5 conseils aux nouveaux expatriés aux Etats-Unis

20thComme tous les 20 du mois, nous nous retrouvons avec Laetitia de French Fries and Apple Pie pour venir vous présenter un sujet commun, lors de notre rendez-vous, The 20th in America. Les autres bloggeurs des Etats-Unis peuvent se joindre à nous et partager leurs articles sur le même thème (voir modalités en bas de l’article). Le thèmes ce mois-ci est : les conseils aux nouveaux expatriés aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, je vous en donne 5, les 5 principaux. 5 conseils qui pourront vous aider à ne pas faire trop d’erreurs.

Se préparer avant

Oui, je pense qu’il est absolument indispensable de se préparer avant. Avoir lu différentes choses sur les Etats-Unis pour ne pas être perdus quand vous arrivez. Dans une série d’articles, j’avais déjà mentionné, 3 aspects à considérer quand on part vivre aux Etats-Unis.  Pas facile d’obtenir ces informations sans se faire aider par un professionnel ou déjà en lisant certaines publications :

J’avais une amie qui avant de venir avait eu des rencontres sur l’interculturel et elle m’avait raconté un petit peu ce qu’on lui avait dit. connaître certains détails, lui avait permis de mieux comprendre son environnement et mieux l’appréhender : comprendre certains comportements, certaines réactions etc…

Parler anglais

Cela parait évident, mais je vois beaucoup de personnes qui arrivent ou qui envisagent de venir s’installer aux US, sans vraiment parler anglais. C’est vraiment une erreur. Il faut absolument s’entraîner à comprendre avant de partir et revoir ses basiques de vocabulaire.

Pour s’entraîner, simple, il suffit de regarder les films, les séries et les news en anglais, avec les sous-titres en anglais. Au début quand je suis arrivée aux US, j’écoutais dans ma voiture CNN (la radio). Les conversations étaient rapides, mais cela m’a aidé. Ensuite, je suis passée à autre chose : j’aime beaucoup écouter NPR : j’écoute de façon passive et non seulement, cela m’a permis d’améliorer vraiment ma compréhension et mon niveau d’anglais, mais cela m’a aussi permis de mieux comprendre la société américaine.

Ne pas suivre la foule

Si vous venez vous installer en voulant reprendre un business, pourquoi privilégier les côtes : ce sont les endroits les plus chers aux Etats-Unis. Oui, le niveau de vie n’est pas le même partout et certains endroits valent le coup d’être connu. Depuis que j’habite à Kansas City, je mesure à quel point cela est vrai. Et ce que vous gagnez en pouvoir d’achat, vous le gagnez aussi en qualité de vie.

Ne pas partir pour de mauvaises raisons

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs. La société américaine n’est pas facile. Personne ne vous attend ici. Les américains vivent dans un tourbillon : à vous de vous adapter et de suivre le rythme, et ce n’est pas forcément facile : il ne faut pas croire en partant que tout vous tombera du ciel. Alors partir parce-que vous en avez marre de votre vie en France, n’est pas une bonne raison : un système de santé horriblement cher, une absence de parachute, les barrages culturels ou linguistiques, vous rappelleront bien vite que vous restez un étranger. Certaines situations seront des vrais casse-tête, alors autant être lucide et savoir à quoi s’attendre.

Ne pas porter de jugement

Ce qui m’amène au dernier point essentiel : en arrivant aux US, vous allez être confronté à des comportements que vous ne comprendrez pas, ou pire qui vous paraitront déplacés, archaïques voire stupides… oui cela arrive.

En arrivant à San Francisco, il y avait certaines choses qui me semblaient géniales, mais d’autres que je ne comprenais pas.

En arrivant à Kansas City, cela a été vraiment amplifié du fait que je vivais complètement dans la société américaine au quotidien. Dans le Midwest, la place de la religion est très importante, celle du sport aussi. Alors parfois on ne comprend pas : pourquoi la ville s’arrête de fonctionner le dimanche matin, ou les jours de matchs. On ne comprend pas pourquoi, on doit présenter une pièce d’identité quand on achète de l’alcool, pourquoi les gens se baladent en pyjama, pourquoi les gens sont si gros, pourquoi par -10°C, ils sont toujours en short et en tongs et tremblent de froid, on ne comprend pas pourquoi, ils continuent à manger si mal. On ne comprend pas leur opinion, leur façon de vivre…

Toutes ces choses, on peut passer son temps à les critiquer, à les juger.. on passera alors à côté, à côté de son séjour .. à côté de rencontres, à côté de ce qui fait la société américaine.

Conclusion

Voilà quelques conseils, pas grand chose, juste 5 ! J’espère qu’ils vous aideront à prendre pied ici aux Etats-Unis, car ce pays mérite d’être connu, mais il ne se laisse pas apprivoiser si facilement. Même après 8 ans ici, des choses me choquent encore. Je ne regrette pas d’être venue ici, mais je sais aussi que j’ai laissé un certain confort de vie en France qui ne se mesure pas : ma famille, mes racines.

Je vous invite aussi à relire l’article que j’ai écrit, il y a 2 mois, sur les erreurs que j’ai faites en arrivant.

Pour participer à cette ronde des blogs :

Vous aussi, vous tenez un blog aux US et vous avez envie de participer :

voici les conditions : 

  • Vous habitez aux États-Unis et vous tenez un blog,
  • Chaque mois, le 20, vous écrivez un article sur le sujet annoncé le mois précédent.
  • Vous devez, insérer dans l’article le logo (ci-dessous) et la phrase : Cet article participe au défi blog « The 20th in America » initié par Laetitia de French Fries and Apple Pie et Isabelle du blog FromSide2Side(avec les liens vers nos deux blogs respectifs) (si vous désirez la version .png pour faire un montage, me la demander par MP)
  • Vous venez le partager en commentaire sur le blog de Laetitia et ici même.
  • Et ainsi, nous plaçons dans l’article, à la fin, un lien vers votre article.

logo 20th

PROCHAINS THEMES

  • en novembre : Vivre l’automne aux US (les feuilles, halloween, thanks giving etc)
  • en décembre : Préparer Noël aux US
  • en janvier : Chronique de votre vie quotidienne aux US

Les participants ce mois-ci sont :

  1. Laetitia
  2. Poppy des Choses Bleues
  3. Tiphaine de A Frenchy in Caly
  4. Jackie de Sous la grêle osée
  5. Pierre avec ses conseils d’expatriation
  6. Emilie de Expat à la maison
  7. Stéphanie des Tribulations d’une famille en Californie
  8. Lily dans Raimbow etc

20 Comments

  • Très intéressant comme toujours et avec tes 8 années d’expérience tu as acquis un bagage certain. Je suis comme toi j’essaie de comprendre les différences et de ne pas critiquer même si parfois il y a quand même des moments où je suis perplexe, il y en a plein d’autres où je suis contente de voir des différences et de les apprivoiser.
    J’ai participé également au 20th in America, bien que mon expérience soit très récente par rapport à la tienne 🙂
    http://afrenchyincali.com/10-conseils-pour-les-futurs-expatries-aux-usa-et-ailleurs/
    À bientôt

    • mais tu as bien fait : toute expérience a de l’interet .. parfois j’en arrive à oublier ce qui s’est passé : comme tu es dedans tu as vu les choses avec plus de précision ! bravo

    • mais c’est exactement cela : j’ai vécu deux expériences totalement différentes : arriver à KC après 3 ans de la Baie c'”était un vrai choc. J’avais quand même déjà pas mal de repère (style alimentation etc .. ) mais cela a été une vraie plongée. Sinon, oui, pour un voyage cela peut s’appliquer mais sauf que la durée est moins longue et dans un espace de temps fini !
      Merci pour ta participation

  • C’est marrant parce que ce sont des conseils qu’on pourrait donner à des voyageurs, pas forcément des gens qui veulent s’expatrier. Notamment la partie sur le jugement 😀 Mais ne pas suivre la foule et n pas partir pour les mauvaises raisons sont aussi à conseiller pour les voyages, qu’ils soient longs ou courts !

    • Zut, j’ai répondu à ton message sur le commentaire d’avant ayant vu deux fois stephanie : je ne sais pas si tu es la même Stephanie : mais tu as tout à fait raison ..;

  • J’apporterai un bemol concernant le point “ne pas suivre la foule”.

    Ne pas négliger le fait que si la vie semble être moins chère dans certains coins de l’Amérique profonde, les salaires sont également beaucoup moindre.
    Donc au final c’est pas mieux, peut être meme pire, parce que la vie chez les ultra conservateurs il faut se la tartiner…
    Je me souviens, je crois que c’était durant la campagne de 2008, Obama avait fait une allusion assez cynique à propos des états de la ceinture biblique en disant que dans ces états là, mis a part la bible et leur flingue, les habitants n’avaient pas grand chose d’autre… et c’est malheureusement assez vrai.

    Donc ne pas suivre la foule, oui mais il y a un prix pour ça.

    • ouh lala ! non pas vrai ! je vis au Kansas donc depuis 5 ans : la vie est bien moins chere et une qualité de vie bien meilleure que si je continuais à habiter dans la Silicon Valley à me taper des bouchons et une maison minable pour 5000 $ par mois. Après évidement, ce n’est pas évident partout mais franchement, aller vivre dans des villes moyennes du Midwest c’est bien plus sympa que de vivre une vie de banlieusards à New york et de faire 2h de trajet pour aller au boulot.
      Le salaire il est peut etre différent mais ce que tu dis n’est pas vrai : je sais que pour la silicon valley de nombreuses familles qui ne peuvent pas se payer une maison dans la Baie maintenant vont habiter dans la East Bay et du coup ont des trajet et vivent peut etre à proximité de la mer et de SF mais assez loinquand même.
      Après ok, je n’aurais aucune envie d’aller vivre à Memphis.. mais il serait interessant de voir ce que pensent les gens qui vivent là. Je connais quelqu’un qui a vécu une sacré expérience à Cleveland Ohio par exemple, Austin au texas est sympa, Nashville aussi et pourquoi pas les villes de Caroline du Nord (très prisées aussi)

  • Je te rejoints tout a fait car vivre sur la baie pour les raisons que tu mentionnes, c’est terrible…
    Maintenant vivre au quotidien entouré de gens qui à la premiere occasion, vont me dire que le réchauffement climatique est un mensonge, que Darwin est un imposteur et que la théorie de l’evolution est une fraude voire même que la terre n’est pas plus vieille que 6000 ans… j’ai du mal et à tout prendre entre le traffic de la baie et les délires de la population conservateur locale, je pense que je prendrai quand même la baie.
    Maintenant le choix ne se resume pas non plus uniquement à la baie ou à l’Amérique profonde.
    Il y a des coins en Californie qui sont extras ou alors en Oregon ou dans le Washington et qui peuvent offrir un meilleur compromis.

    • oui comme il y a des coins horribles en Californie ( Bakersfield par exemple) mais en fait, des gens comme tu dis, j’en connais ici mais il y a aussi des gens éduqués et même très fins ici dans mon Johnson county. Et c’est bien sûr avec ces personnes que je me sens le mieux. et quand bien même, il y a quelque chose qu’on a du mal à comprendre vu de californie, c’est que on arrive à vivre en bonne intelligence : moi je m’en fous de savoir que mon voisin vote trump et qu’il va à l’eglise tous les dimanches, tant qu’ il me laisse tranquille et que le matin je lui dis bonjour sans l’ombre d’une arrière pensée et que à ce même voisin, je peux laisser ma clé sans problème quand je pars en vacances et qu’il sera là pour appeler un dépanneur si il voit qu’il y a une fuite d’eau dans mon jardin, ou même chez moi alors que je lui avais demandé de venir s’occuper de nos cochons d’inde et qu’il a du gérer le plombier. Tu vois. Alors c’est vrai que cela n’ira pas plus loin et que l’on s’interdit d’aborder d’autres sujets avec lui. C’est en fait, cela : je trouve qu’il y a une douceur de vivre ici dans le Midwest et les gens du cru qui sont partis reviennent souvent en disant qu’ils ont perdu un peu de cela. Tu me dis demain, je dois partir vers LA : pas sure que j’en ai envie, dans la Slicon valley, non plus : les écoles étaient bien trop particulières.

  • Tu vois, moi je ne me fous que mon voisin puisse voter Trump ou éventuellement adherer à des discours religieux fondamentalistes parce que si tu regardes ce qui y est dit, c’est vachement grave…
    C’est les uns guère mieux que les fous de dieu de ISIS et pour les autres, le rêve d’un NSDAP à l’américaine.

    Personnellement j’ai vécu à LA 5 ans et si demain je devais y retourner, je dirai non. Par contre demain tu me dis que je vais aller habiter à Truckee dans un magnifique chalet qui surplombe le Lac Tahoe, j’accoure… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.