Une virée chez les Amish du Missouri

Fin d’été, nous nous rendons à Jamesport pour passer la journée au pays des Amish du Missouri. Nous connaissons bien ce petit village, où nous nous sommes rendus de nombreuses fois. C’est peut-être la 5ème fois que j’y vais mais peu à peu, nous avons commencé à bien connaître le coin et nous essayons de découvrir un nouvel endroit à chaque fois.

Quand on commence ce voyage dans le temps, on commence toujours par Jamesport, ce petit village rurale, qui se trouve à 1h30 au nord de Kansas City.

L’arrivée est champêtre et déjà pleine de charme.

A Jamesport, tout le monde n’est pas Amish et les gens qui y habitent, vivent de l’agriculture, mais de plus en plus, s’organisent autour de l’attraction qu’offre le village. Au centre du village, un magasin champêtre s’y est installé et ils fabriquent des bougies au parfum étonnant : une petite entreprise familiale qui commence à prendre de l’ampleur.

Et parfois au détour d’une rue, on remarque un intrus : le drapeau des confédérés. Ici au Missouri, le culte est bien présent. Le Missouri était parmi les états à avoir soutenu la Confédération lors de la guerre de sécession. Aujourd’hui, ce drapeau a un peu une autre signification : nous sommes en plein milieu rural blanc.

Depuis que j’y suis allée pour la première fois, le village a évolué, s’est rénové peu à peu. Il offre maintenant de jolies façades et quelques commerces supplémentaires.

Et cela pourrait être un village comme les autres sauf que, l’on y fait parfois de drôles de rencontres au détour de la rue. Ici, on partage la route avec des petites carrioles.

La promenade se continue au delà du village qui est en fait concentré autour d’un croisement. Et on continue à croiser ces drôles de voitures. L’emblème des Amish.

Les paysages sont champêtres aussi.

Et après une belle virée à travers la campagne verdoyante, nous atterrissons dans une petite épicerie où on nous vend des produits brutes, simples et bons : des confitures, des conserves, des grains etc .. bon il y a aussi des gummy worms mais bon, ce sera excusé par les meilleures tomates que je n’ai mangées ici. Nous repartons avec un bon cadi et des produits parfois insolites, comme une crème contre les problèmes musculaires, de la farine de Millet et de la confiture de rhubarbe.

L’endroit est charmant et nous offre une pause bien méritée.

Vous pouvez retrouver mes autres articles sur Jamesport et les Amish du Missouri :

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *