Mon nouveau livre : Bien Manger aux Etats-Unis en 10 questions

Et voilà, je suis très contente de l’aboutissement de mon dernier gros travail : mon dernier livre : Bien manger aux Etats-Unis – Les bons réflexes pour une alimentation saine. Un manuscrit commencé il y a plus de deux ans et la farouche envie de terminer ce travail. 8 mois de travail acharné, de recherches, de livres lus et relus, de conférences écoutées. Voilà le résultat : 172 pages sur l’alimentation aux Etats-Unis. Dans ce livre, je dissèque l’alimentation aux Etats-Unis pour vous faire éviter les pièges de l’industrie alimentaire et surtout, mettre le doigt sur ce qui est bon pour notre santé et pas nuisible.

Alors pour mieux le présenter, j’ai décidé de répondre à une interview fictive : je me suis posée 10 questions pour vous faire découvrir mon nouveau livre. Je dis nouveau, car j’en ai déjà écrit 2 autres (plus un essai) !


Vous pouvez vous procurer le livre sur Amazon au prix de   de 18,25€ ou de 18,50$+ taxes

Amazon.fr et Amazon.com


1-Ecrire pourquoi ?

Et bien, j’y ai pris goût en commençant ce blog. On m’avait collé une étiquette quand j’étais au lycée : je n’étais pas bonne en français. A part la grammaire, écrire n’était pas mon fort. Et bien en fait, encore une fausse croyance qui est tombée : j’adore écrire et partager ce que j’apprends. Donc c’est vrai que j’y ai pris goût et que du coup, après mon blog, je suis passée à la vitesse supérieure en écrivant des guides Santé spécifiques aux Etats-Unis. J’aime transmettre des informations et c’est ce que je propose dans mon dernier livre.

2-L’alimentation aux Etats-Unis – Pourquoi ce sujet ?

Finalement, l’alimentation est le premier souci que l’on a, quand on arrive en expatriation. Au début les préoccupations sont plutôt basées sur les produis : où les trouver, qu’est ce qui est introuvable, quelle est l’offre ? etc ..

Je me souviens quand je suis arrivée et j’étais vraiment perdue dans les rayons : je mettais un temps infini à faire mes courses et souvent mon caddie n’était pas très fourni quand je payais. C’était un peu frustrant. Manger organic ou éviter les additifs dangereux ne faisaient pas encore partie de mes préoccupations. J’étais plutôt préoccupée par savoir quel était le meilleur lait à acheter (1% ou 2%), où je pouvais trouver du bon fromage, où trouver des fruits corrects et des yaourts pas trop sucrés etc etc

Mais passé ce moment-là, se posent alors d’autres questions. L’alimentation aux Etats-Unis est un sujet vraiment important. A travers mon cheminement, j’ai réalisé que l’alimentation pouvait vraiment changer beaucoup de choses par rapport à sa santé, son mental ou sa forme. Et donc, j’ai commencé à faire attention à ce que je mettais vraiment dans mon assiette et celles de mes enfants. Mon mari a de plus eu, un épisode de santé assez désagréable : un burn-out qui l’a mené dans des états plus que misérables. Il a pu s’en sortir en modifiant profondément son alimentation.  Et cette épreuve nous a amenés à changer beaucoup de nos habitudes et surtout à faire attention à de nombreux points.

3-Qu’est ce qui est si spécifique aux Etats-Unis ?

Ce n’est un secret pour personne, mais aux Etats-Unis, le taux d’obésité est énorme (moyenne nationale 35%). Bien sûr quand on voit ce que les gens mangent on se dit que de notre côté, on ne mange pas trop mal. Salades, fruits et légumes, soupes en hiver, on a l’habitude de cuisiner et de ne pas trop aller au restaurant. Le problème c’est qu’aux Etats-Unis, on se rend rapidement compte que la population n’est pas en très bonne santé. Il y a bien sûr les sucres cachés dans pratiquement tous les aliments transformés, mais aussi de nombreux additifs cachés dans l’alimentation. Et on n’oublie pas non plus, les hormones qui sont injectées dans les élevages bovins conventionnels.

Ces petites spécificités américaines font qu’il faut faire doublement attention à ce que l’on met dans son assiette. L’accumulation invisible de ces petits rien font qu’à terme c’est notre santé qui est engagée.

4-Qu’est ce que mon livre, Bien manger aux Etats-Unis, est ? 

Mon livre c’est un guide pour s’y retrouver dans le dédale de l’alimentation aux Etats-Unis tout en gardant sa santé. Il revient sur des généralités : savoir décoder les étiquettes, le label organic, il définit ce que sont les OGM. Il passe en revue les grandes classes d’aliments : fruits, légumes, viandes, produits laitiers, produits de la mer etc .. Pour chacun, les labels sont décodés et passés en revue de façon à éviter certains pièges de l’industrie alimentaire. Les additifs alimentaires sont passés au peigne fin et même montré du doigt.

A côté de cela, une bonne partie du livre donne à chaque fois de nombreux éléments pratiques pour se repérer dans l’alimentation quand on arrive.

5-Qu’est ce que mon livre, Bien manger aux Etats-Unis, n’est pas ?

Le livre n’est pas un guide de cuisine : il n’y a pas de recettes de cuisine. Quoique, je me demande si je ne devrais pas insérer mes recettes personnelles pour fabriquer soi-même son pain, son guacamole ou son lait d’amande.

Ce guide n’est pas non plus, un passage en revue des marques d’aliments. On retrouve quelques marques plus saines décrites mais ne vous attendez pas à un comparatif en règle : le travail serait trop ardu, vu la diversité des produits proposés et surtout les différences d’un endroits à l’autre.

Ce livre donne des éléments pour justement savoir se diriger en décodant les étiquettes et ainsi se démarquer de certains produits.

Ce livre n’est pas non plus un guide de nutrition même si il apporte des éclaircissements sur la valeur nutritionnelle de certains aliments, comme les graines, les haricots, les amandes et noix. ..

6-Finalement, était-ce vraiment nécessaire d’écrire un tel livre ?

Oui, parce-qu’on se rend compte actuellement de tous les méfaits de cette alimentation trop transformée présente aux Etats-Unis. Des travaux mettent de plus en évidence que une alimentation trop transformée avec peu de fibres et trop d’additifs, entraîne à terme une modification de l’expression de nos gènes. On voit ainsi apparaître une croissance exponentielle de maladies chroniques, auto-immunes ou non. Faire attention à son alimentation doit devenir une priorité dans notre mode de vie pour diminuer l’incidence de ces maladies.

Les changements à faire ne sont pas sorciers : il suffit d’en avoir conscience et de connaître un peu plus les pièges sur les emballages, mais aussi ce qu’impliquent certains labels pour se tourner vers ce qui est le meilleur.

7-Manger organic, faire attention à la viande, au mercure dans les poissons … C’est pas un peu too much tout cela ?

Dans mon livre, je donne des directions. C’est évident qu’il est difficile de faire des changements à tous les niveaux en même temps. Mais mon livre permet des réflexions et de comprendre ce vers quoi il faut tendre en éliminant au maximum les pesticides, les hormones, les antibiotiques ou même les métaux lourds qui contaminent nos denrées alimentaires.

Il y a deux choses qu’il faut avoir en tête, l’alimentation industrielle n’a pas 100 ans et nos grands-parents n’étaient pas baignés dans un tel bain de toxines, que ce soit alimentaires ou environnementales. Plusieurs études ont montré que l’immense majorité des gens, présentaient des taux alarmant de pesticides. Une autre étude a montré que, seulement après 5 jours, d’une diète pratiquement organic, les taux de pesticides devenaient indétectables dans les urines.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ces toxines et plus particulièrement les pesticides ou certains additifs n’ont pas une toxicité aiguë, mais auront à terme, un effet délétère sur notre santé. En réduire la charge permet de diminuer de façon significative leur impact. Alors, s’informer, permet de commencer ce travail. Pas question de devenir obsédé par cela, mais au moins d’en prendre conscience pour commencer à changer ses habitudes.

8-Finalement à qui s’adresse le livre ?

Et bien à tous ceux qui vivent aux Etats-Unis. A ceux qui arrivent pour qu’ils implémentent dès leur arrivée de bonnes habitudes. Ce livre apporte en plus de nombreuses informations de base.

A ceux qui sont là depuis longtemps : il n’est jamais trop tard pour changer ses habitudes et éviter ainsi les pièges de l’alimentation américaine. Ce livre revient sur pas mal d’idées reçues, notamment à propos des produits organic.

Une amie qui habite aux Etats-Unis depuis longtemps et qui m’a gentiment aidé pour la relecture, m’a dit qu’elle y avait beaucoup appris.

9-Pourquoi as tu publié sur Amazon ?

J’ai publié sur Amazon car c’était pour moi un moyen de mettre à disposition rapidement les informations que je voulais faire passer sous forme de livre, tout en ayant un rendu de qualité. Je ne suis pas contre, passer par un éditeur dans un avenir proche et ce serait même avec plaisir.

10-Tu peux nous montrer davantage de ton livre  ?

Oui bien sûr !

Bien manger aux Etats-Unis

 

4ème de couverture :

« Les habitudes alimentaires américaines nous surprennent toujours. Que ce soit ce que les gens mettent dans leur assiette, ce que l’on mange dans les restaurants ou ce que l’on trouve dans les supermarchés américains. Aux Etats-Unis, on trouve de tout : le pire comme le meilleur. Quand on arrive aux Etats-Unis, il est malgré tout difficile de se repérer facilement dans les rayons des supermarchés.
Dans ce guide, vous trouverez des tas d’informations spécifiques sur l’alimentation aux Etats-Unis pour se repérer dans les rayons des supermarchés, mais surtout vous apprendrez comment discerner ce qui est mauvais pour vous en détourner.
Ce guide s’adresse à tous ceux qui veulent manger en conscience en évitant les pièges de l’industrie alimentaire. Ce livre apporte des informations sur les additifs alimentaires, sur les labels, ce qui permet de circuler dans les rayons sans se laisser piéger par les mentions trompeuses. Il vous permet ainsi de décrypter les étiquetages, les mentions sur l’emballage et les labels pour vous diriger vers ce qui est sains et vous détourner de ce qui ne l’est pas. Parce-que bien plus qu’ailleurs, il est important de s’informer pour manger sainement pour rester en pleine santé aux Etats-Unis. »


Vous pouvez vous procurer le livre sur Amazon au prix de   de 18,25€ ou de 18,50$+ taxes

Amazon.fr et Amazon.com


Sources 

Alavanja, Michael CR. « Introduction: Pesticides Use and Exposure, Extensive Worldwide. » Reviews on environmental 1 health 24.4 (2009): 303-310. Web
Lim, Soo, et al. « Chronic exposure to the herbicide, atrazine, causes mitochondrial dysfunction and insulin resistance. » PLoS One 4.4 (2009): e5186
Barański, Marcin, et al. « Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. » British Journal of Nutrition 112.05 (2014): 794-811.
Lu, Chensheng, et al. « Organic diets significantly lower children’s dietary exposure to organophosphorus pesticides. » Environmental health perspectives (2006): 260-263. Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *