Train Durango Silverton Narrow Gauge Railroad – Colorado

Journée dans un train à vapeur en plein Colorado

Retour vers le passé :  step back in time 

Dernier jour de notre voyage autour des 4 Corners. Un réveil tôt le matin : un train à prendre ou plutôt un aller-retour dans l’histoire..  

C’est parti pour 3 heures et demie aller et 3 heures et demie retour au rythme des sifflets de vapeur du train. Le ton est donné, il est recommandé de porter des lunettes : le charbon, ça pique les yeux … 
Nous avons choisi les voitures complètement ouvertes, nous sommes orientés vers le paysage.
Le train s’ébranle dans un crissement de ferrailles ; il laisse derrière lui, une longue traînée de fumée noire.. c’est parti .. une longue marche d’approche le long de la vallée : les gens sont sur la passage pour le filmer, le photographier ou tout simplement l’admirer. Les paysages sont champêtres, le long de la rivière.

Le train entre dans les forêts …

31/2 heures c’est long, et c’est vrai que la première heure se traîne dans un paysage plat .. et puis d’un seul coup, nous commençons notre ascension et nous retrouvons dans une étroite vallée. Le train monte, toujours en laissant derrière lui cette fumée. Nos lunettes ne sont pas de trop.

Nous abordons les gorges, paysages magnifiques, il n’y a que la largeur du train. En bas, c’est le précipice, les gorges, avec le torrent qui gronde.

Et tout en bas …

Le train s’arrête par deux fois, pour recharger ses réservoirs d’eau. Oui, une locomotive à vapeur, ça marche avec du charbon et de l’eau chauffée par le charbon.
Un arrêt au bord de l’eau, il n’y a que la place des rails.

Les paysages changent peu à peu ..

Deuxième arrêt pour reprendre de l’eau. Ce réservoir-là est abandonné.

La voie longe la rivière..

Les sommets culminent à plus de 3500 m d’altitude.

une ancienne mine désaffectée

Enfin, au bout de tout ce temps, Silverton apparaît…

Le train arrive en plein milieu du village, comme posé sur la route.. escale de deux heures et demie.. à la découverte de ce village : nous sommes perchés à plus de 2500 m d’altitude..

Quelques chiffres 
Le trajet dure 3 heures trente en été, il est raccourci en hiver : le train ne monte pas jusqu’à Silverton. Le train parcourt 45 miles, soit 72 km.
Durango est à 1985 m d’altitude, Silverton 2500 m d’alt.
La vitesse moyenne du train est de 18 miles/heure soit 29 km/h.
Les locomotives utilisées sont deux modèles datant de 1923 et 1925. Elles pèsent autour de 134 tonnes.

Histoire du train et de la ligne
L’histoire du train s’inscrit dans l’histoire des mines d’or et d’argent vers la fin du 19ème siècle. Vers les années 1870, Silverton est réputée pour ses mines d’or. Il faut pouvoir convoyer le matériel du bas de la vallée. La compagnie Denver and Rio Grande Railway décide de rallier la ville et créé ainsi de toute pièce la ville de Durango. 1882, la ligne est inaugurée. La ligne continue ensuite malgré le déclin des mines d’argent et surtout l’épidémie de grippe espagnole à Silverton. Ce n’est que peu de temps avant la seconde guerre mondiale que la ligne ferme définitivement.
Elle ré ouvre au tourisme en 1947. En 1981, la ligne est achetée. De nombreux travaux remettent en l’état la ligne. 
Étape à Silverton
A l’arrivée à Silverton, il reste deux heures de temps à tuer. Nous en profitons pour découvrir cette petite ville… à voir dans un prochain article.

Et retour .. la perspective est différente et même si le temps semble long, cela permet de voir le paysage sous un autre angle. Je vous y emmène aussi après …

Merci de me lire !

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *