Optimiser ses transports pour un roadtrip aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les transports sont rois : que ce soit en avion ou en voiture, les distances sont toujours énormes et malheureusement, les prix sont à étudier pour voyager pas trop cher, optimiser ses déplacements en fonction de ses attentes, de ses envies et des kilomètres (pardon miles) à avaler. dans cet article, je reviens sur les différents modes de transports aux Etats-Unis.

Aux USA, le règne de la voiture

La voiture est reine aux Etats-Unis et il n’est pas rare de faire la plupart de ses trajets en voiture. On réalise alors un itinéraire pour un roadtrip. Les gens ne se rendent pas compte : bien sûr, cela paraît simple sur la carte. Les immensités du Plateau du Colorado assurent un trajet sans bouchon (à la différence des grandes villes), mais à suivre le rythme effréné des itinéraires que je vois passer sur les groupes Facebook, on en perd vite toute envie de vraiment visiter les endroits que l’on traverse. En été, il fait chaud aux US. Les voitures sont confortables et bien trop climatisées. On n’ose plus sortir de sa voiture quand les températures avoisinent les 45°C.

Un conseil : réduisez les kilomètres : mieux vaut se poser quelque part et en profiter que de passer ses journées en voiture.

Aux Etats-Unis, un billet d’avion pas cher : un mythe ou une réalité ?

Prendre l’avion aux Etats-Unis, c’est un peu comme prendre un taxi, ou comme prendre le train en France. Sauf qu’aux Etats-Unis, il est utile d’utiliser un bon moteur de recherche pour trouver un avion pas cher, comme Easyvols par exemple.

Les vols ne sont pas aussi bon marchés qu’en Europe, mais en cherchant bien et surtout en s’y prenant en avance et en dehors des grands week-end de jours fériés américains, il existe des bon deals, encore faut-il savoir où chercher.

Même si tous les jours ne sont pas chômés par tous, certains week-ends sont primordiales et donc très chargés aux Etats-Unis. Ils sont donc à éviter pour diminuer vos coûts.

–> ce sont les week-end du 4 juillet (Independance Day), de Memorial Day (fin mai), de President Day en Février et de Thanks Giving fin novembre, ainsi que la période de Noël. Les américains n’ont pas beaucoup de vacances, mais ces week-ends sont sacro-saints et souvent des moments de réunions familiales.

Mais, en voyageant à contre courant, le jour même de la fête par exemple, les prix peuvent être bien meilleurs. Par exemple, le 4 juillet et le jour de Thanks Giving sont certainement les jours les moins chers de l’année.

Vous éviterez les grands courants migratoires américains et surtout les prix qui montent inexorablement autour de ces fameux week-end.

En dehors de cela, les possibilités sont infinies. Il est possible de combiner plusieurs vols parfois pour obtenir des prix moins chers. J’ai même vu des possibilités moins chers, me faisant passer par New-York pour gagner Seattle. Par contre pour une escale, ne prévoyez pas plus de 2 vols. Easyvols pourra vous aider à faire la part des choses et trouver les vols qui vous conviennent. Les retards sont parfois nombreux surtout en fin de journées et surtout si il y a un événement météorologique (tempête hivernale ou tempête estivale) : les tempêtes sont violentes que ce soit en hiver ou en été et les aéroports sont souvent paralysés par un blizzard ou par des vents violents. Dans un précédent article, j’avais détaillé comment fonctionnaient les compagnies aériennes, comment elles se répartissaient sur le territoire. En effet, il peut être interessant de privilégier une compagnie plutôt qu’une autre en fonction de leurs hubs et donc de l’endroits où vous voyagez.

Aux Etats-Unis, et si vous preniez le temps de voyager en train ?

Un itinéraire à réinventer, le train peut être une expérience à tenter aux Etats-Unis. La compagnie de train Amtrak offre de nombreuses possibilités sur le territoire américain. Les paysages traversés sont parfois dépaysants et vous pouvez même voyager de nuit dans un confort qui dépendra du budget que vous voulez mettre. Les billets sont flexibles et vous pouvez vous permettre des escales. Certaines rames ont même le wifi, et un service de restauration vous permet de manger à votre faim.

Quand mon frère est venu me rendre visite chez moi à Kansas City, il arrivait de Chicago et avait pris le train : Kansas City-Chicago : il était arrivé dans la gare avec un sourire jusqu’aux oreilles en me disant que l’expérience était extraordinaire. L’année d’après, il a fait le trajet : San Francisco-Los Angeles – Albuquerque (escale à Santa Fe) – Kansas City – St Louis et arrivée à Chicago. A chaque fois, il a pu faire escale de plusieurs jours, repartir et explorer de nouveaux endroits.

Un voyage à méditer et pourquoi pas à explorer la prochaine fois que vous viendrez aux Etats-Unis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.