L’histoire oubliée des pionniers de Bluff #1

Fraîchement arrivés à Bluff, nous passons devant le Fort ..

L’entrée est gratuite, le parc plein de promesses.

Nous nous retrouvons rapidement dans un campement de pionniers,

On se croirait presque dans un parc d’attraction, mais les panneaux nous disent le contraire .. et nous ramènent à une histoire peu connue, celle des pionniers mormons de Bluff.
Le premier campement était donc là. Ils vivaient en famille avec tous leurs enfants car ils en avaient beaucoup. Histoire capturée là, couchée sur le papier, tragique parfois, comme cette femme, mariée très jeune, morte en couche de son 8ème enfant, et si vite remplacée par sa soeur.
Les cabines sont ouvertes et les intérieurs reconstitués comme dans le temps.

La petite école,

Ils étaient arrivés là, avec femmes et enfants en 1880, bravant le climat rude, les indiens .. Ils avaient tout quitté, envoyés par leur Église pour coloniser ces endroits désertiques.
L’histoire de notre visite aurait pu s’arrêter là. Nous avions vu un beau campement, essayé de capter un peu de cette vie austère, de l’histoire de ces gens, dont on se demande encore, ce qu’ils venaient chercher dans cet environnement si hostile.
Et puis, je suis rentrée dans le visitor center. C’était en fait une reconstitution du magasin coopératif de l’époque. Trois dames habillées en pionnières, m’ont accueillie très chaleureusement. Il y avait des tas de souvenirs mais aussi des images religieuses : j’ai vite compris que cet endroit était tenu par l’Église des mormons. La plus âgée des dames s’est approchée et a commencé à me poser des tas de questions et comme d’habitude, j’ai engagé la conversation.. Et que venons nous faire là ? D’où vient mon drôle d’accent ? Pourquoi restons nous si longtemps à Bluff ?
Elle m’a sorti alors 3 photos et m’a montré comme un secret, les endroit où il fallait aller, ceux qu’il ne fallait pas louper : c’est ainsi que le programme du jour s’est décidé … Il nous fallait aller sur la Moki Dugway : le nom me plaisait et la vue semblait pleine de surprises.
A mon tour, je lui ai posé des questions : elle était arrivée en 1969 à Blanding pour y enseigner : elle était l’unique institutrice du coin. Elle doit en avoir des choses à raconter. En tout cas, elle nous a déjà donné plein de tuyaux. Puis, elle nous a proposé de venir regarder un film .. Nous avons accepté en nous demandant un peu, si cela n’allait pas être un film de propagande. La surprise sera toute autre. Nous découvrons alors l’histoire oubliée de ces pionniers de Bluff… Leur histoire nous a laissé sans voix. Vous la connaissez peut-être ?  Je vous en reparle la prochaine fois.
Pour la petite histoire, le lendemain, nous avons recroisé cette dame au super-marché de Blanding. Elle était toute contente de nous revoir et elle nous a encore donné quelques trucs.. Par contre, la magie avait disparu … elle était en jeans et tee-shirt … j’aurais préféré la recroiser en habit d’époque.. mais pour moi, c’est ça voyager, faire des rencontres, profitez des questions posées pour rebondir, dialoguer avec les gens … pour mieux connaître ce pays.

Merci de me lire !
Vous aimez cet article, partagez-le et suivez-moi par là

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.