Paroles de mères expatriées, l’anthologie

Il est sorti et je l’ai tellement attendu ! Paroles de mères expatriées est maintenant disponible sur Amazon, en version papier et digitale. C’est une anthologie qui rassemble de nombreux textes de mères expatriées sur le thème de “être mère et expatriée”.

J’ai eu la joie de pouvoir participer à la rédaction d’un chapitre. Vous connaissez son auteure, j’avais interviewé Véronique Martin-Place pour son premier livre sur Chicago : Finding your Feet in Chicago. Véronique est multi-expatriée. Elle a vécu aux 4 coins du monde : en Norvège, Chine et Etats-Unis. Elle a décidé, il y a quelques années, de faire de sa passion de l’écriture, son métier. En plus de son guide sur Chicago, Véronique a écrit un livre pour adolescent : Journal d’une ado expatriée.

Paroles de mère expatriées : la naissance d’un projet

Quand en 2015, Véronique Martin-Place, vient me trouver pour me parler d’un projet de livre, je réponds tout de suite à l’appel. Elle a le projet de rassembler les écrits d’une vingtaine de contributrices avec comme point commun : être mère en expatriation.

Différents thèmes sont proposés et il est vrai que je mets un peu de temps à trouver le mien. Être mère en expatriation, c’est un sujet tellement vaste, que l’on a envie de participer à tous.

De la naissance d’une de mes filles à Taipei, à la maternelle, le lycée ou l’université, en tant que mère, le sujet serait infini. Je décide finalement de plonger dans le thème de l’adolescence.

En 2015, ma fille aînée est partie à l’université, tandis que ma seconde finit sa high school. Nous avons déménagé alors que mes filles aînées étaient en pleine période d’adolescence : qu’est ce que cela signifiait pour elles, quels en étaient les enjeux. Je décide de me plonger dans une réflexion sur le sujet.

Paroles de mère expatriées : le processus

Débute alors un aller et retour d’emails entre Véronique et je suppose les autres contributrices qu’elle recrute. Véronique nous envoie des recommandations, des deadlines et un contrat.

Mon texte revient corrigé, annoté. Je lui rends ma copie dans les temps. A un moment, j’oublie presque le projet, mais Véronique revient, et finalement c’est en mars 2018, que Véronique accepte ma version finale.

En avril 2019, Véronique nous annonce que la fin approche et que le projet se concrétise jusqu’à ce mois de juin, où nous en voyons enfin le résultat. Quelle joie de voir ce travail porté en plein jour. De l’idée à la réalisation, je salue la ténacité de Véronique et sa coordination sans faille. Un beau projet qui aboutit au terme de ces années.

Paroles de mère expatriées : qu’est-ce que c’est ?

Le livre est un recueil de textes écrits par des mamans expatriées. “C’est un recueil d’essais et de témoignages de femmes multi-expatriées devenues mère à l’étranger. Leur point commun est d’avoir élevé et éduqué leurs enfants dans des contextes culturels multiples et donc différents de leur culture d’origine. ” Le livre est préfacé par Sabine David, l’une des co-fondatrices du site Femmexpat. Ce site est particulièrement dédié aux femmes expatriées francophones à travers le monde.

Le livre s’articule à partir de thèmes centraux, allant de la naissance, à l’adolescence et au delà :

  • devenir mère à l’étranger (accouchement, fausse couche, PMA, adoption) ;
  • être une jeune mère à l’étranger (approche psychologique, éducation, conservation de la culture d’origine et de la langue maternelle, gestion de la distance avec la famille) ;
  • être une mère multi-expatriée et activité professionnelle (travailler ou non, créer son activité professionnelle, construire et gérer sa carrière) ;
  • être une mère d’adolescent en expatriation (gérer rupture et adaptation) ;
  • être une maman expatriée célibataire (divorce, reconstruction personnelle et professionnelle) ;
  • le syndrome du nid vide en expatriation.

Les contributrices sont Catherine Allibert, Stéphanie Aragon, Tara B., Delphine Boileau-Terrien, Céline Bourban, Domitilla De Laporte, Véronique Daumont, Alix Despretz, Sarah Fraivre Ovion, Cécile Gilbert, Oriane Ginies, Virginie Houet, Catherine Martel, Laetitia Robin, Adelaïde Russell, Stéphanie Wampach, Magdalena Zilveti Chaland et moi-même.

1 Comment

  • Bonjour,

    Merci pour cette recommandation de lecture. Très inspirant pour mon activité.
    Je développe le fil d’Ariane (www.lefildariane.co), l’expérience digitale pour les petits-enfants expatriés qui leur fait découvrir les souvenirs de leurs grands-parents. L’occasion de se rendre compte de ce qu’ils ont en commun.

    Je serais très intéressé d’avoir votre ressenti sur le sujet !

    À bientôt

    Stanislas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.