{Arches National Park} – L’énergie de Park Avenue

Il est des endroits magiques qui vous attirent et vous ne savez pas pourquoi. Park Avenue au Arches National Park, m’a toujours fascinée et pourtant ce n’est pas l’endroit le spectaculaire du parc. C’est juste à l’entrée, un petit peu après les lacets de la route. On arrive à un plateau. A droite, se trouve la plaine avec au loin les La Sal Mountains.

A gauche, il y a un petit parking qui donne sur cette vue :

Cette fois-ci, j’étais bien décidée à venir m’y balader et cette balade était parfaite pour un 25 décembre. Nous nous y aventurons en famille, en ne sachant pas si nous allons faire le tour puisque le chemin atterri au fond de cette vallée et est rejoint par la route qui passe derrière les montagnes sur la gauche.

Finalement, toute la famille descend sur le chemin et moi, je reste coincée en haut : incapable de surmonter ma peur de descendre par ce chemin glacé. La pente est un peu sévère mais pas plus que cela. Une prémonition ou peut-être juste une appréhension de la glace. Bref, je les laisse descendre et je décide de faire le détour par la route, bien décidée à revenir par ce bout de chemin, dans ce fond de vallée.

Et je ne le regrette pas car on fait souvent cette route rapidement, pressés d’aller voir le reste du parc. Là, je suis à pied et j’ai tout le temps pour m’arrêter et prendre des photos sur la route qui est déserte.

Le chemin n’est pas trop long. Et juste après avoir contourné la route, je vois au loin apparaître la Court House à droite et les 3 Gossips (les 3 commères) à gauche. Ces trois rochers donnent vraiment l’impression d’être des personnages. Et ce paysage dégage une sacré énergie renforcée par les nuages filants. Derrière les 3 Gossips, se trouve le Sheep Rock (le rocher du mouton).

Il semble que le Sheep Rock était en fait une arche avant, qui a du s’écrouler à un moment donné. C’est en le regardant de plus près, que l’on comprend pourquoi, il s’appelle ainsi : se dessine alors, un mouton dont la tête dépasse sur la gauche. Quant à l’arche, elle semble qu’elle était composée d’une double arche en fait. D’ailleurs un peu plus haut sur le parking, un panneau explique la géologie de ce lieu : il est composé de différentes roches qui se sont érodées différemment.

Park Avenue est la partie la plus érodée du parc, l’ultime stade d’érosion de ces roches.

 

La route arrive rapidement au départ du chemin de retour vers le parking de Park Avenue. Le chemin longe un torrent qui est gelé.

Je retrouve le reste de la famille peu après et nous reprenons notre chemin, certains décident de retourner par la route, les autres avec moi sur le chemin qu’ils viennent d’emprunter.

Etendue minérale glacée

Ce fond de vallée ne voit plus le soleil déjà mais peu à peu en remontant, celui-ci réapparaît.

La perspective devient tout autre.

Non cette drôle d’ombre, n’est pas une coccinelle géante mais l’ombre des montagnes de l’autre côté.

Voilà, la balade était splendide et le chemin de remonté très simple : à tel point que je me suis vraiment interrogée pourquoi, je n’avais pas réussi à le descendre.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *