L’infinité des canyons de Canyonlands National Park

Canyonlands National Park est un des parcs nationaux de l’Ouest américain qui m’a le plus fascinée. A vrai dire, c’est cet horizon à perte de vue qui me fascine. Et même après la troisième visite, cette fois-ci en hiver, je restais perplexe devant cette vue iconique. J’avais l’impression de connaître par coeur cette vue fascinante mais en découvrais de nouveau les moindres  détails à travers mon objectif. Nous étions le 26 décembre et après deux jours passés à arpenter Arches, nous nous devions de retourner à Canyonlands. Il est vrai que Arches aura toujours ma préférence par sa délicatesse, mais Canyonlands, lui, offre une variété impressionnante de paysages.

Canyonlands le pays des canyons

Premier arrêt après la guérite de l’entrée qui était vide ce jour-là : le visitor center. Et aimantée par la vue du côté des La Sal Mountains et le fond des canyons, nous ne pouvions nous empêcher d’y faire un stop.

Et en dessous, nous pouvions admirer la Potash road que nous avions empruntée en 4×4 en 2013, lors de notre second séjour à Moab.

Pour notre balade journalière, nous n’avions pas prévu de vraie grande balade, mais plutôt une glando-balade comme nous qualifions dans notre jargon familial, une petite balade qui ne prend pas des heures.

 

On descend plus au sud, jusqu’au bout de la route pour nous retrouver face aux canyons. Se trouve là une balade qui longe la rim et aboutit à un très beau point de vue. Aussi étonnant que cela soit, nous ne l’avions pas encore faite. J’en avais fait une partie en 2013, avec mon petit bonhomme, pendant que le reste de la famille descendait sur la rim blanche : l’arrête blanche que l’on voit se dessiner en dessous. La vue ici est connue : elle commence quelque 500 m plus bas et se poursuit de l’autre côté du parc, vers les Needles, endroit où nous allions retourner le lendemain.

Au début de la balade, le soleil n’est pas là, mais sur le retour il se sort de ses nuages et les canyons alors prennent tout leur relief. Ce relief n’est pas souvent facile à voir car la plus part du temps, la lumière a tendance à écraser les couleurs des roches.

On voit alors la magnificence du lieu. Ces endroits restent pratiquement vierges de la présence de l’homme étant si difficilement accessibles.

La balade se continue à flanc de « colline » et se termine au bout de la rim, le point s’appelle : Grand View Point : d’un coup la vue se dégage sur le nord, faisant apparaître au loin, le lit de la Green River et d’autres canyons.

Renseignements pratiques :

Il n’existe pas d’hôtels dans le parc, le mieux est de loger à Moab qui offre de nombreuses possibilité.

Prévoir bien une bonne journée pour explorer cette partie du parc .. car je vous réserve la suite avec Mesa Arch : cette arche tellement connue.

Dans la journée aussi, prévoir la visite de Dead Horse Point State Park : la vue y est différente mais vraiment magnifique.

A relire, notre second passage à Canyonlands : vous verrez, les lumières sont différentes.

 


Ne partez pas sans lui ! Il est disponible sur Amazon.fr et Amazon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *