High School chronicles : la saison de marching band

De retour avec mes High School Chronicles pour vous parler de la saison de Marching band de ma fille. Cela s’est terminée fin octobre : elle aura duré 3 mois. 3 mois intense pour ces adolescents âgés de 15 à 18 ans. Alors, j’ai voulu revenir là-dessus pour vous expliquer un peu comment on arrive au spectacle final. Ce spectacle est toujours joué à la mi-temps des matchs de football américain de l’école quand l’école reçoit. Quand le match n’est pas à domicile, les élèves ne font pas de spectacle, mais sont dans les gradins à jouer des morceaux de musique pour encourager leur équipe.

High School Chronicles : Le déroulement de la saison de Marching Band

Fin juillet a lieu une semaine d’entrainement : les équipes se forment par instrument. Des parents volontaires gèrent le stock d’uniforme et une grande séance est organisée pour que chaque élève (150 cette année), trouve un uniforme à sa taille. Des mamans zélées se relaient pour faire des ourlets, découdre, recoudre. Au final, ce sont les premiers arrivés qui trouvent plus facilement la salopette qui leur ira le mieux. L’uniforme est constitué d’une salopette, d’un plastron, d’une veste, d’un casque et d’une plume.

Dans chaque équipe, un Section leader (chef de section) et un field leader (coordinateur sur le terrain) sont nommés : ce sont des élèves, en général, ceux qui ont le plus d’expérience qui vont « diriger » leur équipe. C’est une grosse responsabilité et cela donne pas mal d’autorité à ces élèves. La prof supervise tout cela, donne ses instructions aux section leaders qui répercutent les informations.

High school chronicles saison de marching band

Chaque année, il y a trois chefs d’orchestre : un est en titre depuis l’année précédente, 2 sont élus. Ils reçoivent un entrainement d’une semaine  très stricte en juillet et sont là pour diriger l’équipe en entier. Ma fille a tenté l’an dernier mais n’a pas été choisi. A voir pour l’an prochain.

Fin mai, le professeur a choisi le thème du spectacle et a acheté les droits de jouer le morceau. Cette année, c’était When the wizard of Oz meets the Wiz (allusion à la comédie musicale de Mickael Jackson et au film avec Judy Garlan) : l’histoire du Magicien d’Oz se déroule au Kansas. (la célèbre phrase que dit Dorothy lorsqu’elle arrive dans le monde du magicien : « We’re not in Kansas anymore »).

De la rentrée, mi-août à fin octobre, les cours commencent à 6h50 par deux heures d’entraînement. Les élèves doivent arriver à l’heure dans leur Band room, une aile entière de l’école dédiée à l’enseignement de la musique (l’école n’est pas spécialisée en musique, c’est juste une part de la scolarité qui est très importante dans toutes les high schools). A 7h pile, tout le monde doit avoir pris sa place sur le terrain. Si il pleut, ils répéteront par section à l’intérieur.

A côté des joueurs, il y a aussi les danseuses qui doivent s’intégrer dans le spectacle : on les appelle le Drill team. Elles doivent danser mais aussi manier des drapeaux ou autres objets durant le show.

La saison se termine généralement fin octobre en même temps que la saison de foot des écoles. Ce n’est pas trop court car les élèves sont en général épuisés. Et puis, généralement, les derniers matchs et surtout le dernier, sont éprouvants car le froid arrive. Assister ou jouer lors d’une soirée où la température ne dépasse pas 0°C est vraiment épuisant pour tous, surtout pour les musiciens qui doivent rester immobiles assez souvent. Pour les spectateurs aussi : nous sommes arrivés les dernières années avec des couvertures, des gants et des bonnets.

Les temps forts de la saison de marching Band

La saison est intense et s’organise autour de plusieurs évènements.

Un jeu classique

Tous les vendredi soirs, à partir de septembre, un bus est affrété et amène tous les joueurs et leurs instruments dans le stade de foot. L’école, elle-même, ne dispose pas d’un stade assez grand pour accueillir les spectateurs, alors, tous les matchs de foot à domicile, se passe dans le stade d’une autre école du district. Il faut donc acheminer tous les joueurs d’instrument, mais aussi leurs instruments dans ce stade. Il faut donc aussi un camion pour transporter les xylophones, les tambours etc ..

Lors d’un jeu classique (un home game) : le marching band se trouve sur le terrain au lancement du jeu : ils jouent l’hymne national, l’hymne de l’école, puis accueille leur équipe de foot par une haie d’honneur.

Pendant la première mi-temps, ils vont se placer dans les gradins et jouent des petits morceaux pour encourager leur équipe. Les chefs d’orchestre (drum major) les dirigent et leur indiquent le morceau à jouer.

Peu avant la mi-temps, on les voit tous partir et ils partent se préparer pour jouer durant les 15 minutes de mi-temps.

Par la suite, ils reviennent sur les gradins et continuent à jouer.

Les festivals

Leur professeur choisit trois festivals où ils iront : cela se tient en général le samedi, en octobre. Ce sont les universités qui les organisent voir parfois des écoles. Il y a aussi un festival qui regroupe uniquement les 5 écoles de notre school district.

L’an dernier, nous avions été à Lawrence, à Kansas University. Cette année, ils se sont rendus côté Missouri à Central Missouri University (à quelques 1h00 au sud est de Kansas City). Ce sont de véritables compétitions avec les autres écoles : le programme est dense : cela dure la journée entière : les écoles jouent les unes après les autres et voir tous ces équipes est vraiment un régal : on a droit à tous les style de marches, d’uniformes. Certains sont très bons avec des chorégraphies étonnantes, d’autres mettent l’accent sur leur musique. Je reviens dessus au prochain message.

(Le gars que vous voyez marcher au milieu est un juge.

Nous aimons beaucoup y aller car cela permet de voir ce que font les autres équipes. C’est assez impressionant de voir les différentes chorégraphies, les différentes musiques : les niveaux ne sont pas toujours les mêmes en fonction du nombres de participants, des moyens mis dans les décors et de la qualité tout court, mais on assiste toujours à des spectacles de grandes qualités. Ce sont des concours et il y a une cérémonie de remise de récompences. Notre école n’a pas reçu beaucoup de récompences mais ils ont été très bien classés à chaque fois et cela compte beaucoup pour les joueurs qui sont tant investis.

Le Homecoming

Le homecoming game est très important dans la vie de la High School : je vous en ai parlé dans cet article qui vous raconte en détail le jour de Homecoming.

homecoming_queen

 Le dernier show : le light show

Le dernier jeu est l’aboutissement ultime de cette saison.

Il se déroule comme les autres, sauf qu’à la fin du match, un chronomètre se met en route et les élèves ont 15 minutes pour se préparer : à 0, les lumières du stades sont éteintes et le light show commence.

Les élèves ont enlevés leur uniforme. Ils sont tous en jeans et ont tous le même tee-shirt réalisé pour l’occasion. Ils ont mis des lumières et des lampes de poches sur eux .. et le spectacle commence dans le noir le plus total.

tee-shirt de light-show
Tee-shirt du Light show : on ne manque pas d’humour au Kansas

Vidéo du Light show

High school chronicles saison de marching band

 

A la fin, c’est le défoulement total.. les élèves courent sur le stade et les joueurs de tambours continuent à jouer. Vidéo à voir absolument..

 

Ce qu’il faut apprendre pour être un bon marcheur

Pour être un bon marcheur, il faut apprendre beaucoup de choses différentes :

  1. Savoir se tenir droit sans expression sur le visage, savoir maintenir une position.
  2. Apprendre les morceaux de musique du terrain mais aussi les autres petits morceaux joués dans les gradins pendant les matchs et l’hymne bien sur qui est joué à chaque rencontre.
  3. Apprendre les pas : savoir où se trouver à l’instant T.
Marching band attitude
maintient de la posture et aucune expression sur le visage : 2 qualités à avoir pour être un bon marcheur marching band

Il faut donc apprendre de manière dynamique car le résultat doit être impécable. Il faut savoir coordonner sa musique, son attitude et les pas qui vont avec.

Les années précédentes, les élèves apprenaient de manière globale en groupe : ils savaient comment et où se trouver avec qui à quel moment. Cette année, ils ont appris d’une différente manière en se déplaçant selon un diagramme virtuel : savoir où ils doivent se trouver à l’instant T et où ils doivent arriver à l’instant T+1. Et cela donne cet énoncé indigeste à apprendre si on n’est pas sur un terrain. Ils se servent des lignes du terrain et se repère en fonction des 4 points cardinaux.

marching band_feuille position

Le spectacle se construit peu à peu durant la saison et ce n’est que le dernier mois, qu’il sera présenté dans son intégralité lors des matchs.

La saison a été intense et trois mois c’est vraiment suffisant. On ne se lasse pas de les voir jouer mais le dernier jour, nous avons récupéré notre fille complètement épuisée ; elle a fait deux malaises d’épuisement et de deshydratation : car cette année, il ne faisait pas trop froid, mais trop chaud. Elle recomencera l’an prochain c’est sûr.

2 Comments

  • Incroyable, Magnifique, Hallucinant…. Mais surtout quel boulot!!! Ta fille peut etre fiere d’elle! J ai hate de montrer ca a B. demain, il a encore un an en Middle School, mais il pense deja a la High School et a la Marching Band 😉

    • merci Virginie .. yes raconte à B le marching band .. S est aussi bien en route pour en faire : en attendant, elle commence Jazz band..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *