Québec points forts de notre dernier séjour !

Toujours un plaisir de revenir dans la Province de Québec. Même en coup de vent, nous retournons avec plaisir vers ces lieux déjà connus. Québec City et Montréal sont toujours parmi nos destinations favorites. Entre notre fille aînée qui vit dans la région de  Montréal, et la famille de mon frère qui vit dans la région de Québec, nous avons tendance à toujours revenir dans les mêmes coins. Alors vite, un petit aperçu et quelques autres suggestions pour aller se balader dans la Belle Province.

La Belle Province pour un voyage

Mais ou se situe le Québec ? Entre francophonie et écrasé par le reste du continent ? Comment s’y retrouver ?

Préparer son voyage au Québec peut s’improviser mais mieux vaut, savoir où se situe le Québec dans tous les sens du terme.

Au Québec, ne vous attendez pas à être dans une version francophone de l’Amérique, ou plutôt dans une version américaine de la France. Non Québec a suffisamment de particularités pour être une province complètement à part avec ses villes aussi différentes l’une que l’autre, comme Québec et Montréal. La culture est vraiment incomparable. On ne l’aborde qu’en prenant du recul et en s’imprégnant de ses particularismes.

Pour vraiment profiter de son séjour au Québec, je crois qu’il faut venir avec un esprit ouvert en s’ouvrant à la culture propre à Québec.

Montréal surprendra par son dynamisme et son bilinguisme, mais la ville de Montréal est à part dans Québec. D’ailleurs, à Montréal, on commence une phrase en français et on la finit en anglais. Et même les lois passées pour inciter à la francophonie, font de la résistance. La métropole est jeune dans tous les sens du terme. Ses campus anglophones ou francophones, répartis dans les différents quartiers, apportent un dynamisme sans comparaison.

A Québec, et au delà, on plonge dans la francophonie. L’accent se fait plus profond et le vocabulaire plus spécifique. Québec se rapproche plus de l’âme québécoise. La ville s’est construite autour de son histoire. Samuel de Champlain est l’emblème de la ville et trône en haut sur l’Esplanade de cet emblématique Château Frontenac. D’ailleurs le côté cossu du château contraste avec le côté plus champêtre et plus authentique du quartier qui porte son nom, même si celui-ci est plus maintenant une vitrine touristique.

 

Toujours un plaisir de se balader à Québec

Revenir se balader dans le Vieux Québec, arpenter les rues du quartier Champlain, en se régalant de l’architecture et de l’ambiance unique de ce petit coin historique d’Amérique Française. Au printemps, le temps n’est pas extraordinaire, et c’est sous la pluie que nous nous baladons. Nous terminons d’ailleurs au Musée des Plaines d’Abraham. Mon mari est un féru d’histoire alors, il y passerait des heures.

Pour déjeuner, nous faisons un stop chez Paillard, toujours une bonne adresse pour se restaurer, été comme hiver pour une soupe ou une salade.

Passé Québec, nous nous rendons souvent, chez mon frère dans la région de Sainte Anne de Montmorency. Passant devant la Chute du même nom, nous nous dirigeons plus au nord. Cette fois-ci, nous n’irons pas nous promener du côté du Cap Tourmente, mais nous pousserons plus au nord, vers le Parc National des Grands Jardins.

Un stop dans les Parcs Nationaux : le Parc National des Grands Jardins

Il était un peu tristounet, le Parc des Grands Jardins. L’hiver ne semblait pas si loin et le froid était encore mordant. La neige avait bien sûr disparu et les bouleaux commençaient à verdir, mais le soleil absent ce jour-là, n’apportait pas trop de contrastes. La vue en haut du sentier de la Chouenne offrait une vue magnifique avec au loin le Saint Laurent et Baie-Saint-Paul.

La Province de Québec offre bien d’autres parcs nationaux, comme le Parc National de la Jacques-Cartier ou de la Mauricie. La région de Mont Tremblant offre aussi, de nombreux chemins de randonnées, été comme hiver.

Pour Montréal, la ville vaut bien un arrêt !

On préférera se balader à pied à Montréal parce-qu’entre les travaux et les difficultés pour trouver une place de parking, on risque fort d’être assez vite énervé. C’est un peut ce qui nous est arrivé quand nous sommes allés passer une journée à Montréal après la graduation de notre Grande Mahault. Nous avons fini par laisser la voiture au Port et nous avons filé à travers le Vieux Montréal.

Bref, le Québec va bien au delà et je ne désespère pas un jour d’aller plus au nord, découvrir, surtout en automne, les étendues de forêts. Nous y avons gouté à toutes les saisons. Nous avions même passé Noël dans la région de Mont Tremblant, mais l’hiver y avait été exceptionnellement doux cette année-là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.