Lumières du soir à Kansas City

Quand on a un visiteur chez nous, la vue à ne pas louper est bien l’esplanade du musée de la Première Guerre Mondiale à Kansas City. Elle surplombe la ville avec une vue vers le nord. Elle plonge sur Union Station, la gare iconique de Kansas City. Elle offre un panorama exceptionnel et se découpe sur l’horizon pour offrir la skyline de la ville. Cet article revient sur deux lieux mythiques à aller voir pour admirer les lumières du soir à Kansas City.

Aller sur cette esplanade le soir, c’est le plus souvent se payer le spectacle d’une ville qui s’illumine en même temps que le ciel s’obscurcit. Un spectacle changeant tous les soirs. La lumière du jour n’est jamais la même et les lumières de la ville change au gré des événements. Je l’ai vu éclairée de bleu pour les Royals, éclairée de rouge pour les Chiefs, éclairée bleu-blanc-rouge pour la France, éclairée de 1000 couleurs pour Noël.

Ce soir-là, elle vibre à ses propres couleurs. Union Station est en blanc. Le ciel est sans nuage, mais les couleurs du coucher de soleil sont au rendez-vous.

Le soleil se couche sur les plaines industrialisées de Kansas City Kansas, la soeur jumelle de Kansas City Missouri. Mais le spectacle est de l’autre côté sur le Downtown.

Et peu à peu, en même temps que le ciel s’assombrit, les lumières s’éveillent. Le spectacle est fascinant même quand c’est la dixième fois qu’on le voit.

Et quand la lumière est trop sombre, en se retournant vers l’ouest, on tombe nez à nez avec la tour de l’observatoire du musée et face à l’architecture stalinienne du musée, se détachant sur l’horizon encore rougeoyant.

Un autre jour, c’est de l’autre côté que nous prenons au vol la tombée du jour sur la ville. Nous sommes alors à Kaw Point et c’est les profiles de Lewis et Clark, posés sur une façade d’usine, qui nous indiquent le chemin. Nous sommes sur un lieu historique, là où en 1804, Lewis et Clark avaient fait escale lors de leur voyage vers l’Ouest. Ils avaient élu domicile au confluent du Missouri et de la rivière Kansas (relire mon article sur ce sujet-là).

Nous arrivons, la lumière est déjà bien atténuée. Nous sommes un soir de fin d’été. La journée a été bonne, pas trop chaude.

Plus près, se trouve les silhouettes de ces deux héros.

Au loin la ville, la même ville que plus haut, qui se détache selon un angle différent.

L’emplacement a été bien mis en avant et retrace l’histoire de ce passage qui a tant marqué la ville. Elle est au fondement même de la ville. Au temps, en 1804, où le territoire s’arrêtait ici et où le reste restait à explorer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.