#EnFranceAussi : sommets en pays des Ecrins

Encore un article pour le rendez-vous #EnFranceAussi du Coin des Voyageurs et sur proposition de Pauline de PetitesEvasions GrandesAventures, suite à mon séjour en France cet été. Le thème choisi par Pauline, les sommets tombaient à pic, puisque dans le pays des Ecrins, ce ne sont pas les sommets qui manquent.

L’appel des Sommets

Quand je fais la route entre Grenoble et le Pays des Ecrins, au fur et à mesure, que la route se déroule, les sommets apparaissent et quand j’atteints La Grave, je sais que je suis chez moi. Les sommets défilent et je crois bien que je peux presque tous les nommer jusqu’à arriver dans la Vallée de Vallouise, où je pose mes valises.

Pic Gaspard au Col du Lautaret

Au delà de la Route, les sommets

Et quand au bout de la route, je prends mes chaussures de marches pour m’évader, les sommets sont toujours là, enneigés ou non. Certains culminent au dessus de 3900, voire 4100 pour les Ecrins, mais celui-ci, je ne vous le montrerai pas : sa face Nord est cachée par les autres Sommets.

Nos pas nous mènent dans des vallées reculées : en fait, des grands classiques dans l’Histoire familiale. L’Eychauda en fait partie, et en fonction du courage des troupes, nous arrivons à aller jusqu’au Lac. Mais quand la fatigue ou le manque d’entrain sont là, la vue des sommets environnant est toujours une source d’inspirations.

Et il y a un sommet que l’on voit de loin avec un nom qui fait toujours rire : la Cucumelle (2698 m). Elle a la forme d’une pyramide et pour y être monté une fois, le chemin se situe sur une arrête : à droite comme à gauche, c’est le vide jusqu’au sommet.

Les sommets sont en fait, souvent inatteignables pour une balade du dimanche, mais aller les observer de plus prêt apporte une certaine sérénité. La balade vers le Refuge des Bans fait aussi partie des grands classiques dans la culture familiale. La balade commence dans un fond de vallée. Quelques lacets nous hissent à une altitude appréciable pour commencer à apercevoir le fond de ce magnifique cirque. Un arbre planté là par hasard, nous rappelle que en fait le printemps n’est pas si lointain. Tout au fond on aperçoit le refuge qui nous attend au bout de notre balade.

En arrivant au refuge, on apprend que 2 mois auparavant, il y avait 4 m de neige qui ne permettait de rentrer dans le refuge que par le toit.

Le cirque de sommets est juste impressionnant. Les sommets ne semblent pas trop loin, mais ce n’est certainement pas en une journée que nous les atteindront. On verra bien si un jour, je les atteints : on peut toujours rêver.

Renseignements utiles

Ces lieux sont accessibles à partir de la vallée de Vallouise, une vallée se situant au sud de Briançon, à partir de la vallée de la Durance.

Au nord du village de Vallouise, à partir du village de Pelvoux, se trouve le départ vers l’Eychauda.

Pour le Fond de la Vallée des Bans, il faut traverser le Village de Vallouise et suivre le fond de la Vallée de l’Onde. Le parking marque la fin de la Route et si c’est le Refuge qui est le but de votre marche, alors, il vous faudra compter moins de 2h d’un bon pas.


Le concours #EnFranceAussi du mois de septembre

Ce mois-ci, le collectif #EnFranceAussi a le plaisir de mettre en jeu deux Smartbox « Week-end insolite » ! Pour tenter d’en gagner une, il vous suffit de poster deux commentaires : un sur un blog (le mien et/ou celui d’un autre blogueur participant au rendez-vous) et l’autre sur la page Facebook En France Aussi (en indiquant sur quel(s) blog(s) vous avez commenté).

Et pour lire tous les articles de cette édition de septembre, il suffit de naviguer sur cette carte :

20 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.