Après Burning Man – Temples of Life

Au départ Burning Man

Burning Man, c’est un festival complètement inédit qui a lieu tous les ans en plein désert du Nevada. Le principe, des gens venant de tous les horizons, se réunissent pour vivre en autarcie et célébrer l’art éphémère. Une expérience énigmatique, mystique et spirituelle. Non, je n’y suis jamais allée mais, depuis quelques années, je suis le parcours de Laurent Le Gall, réalisateur de la série L’Amérique dans tous ses Etats.  Pour en savoir plus sur Burning Man, je vous invite à relire, l’article que j’avais écrit il y a deux ans, quand Laurent m’avait raconté sa 10ème participation au festival. A l’époque, il y était retourné avec Yann Arthus Bertrand et en avait réalisé un magnifique film reportage alors sur France 2.

Burning-Man

De ces moments, Laurent en a fait d’autres films et s’apprête à en réaliser un autre, sur l’artiste californien, David Best, qu’il a rencontré lors de sa première participation au festival. Je vous laisse lire le récit de sa rencontre : c’est émouvant.

Burning Man, c’est une expérience à part, une expérience transformante..

En 2002, je me rends pour la première fois à Burning Man : une ville éphémère en plein désert du Nevada, un homme symbolique que l’on brûle, de l’art en liberté. Sur place, c’est un choc. Black Rock City, 30 000 habitants est une ville qui ne dort jamais. La taille, la beauté, la différence, la créativité sont à une échelle et une puissance inédite. Impossible de filmer une image pendant trois jours. Par où commencer ? Comment montrer à la fois la démesure et le détail minuscule ? L’incroyable énergie déployée et la créativité omniprésente qui déclenche une palette d’émotions ?

Habité par ces questions, je file en vélo au bout de la playa et je découvre stupéfait le Temple de la Joie, un temple en bois de toute beauté, érigé en plein désert pour y exprimer sa spiritualité. Un petit homme s’agite avec des morceaux de bois dans les mains. Je lui demande si je peux filmer. Il accepte. C’est David Best, l’artiste californien qui construit des temples en matériaux recyclés à la mémoire des êtres chers disparus. Moi qui suis empêtré dans le deuil douloureux de mon père, décédé brutalement quelques mois plus tôt,  je prends le symbole du temple en plein coeur.  David dédie cette oeuvre d’art interactive aux êtres aimés avec une place particulière réservée au suicide. Le temple délivre un message important et est une étape essentielle sur le cheminement du deuil de tout un chacun. L’acceptation. Ce temple est magnétique. Cette oeuvre monumentale d’abord incongrue dans ce paysage désertique, devient familière. Les gens y apportent quotidiennement offrandes, photos, objets, moments … Le temple se couvre d’hommages et devient un sanctuaire. Des lettres d’adolescents suicidés sont accrochées. Des mères pleurent des fils tombés en Irak. Des photos d’enfants emportés côtoient des messages d’amour. Je filme David prendre soin de mon chagrin et de celui des autres. A genoux dans la poussière, fauchés par l’émotion nous sommes tous réunis devant la présence de l’absence. Je sais maintenant pourquoi je suis venu dans ce désert perdu. Moi qui ne crois pas, j’ai une révélation. Pas religieuse. Humaniste.

Temple of Life – de l’idée à la réalisation

Laurent Le Gall est donc le producteur et réalisateur du film indépendant “Temple of Life“. Depuis 12 ans, il filme David Best et ses temples à Burning Man. Il a réalisé de plus plusieurs films sur Burning Man (Films indépendants : Sensation puis Voyage in Utopia et des reportages pour les chaînes françaises : France 5, France 2,Voyage, TV5 Monde).

Les archives tournées à Burning Man sont uniques et témoignent d’une démarche artistique et humaniste singulière : celle de David Best. Elles sont uniques car elles ont saisi l’instant, l’éphémère qui brûle à la fin et qui plus jamais ne sera pareil.

Avec Temple of Life, il quitte les frontières de l’utopie de Black Rock City ( La ville éphémère de Burning Man) pour aller bien au delà et toucher plus de monde : dans un premier temps,  Derry  Londonderry en Irlande du Nord puis viendront ensuite Cuba, l’Afrique et certainement un jour le moyen Orient.

Financement du film Temple of Life

Temple of Life, c’est un budget de 300 000$ et le financement vient principalement de donations et de sponsors. Mais la volonté des protagonistes est de garder une indépendance pour pouvoir garantir l’intégrité de la démarche artistique. Ils font appel, régulièrement à des Fondations mais aussi aux dons privés : vous pouvez aussi donner en allant sur le site de la société productrice de Laurent Le Gall : Free Run Picture.

Ils ont déjà eu de nombreux donateurs mais le budget n’est pas encore couvert. Vous pouvez contribuer de différentes façons et notament en donnant via la plate forme : Click and Pledge

bouton donation

La fondation Burning Man leur a donné une subvention. Ils sont le premier projet média à bénéficier d’une telle subvention.

La fondation Bently basée à San Francisco les aide aussi.

Leur principal sponsor est la French American Cultural Society

TEMPLES OF LIFE : qu’est ce que cela implique ?

12 ans d’archives inédites auprès de l’artiste David Best

Des images exclusives des créations réalisées à Burning Man et aujourd’hui disparues puisqu’elles sont brulées à chaque fin de festival.

40 jours de tournage en Irlande du Nord à partir de Février 2015

10 jours de tournage entre la Californie et l’Utah (aout 2015)

Création musicale originale par Subatomica

LE PREMIER PROJET MEDIA SOUTENU PAR LA FONDATION BURNING MAN ART

SORTIE PREVUE EN JANVIER 2016

UNE DISTRIBUTION INTERNATIONALE qui s’appuie sur la communauté Burning Man, les festivals de films documentaires à travers le monde (Cannes, Sundance, Berlin, Toronto, San Francisco, Telluride, Tokyo, La Rochelle, Londres, Sydney, Derry-Londonderry…)

Liens utiles pour soutenir le projet de Temple of Life

Our Temples of life facebook page

https://www.facebook.com/pages/Temples-of-Life/1463239913942667

The temple website

http://templederrylondonderry.com

Articles de journaux

Liens sur les précédents films

Trailer “Voyage in Utopia portraying David Best and the temple of honor”
https://www.youtube.com/watch?v=d8acF8hf-tc

Clip 1: Voyage in Utopia. Surviving shopping in Hostile zone
https://www.youtube.com/watch?v=7ZmQV9sSmqU

Clip 2: David Best talks at the temple
https://www.youtube.com/watch?v=Ay06ONxRUd8

Clip 3: Eugene Tsui architect share his experience
https://www.youtube.com/watch?v=Sd5Zmjot6_A

Kickstarter Link of the new temple, the Temple of Grace.
https://www.kickstarter.com/projects/thetemple2012/the-temple-of-grace?ref=discovery

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.