Aux portes de l’automne, revenir sur ce que fut notre été au Kansas

Je ne suis pas beaucoup venue ici cet été pour vous raconter ce que fut ce moment. Il y avait bien des choses à raconter mais il y avait aussi beaucoup de choses qui me préoccupaient alors j’ai préféré rester silencieuse, alimentant juste ma page Facebook de temps en temps avec des photos.

L’été avait commencé par un mois en France. Immense plaisir que de retrouver sa famille et ses amis et tout simplement son pays. Passé trop vite, évidement. Et nous étions revenus le 3 juillet dans la soirée, après un vol presque direct, avec juste un stop en Islande. Et pour nous remettre dans le bain immédiatement, nous étions allés à la parade près de chez nous, pour ce 4 juillet. Quoi de mieux pour se retrouver projeté dans la vie purement américaine : et même si cela faisait au moins la 3ème fois que nous venions là, on a bien senti que cette parade était légèrement différente : en cette année électorale, les candidats locaux de tout bord faisaient partie du défilé. Le soir, nous avions tenu à aller voir le feu d’artifice et ensuite, nous nous étions écroulés de fatigue, toujours un peu décalés par le décalage horaire. Désolée, les photos de l’article ne sont pas de grande qualité.

Ensuite, il avait fallu tous s’occuper malgré la chaleur étouffante que nous retrouvions. Les matchs de football de la coupe du monde nous avaient permis aussi de rompre l’isolement car en cette période estivale, la plupart de nos amis étaient encore en France. Un ami restaurateur avait transformé son restaurant en repère de supporters. Sorti de ce mini-French-territory, nous avions eu un peu de mal à fêter la victoire.

Nous nous étions retrouvés à 6 le temps de quelques jours.

Et puis, l’école était arrivée plus rapidement que prévu le 10 août. Enfin, la rentrée était la bien venue quand même après 2 mois et demi de vacances. Le directeur de l’école élémentaire avait sorti son plus beau costume pour accueillir ses élèves. L’école avait été préparée pour accueillir les élèves et commencer cette nouvelle année scolaire.

Et mon mari a pris la route …. 3 jours de voyage pour aller s’installer à Portland Oregon, où l’attendait son nouveau job…… et oui, je vois vos yeux qui s’écarquillent. Mon mari avait bien retrouvé du travail en avril après cette seconde période de chômage. Il était alors basé à Dallas et faisait les aller-retours tous les week-ends. Il est vrai que ce n’était pas une destination qui me faisait rêver (trop chaud, trop plat, trop Texas quoi !).

Portland au contraire avait toujours été un rêve, depuis 12 ans, où la première fois, j’y posais les pieds. Après 2 semaines de séjour en 2006, j’en repartis avec la ferme intention d’y revenir un jour. Mais cet été, cela ne s’est pas passé vraiment comme nous l’avions pensé : le recrutement a traîné tout l’été et quand enfin, mon mari avait eu le feu vert pour son embauche, pour mes deux enfants, il n’était plus possible de faire le changement d’écoles, de maison, d’état : la rentrée des classes était bien trop proche.

Voilà donc 1 mois et demi, que nous vivons cette situation : pour combien de temps ? je ne sais pas, parce-que c’est compliqué, mais la vie est douce à Kansas City, alors no worry ! Mais ce qui est sûr, c’est que les vacances vont être bien souvent de ce côté-ci du pays désormais et ce n’est pas pour me déplaire, ni pour déplaire à mon blog.

Et pour terminer cet article, en même temps que se referme ce temps de l’été, je vous présente ces fleurs qui fleurissent à la fin du mois d’août dans les jardins. Elle est belle et elles poussent ensemble. On les appelle les Naked Women.

 

Alors stay tuned comme on dit .. mais l’aventure à Kansas City n’est pas tout à fait terminée quand même !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.