10 trucs géniaux aux Etats-Unis

La première fois que j’étais allée aux États-Unis, en 1986, plusieurs choses m’avaient marquées : elles semblaient en avance pour leur temps : depuis, elles sont arrivées en France et font partie du quotidien : il s’agissait de la télécommande d’ouverture de la porte de garage, du four à micro-onde, du Diet Coke : oui, vous souriez  mais je vous assure, qu’à l’époque, on ne trouvait pas encore cela en France.

Depuis, 2008, que j’habite aux États-Unis, j’ai une nouvelle liste : je ne sais pas si cela arrivera en France ou si c’est déjà là .. pour certaines choses, je sais que non : comme la légendaire bonne humeur des américains, par exemple  ..
Je vais commencer par les bonnes choses car en plus de 4 ans de vie américaine, si il y a une chose qui a changé chez moi, c’est de voir d’abord le bien et c’est d’aller de l’avant avec optimiste : la black liste viendra après, parce-qu’il faut bien une black liste : ils ne sont pas parfaits quand même ….
1- Justement, le premier truc génial dont je veux vous parler est bien l’optimisme et la bonne humeur des américains : je pense que les deux vont de paires : ils traversent les crises avec le sourire avec toujours en tête ce vers quoi ils tendent tous : une vie meilleure. Cela leur vient certainement de leur histoire  : les migrants arrivés ici venaient avec la tête pleines de rêves…. 2 à 300 ans après il en est toujours ainsi.
On pourrait aussi trouver une explication dans leur enfance et la manière dont ils sont élevés : toujours dans le positif : “Great Job” : voilà les deux mots qu’un enfant américain entend le plus dans son jeune âge.
On peut aussi trouver une explication dans le fait, qu’ils se sentent un peuple élu : la majorité d’entre eux, mais pas tous, se sentent investis d’une mission divine, ou tout du moins la vivent d’une manière très intense : à voir les églises pleines et les discours qui y sont dit lors des offices du dimanche matin, on peut y trouver une explication. Ça c’est surtout valable pour le Midwest et le Sud. Voilà mais un mixte de tout cela pourrait donc expliquer cet état de fait.

2- Leur manière de parler, parler toujours parler : un inconnu vous aborde dans la rue : (histoire véridique) pour vous poser des questions sur votre appareil photo .. au bout de 3 minutes, il vous demande d’où vient votre accent, au bout de 5 minutes il vous raconte sa vie, au bout de 7 minutes, il a placé la religion dans la conversation, au bout de 10 minutes, vous vous dites, que si vous voulez lui envoyer un signe lui indiquant que vous n’êtes pas intéressée pour aller plus loin dans la conversation, il vous suffit de lui dire que vous êtes pressée et qu’il vous faut partir .. il restera souriant et vous souhaitera la bonne journée … et vous repartirez le coeur léger…  ils sont sympas …

3- Leur énorme fierté d’être américains : Oui c’est une réalité : un américain est fier de l’être. Une

fierté qui certainement énerve beaucoup .. et que finalement jalousent pas mal de gens à travers le monde. Un sentiment très fort d’appartenance à un peuple : savez vous que dès la maternelle, tous les matins d’école, l’enfant américain récite inlassablement, la main droite sur le coeur, le petit paragraphe suivant : “I pledge allegiance to the Flag of the United States of America, and to the Republic for which it stands, one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all.” Oui, tout le monde y a droit … enfin presque car dans les Middle et High Schools, c’est plus rare (une fois par semaine).. et plus vous vous y prenez tôt et plus ça marche : mon petit loup ne manquerait pour rien au monde, le pledge.. ma grande puce avait consenti à se lever pour marquer son respect mais avait négocié avec sa prof de ne pas le réciter.. ma petite puce fait semblant de le marmonner en remuant les lèvres tous les matins…
Et je n’ai pas parlé de l’hymne américain qui est entonnée avant toute manifestation publique : toujours la main sur le coeur et les larmes aux yeux … et il n’est pas facile à chanter… et je n’ai pas parlé des drapeaux mis sur sa maison pour toutes les occasions …

4- Le service client : vous pouvez tout ramener dans un magasin : vous achetez une télé, elle ne vous convient pas, vous la ramenez .. vous achetez du poulet, trois jours après, il ne sent pas bon .. vous le ramenez, on vous rembourse… vous commandez un plat dans un restau rapide, il ne vous plaît pas : on vous le remplace gratuitement … vous achetez trois tonnes d’habits, ils ne vous plaisent pas, vous les ramenez … avec ou sans ticket, no problem .. le client est roi ! that’s it … et toujours avec le sourire…

5- Et côté système éducation, on a beau critiquer le système éducatif américain, il y a une

chose qu’on peut quand même mettre en avant, c’est justement la manière dont le système révèle et met en valeur les qualités personnelles des enfants. 
Oui, il est vrai de dire que le niveau académique n’est pas très haut : en tout cas pour la majorité, mais étant très élitiste, le système offre à ceux qui bossent différents moyens de se surpasser ce qui ferait pâlir de nombreux ministres de l’éducation française qui se sont déjà cassé les dents sur le sujet … 
Ce qui est mis en valeur dans le système est le développement personnel : une place énorme pour la musique (j’en ai déjà pas mal parlé au travers de l’exemple de ma deuxième puce) et la possibilité de suivre un sport et comme ils ne font rien à moitié : quand on parle musique et sport, on atteint très vite des niveaux d’exigence proche du professionnalisme : entraînement tous les jours, compétitions toutes les semaines : c’est l’école qui offre cela et qui après engagement, exige un committment … ma seconde puce toujours, a signé pour de la natation : le vendredi, c’est entraînement à 5h30 du mat dans la piscine de l’école : il n’y a eu que moi pour râler … enfin, j’ai gardé mes plaintes pour moi-même car personne n’y a trouvé à redire en public …

6- Pour revenir à l’école, si il y a bien une chose qu’on peut leur envier et que nous devrions reprendre, ce sont les rites qui tapissent la scolarité des enfants : je parle des graduations : cérémonies de clôture d’un cycle d’école avec remise d’un diplôme. Elle est plus ou moins suivie pour les nivaux plus bas et cela dépend des endroits, mais il en est une des plus importantes, celle de la High School et celle de l’Université : véritables rites initiatiques, la graduation est un temps fort pour le jeune américain : une sorte de reconnaissance et d’achèvement
A côté de la graduation, il y a aussi les rites qui marquent l’année surtout dans les High-Schools, comme le Home coming dance en septembre (bal du début d’année avec en plus l’élection de Miss Homecoming (cf article fait en septembre) et surtout le bal de PROM qui n’est accessible qu’aux deux dernières années de High School (c’est la période en ce moment, j’y reviendrai).
Enfin, dans la High school où sont mes deux filles aînées, les jours de compétitions sportives, elles se doivent d’être bien habillées : alors ces jours-là, elles troquent leur jean et leur veste GAP pour une petite tenue habillée. Comme il ne faut pas remettre tout le temps les mêmes affaires, et bien c’est plusieurs jolies petites tenues qu’elles ont dans leur garde-robe. Tout le monde se prête au jeu.
Je pourrai encore parler des cérémonies de remises de récompenses … la semaine prochaine, nous y sommes conviés.

7, 8, 9 et 10 : les petits trucs du quotidien qui sont autant de petites trouvailles qui rendent la vie plus facile : 

  • comme la petite manette rouge sur les boites aux lettres : vous avez une lettre à poster, pourquoi vous déplacer alors que la poste vient à vous tous les jours ? Ils suffit de mettre votre lettre affranchie dedans et hop, lever la petite manette rouge et le facteur saura qu’il faut regarder dans la boite .. c’est vrai que de sa petite voiture, de laquelle il ne bouge jamais, il ne pourrait pas forcément voir l’intérieur si on ne lui indiquait pas la présence de la dite lettre …
  • Je peux aussi vous parler du mixeur qui vient en dessous de l’évier de la cuisine et qui est là pour mixer les épluchures tombées dans l’évier …
  • de l’énorme avancée en terme de conduite automobile : autoriser à tourner à droite au feu rouge en marquant un stop quand même ..  cela permet souvent de gagner du temps et ensuite de désengorger une voie. Attention, cependant, parfois c’est interdit et il est écrit : NO RIGHT TURN ON RED….
  • de la voie du milieu : ben oui, la moindre route vient au moins sur 3 voies avec souvent une voie au milieu sur laquelle on ne roule que quelques mètres (pardon, yards) : elle est là pour permettre au gens de tourner à gauche par exemple … sans gêner le trafic de face et de derrière…

et j’allais oublier

  •  leur docilité pour le bien de tous : connaissez vous un autre pays (à part la Corée du Nord), où vous auriez pu imposer le blocus totale d’une ville pour la quête d’une bande de gamins ayant posé une bombe ? je veux parler de Boston et du Lock down de la ville vendredi dernier après les attentats du marathon ? (encore une expression à apprendre). Parce-que c’est bien ce qui s’est passé : il a été demandé aux gens de ne pas bouger de chez eux, de ne pas se rendre au travail et de ne pas aller marcher dehors pour faciliter les investigations de la police.
En bref et pour conclure : l’américain est hyper sympa, il est toujours prêt à rendre service et sourit tout le temps.
Il a su inventer tout et n’importe quoi pour faciliter sa vie et c’est certainement tout cela qui ressort quand on est amené à vivre aux États-Unis.
La liste peut encore être longue mais deviendrait ennuyeuse … mais j’ai aussi ma black liste, et je vous la présente bientôt … ces petites choses qui compliquent le quotidien et qu’en bonne française (on ne se renie pas) je vais vous exposer …

 

22 Comments

  • C’est assez bien vu. Les rituels à l’école et au lycée, remise de diplômes, compétitions sportives et “proms”, voilà des rites qui m’ont fait regretter de ne pas avoir été élevée là bas. Et le feu qu’on peut griller quand on tourne à droite. Quel bonheur!!!

    • On ne le grille pas …. ouh là : faut marquer le stop, au risque de se faire arreter par une voiture de police qui patrouille et là : il y en a des tas …. prete à vous sauter dessus … au moindre écart …

  • plus la gentillesse des américains des que vous dépliez une carte pour chercher une route la 66 par exemple ils se précipitent pour vous aider et jusqu’à un chauffeur routier qui a fait un detour pour nous mettre sur la bonne route ou un cet autre américain
    a Wendover qui nous a amene une enorme glaciere sur le bord de la piscine et nous étions 6 couples de bikers assoiffées apres avoir parcourut 650 Km et qui nous a dit pour vous c’est open bar et n’a pas voulu le moindre argent pour le dédommagement
    ou encore ce cow boy a Tucson qui nous a prete son 4×4 pour nous rendre sur un site inaccessible avec nos motos sans la moindre contrepartie et sans aucune garantie de notre part I LOVE USA

  • Excellent ton article Isabelle ! je reviens du centre de sport….. aujourd’hui, c’est 3 personnes que je ne connaissaient pas qui m’ont pose des questions et m’ont fait le coup du “Are you from France ?” ! I LOVE IT !

  • Ah le service client à l’américaine! Quand on y goûte, les expériences suivantes d’achat hors US sont bien difficiles 😉 Et en effet, j’ai toujours beaucoup admiré ces rites à l’école. Je trouve que c’est une belle façon de célébrer les évolutions scolaires, de mettre l’enfant en avant. C’est fou ce sentiment d’appartenance que les étudiants éprouvent pour leur école!

    • oui et jusqu’à l’Université : ici il n’est pas rare de voir des adultes avec les couleurs de l’université où ils sont allés : il faut dire que des tee shirt de KU ou K State, on en trouve dans tous les supermarchés du coin …

  • Je suis bien d’accord avec toi! L’énergie positive des américains est incroyable et ca ne m’étonne pas qu’ils se sortent des crises plus vite que nous. L’optimisme paye et on devrait en prendre un petit peu de la graine!

    • ça c’est bien vrai … et en fait, j’ai du mal maintenant à me faire à l’esprit râleur des gens que ce soit sur le net ou quand j’écoute ls news (pardon les nouvelles) à la radio française … que je n’écoute plus d’ailleurs : car je finissais par vivre complètement en autarcie alors maintenant, je n’écoute que la radio américaine qui est très interessante … mais je lis les journaux français mais surtout pas les commentaires …

  • “les migrants arrivés ici venaient avec la tête pleine de rêves”
    le plus gros génocide de l’histoire, on en parle quand?

    Celui là de rêve américain. Le cauchemar américain plutôt.

  • Salut,
    Je ne connaissais pas les Etats-Unis jusqu’à l’année dernière. Et je dois dire que j’ai eu le coup de foudre pour cette société qui semble vivre tout à fond. Ce qui est triste pour nous est dramatique pour eux, ce qui est plutôt pas mal pour nous est carrément génial outre atlantique. Nous vivons sans arrêt en pensant au futur alors que les américains vivent l’instant présent et comble, ils sont toujours optimistes. Bref ils cultivent les hauts et les bas que l’on rencontre tous dans la vie. Cela colle tellement à ma fa4on d’appréhender la vie que je suis restée totalement ébahie. Je n’ai qu’une idée: Fréquenter au plus ces personnes! J’aimerai pouvoir aller passer quelques années là-bas, de l’autre côté de l’atlantique!
    Merci pour cet super article!
    Mystinguett

    • merci pour ton témoignage. Oui, c’est un pays et peuple fascinant. Je ne sais pas si ils vivent dans le présent : à voir les magasins toujours anticiper 4 mois à l’avance les fêtes, et tout solder 2 semaines avant, je ne sais pas .. mais pour l’optimisme c’est sur .. une approche pas du tout pareil. Attention, le revers de la médaille existe aussi. A force d’être hyper occupés, hyper optimistes, ils restent très superficiels. Cela a du bon et du moins bon. Il y a beaucoup d’exces à force de vivre tout à fond.

  • C’est marrant de voir qu’on a tous plus ou moins les mêmes choses qui nous marquent quand on vit aux USA… Les petites choses du quotidien tellement insignifiantes pour eux, mais tellement cool pour nous!
    La voie de Carpool par exemple, ou les drive-through…
    J’ai fait un article sur les 10 choses qui te manquent quand tu rentres des USA, ça rejoint quelques éléments de votre article 🙂
    http://www.passionamerique.com/10-choses-manquent-quand-rentres-usa/

    Bravo pour votre expatriation, et votre blog! Et bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.