Définir ce qu’est la culture américaine

Qu’est ce que la culture américaine ? Parler de la culture américaine n’est pas facile : qu’est ce que la culture américaine, que reflète-t-elle ? De quoi est-elle faite ? Comment se vit-elle quotidiennement ? Habitant depuis près de 10 ans aux Etats-Unis, j’ai appris peu à peu de la culture américaine, j’ai même pu expérimenter 2 Amérique, ayant habité dans la région de San Francisco, puis en plein centre du pays, dans le Kansas. Alors, même si j’ai retrouvé de nombreux points communs entre les deux endroits, j’ai surtout compris que l’Amérique était un kaléidoscope de cultures : d’un peuple en constant mouvement, s’étant construit au fil des ans, de multiples courants d’immigrations et d’une Histoire bien différente d’un bout à l’autre du pays.

Comment définir et décrire la culture américaine

Quand on parle de culture américaine, on pense à l’American Way of Life, cette vie rêvée, cette vie facile. Cette culture est véhiculée par les séries télé qui abreuvent nos programmes télé. Mais qu’en-est-il vraiment. Cette culture est profondément enracinée dans l’Histoire même du Pays. Les Etats-Unis sont une terre d’immigrants et sa culture s’est faite d’une addition de multitudes de cultures différentes qui cependant se retrouvent sur certaines valeurs.

La notion de liberté

Le pays s’est construit avec des colons qui fuyaient un pays trop totalitaire ou des persécutions religieuses. Ces personnes sont donc arrivées avec l’idée qu’ils cherchaient une vie meilleure. Le pays s’est donc construit avec un profond sentiment de liberté et un profond sentiment de recherche du bonheur : c’est le fameux American Dream et ce besoin de tout célébrer.

Mais la pluralité de cette population a aussi fait émerger des communautés : les gens se rassemblaient en fonction de leur nationalité, puis quand certains se sont fondus dans la masse, c’est la notion de groupe qui est apparue. Celle-ci se retrouve ainsi dans cette approche de la culture. On se rassemble autour d’un intérêt commun, de convictions communes ou de hobbies communs. On retrouve alors toutes ces cultures dans la vie de tous les jours : vivre aux Etats-Unis, c’est vivre au rythme des églises qui parsèment le paysage, c’est vivre pour son équipe de foot ou de baseball locale, c’est vivre au rythme de la musique…etc Mais, il est vrai que parfois, les américains savent aussi se rassembler pour célébrer leur pays : les jours fériés sont très suivis et vivre un 4 juillet, c’est vivre aussi l’unité du peuple américain autour de ses valeurs communes.

La culture religieuse

Je la situe en premier, tant cela m’a frappé quand je suis arrivée aux Etats-Unis, et principalement quand j’ai emménagé en plein Midwest : le peuple américain est très religieux. La place de l’Eglise dans la vie de tous les jours est importante pour une majorité d’américains. La diversité religieuse est d’ailleurs étonnante et la place de la laïcité est difficile à trouver parfois.

Eglise du Wyoming
Quelque part au Wyoming

Cette ferveur religieuse est aussi un vecteur de rassemblements et le sentiment d’appartenir à un groupe social : les églises ne sont pas là uniquement pour les rassemblements du dimanche matin, elles proposent aussi de véritables activités où petits et grands se retrouvent entre eux pour des conférences, des cours etc. Cependant, les rassemblements religieux du dimanche matin sont souvent de véritables spectacles avec écrans géants, groupes de musiques. L’orientation des discours est sujette à la personnalité des pasteurs, mais aussi au courant religieux représenté. Il existe aussi des églises qui rassemblent des gens qui souhaitent juste célébrer et se réunir, mais qui n’ont aucune connotations religieuses, elles sont souvent appelées, églises non-denominationale.

La culture des sports d’équipe

Le sport occupe aussi une très grande place dans la vie des américains. Cela commence en High School et se continue au « college » (université) : les équipes de sports sont très importantes à tous les niveaux. Et quand l’équipe de la ville devient championne c’est toute la population qui vient les acclamer : En 2015, l’équipe de Baseball de ma ville (Kansas City) a gagné les World Séries : cela ne leur était pas arrivé depuis presque 30 ans : c’est alors, toute la ville et la banlieue qui a pris un jour off pour venir célébrer ses champions. 800 000 personnes sont venues acclamer l’équipe de baseball.

 

De même, le soir, du Super Ball (final américaine de foot américain), la vie s’arrête et tout le monde est devant la télévision pour suivre le spectacle.

La culture musicale

Ce n’est pas pour rien que la musique américaine a envahi le reste du monde. L’éducation musicale dans les écoles est profondément ancrées et en High School, le niveau atteint par les élèves est souvent incroyable, ce qui entraîne de nombreuses vocations musicales. Mais même si l’élève n’embrasse pas une carrière musicale, cette expérience l’aura marqué au point de souvent continuer à jouer et s’investir dans des groupes musicaux.

culture américaine : la musique
Un endroit que j’adore avec un groupe phénoménal de la ville de Kansas City : les TUF

Et le reste ?

A côté de cela, on pourrait parler des autres cultures, comme

  • la culture des armes à feu, c’est un véritable culte, et la question de diminuer la liberté d’achat des armes à feu se heurte toujours à un refus très fort de la population, tant c’est inscrit dans les moeurs (et dans la constitution).
  • la culture des faits historiques: même perdu au fin fond d’un endroit inconnu, si il s’est passé quelque chose de notable, vous verrez un panneau commémorant l’endroit. En voyage, ne manquez jamais de vous arrêter au bord de la route, si vous voyez, un panneau : Historical Marqueur ! Vous serez alors étonnés par ces histoires racontées là.

Conclusion

Difficile de donner un jugement définitif par rapport à la culture américaine. La culture américaine s’appuie sur des valeurs fortes de liberté mais aussi de recherche du bonheur. L’enthousiasme américain est bien présent dans la vie quotidienne et s’exprime toujours dans ces manifestations sportives ou autres. Le revers de la médaille est peut-être une certaine superficialité due à ce trop grand enthousiasme permanent. Je reviendrai là-dessus dans un prochain article sur le style de vie américain. Il n’empêche qu’en vivant aux Etats-Unis, on se sent souvent porté par cet enthousiasme collectif.


PS : cet article fait partie des articles que j’avais écrits sur un site de voyage. Le blog a disparu sans même que l’on me prévienne. J’avais fait une copie de ces articles, pensant qu’ils avaient un intérêt, je vous le retranscrits ici. J’ai récemment envoyé un email au site en question et sans aucune réponse de leur part, je me permets de faire paraître ici cet article.

4 Comments

  • Hello ! Tes articles sont toujours très agréable à lire et très instructifs.
    Même en tant que simple touriste, on peut sentir ce trop plein d’enthousiasme, l’importance du sport, de la musique et surtout la présence constante de l’Eglise chez les américains. En tant que touriste, ce besoin constant de retourner aux usa pour en voir plus doit certainement venir aussi de cette recherche de la liberté.

  • Belle analyse, lorsque tu parles de superficialité, je pense qu’elle est aussi due au fait que tout va vite et qu’il n’y a pas de temps a perdre a approfondir quelquefois, l’info principale est la, on a ce qu’on cherchait. Personnellement je me regale toujours autant ici et t’envoie un bonjour d’Independence, … et allez les Chiefs! Un peu le blues car je repars dans une semaine et donc…commence a preparer le prochain sejour.
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.