Se méfier des tiques aux Etats-Unis !

J’inaugure une série d’articles sur la nature, mais aussi d’autres sujets qui affectent notre vie quotidienne de tous les jours ou lors de voyages aux Etats-Unis. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler des tiques aux Etats-Unis. A chaque retour des chaleurs, reviennent vers nous des vilaines bébetes, avec en premier, les moustiques mais surtout les tiques. Aux Etats-Unis, les tiques sont un vrai problème de santé publique et il est capital de s’en prémunir. Elles sont réputées pour transmettre des maladies graves, voire mortelles. Les tiques sont donc à craindre de plus en plus : elles sont vectrices de maladies potentiellement graves, comme la Maladie de Lyme (la plus connue), mais pas que. On dénombre ainsi plusieurs autres maladies bactériennes ou virales, qui entraînent rash invalidant ou fortes fièvres, voire paralysie et parfois décès.

tiques

Il est vrai que depuis que j’habite aux Etats-Unis, j’entends parler de ces maladies transmises par ces affreuses petites bêtes : le nord-est a été le plus touché par la maladie de Lyme, mais le reste des Etats Unis aussi : en Californie, on nous disait de ne pas se mettre sous les arbres. Au Kansas, dans le champ devant chez moi, je fais attention quand on va dehors. Nous avons beaucoup de passages de biches devant chez nous : elles sont le principale vecteur des tiques. Mais c’est certainement au Wyoming que nous en avons le plus vu : dans la Lamar Valley dans le parc de Yellowstone. Alors, pour éviter les tiques aux Etats-Unis, suivez les recommandations de ma vidéo et n’oubliez pas vos répulsifs.

Les maladies transmises par les tiques aux Etats-Unis

La maladie de Lyme

maladie de Lyme
Maladie de Lyme – Shutterstock

La plus connue, c’est une maladie bactérienne : elle est très invalidante si elle n’est pas détectée rapidement. Les premiers signes reconnaissables sont un érythème migrant : autour de la piqûre se développe, en cercle, une inflammation qui migre vers l’extérieur. Cela doit éveiller votre attention. Cela peut atteindre jusqu’à 30 cm. Plus tard, les symptômes se généralisent avec des symptômes atypiques comme des rashs, des inflammations des articulations, des douleurs nerveuses, des tensions dans les muscles, les tendons et des os. Cela peut aussi se caractériser par des pertes de mémoires du court terme. Un traitement par antibiotiques le plus tôt possible permet de diminuer les symptômes et la sévérité de la maladie.

 

La fièvre tachetée des Rocky Mountains (Rocky Mountains Spotted Fever)

Elle est caractérisée par un rash qui intervient 2 à 5 jours après la piqûre et est accompagnée par des symptômes tels : maux de tête, fièvre, nausée, douleurs musculaires .. C’est une maladie sérieuse et doit être soigné dans les premiers jours.

Tularemia

Elle entraîne des ulcérations de la peaux à l’emplacement de la piqûre, accompagnée de fortes fièvres. Elle se traite par antibiotiques car elle est bactérienne.

Anaplasmosis

C’est une maladie bactérienne qui se développe une à deux semaines après la piqûre. Elle entraîne, les symptômes habituels comme fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, nausée, toux, confusion. Encore une fois, c’est une maladie sérieuse à prendre en compte.

Colorado Tick Fever

C’est une maladie virale qui n’a donc pas de traitement donné. L’incubation est de 1 à 14 jours, et elle donne de la fièvre, des douleurs corporelles. Les gens guérissent en général spontanément mais une fatigue s’installe.

Powassan Virus

Maladie encore rare (75 cas reportés en 10 ans) mais qui semble en augmentation. Les symptômes sont toujours les mêmes au départ : fièvre, maux de tête, vomissement, faiblesse qui évoluent parfois avec des crises d’épilepsie et des pertes de mémoire. A long terme, c’est une atteinte neurologique qui peut intervenir avec une paralysie. L’hiver clément de cette année, fait craindre à une augmentation de sa présence, notamment dans la région des Grands Lacs. Elle est de plus transmise par 3 espèces de tiques.

 

Comment se prémunir des tiques ?

J’avais écrit cet article sur les répulsifs disponibles dans mon site AmerikSanté. Vous trouverez ainsi les principaux produits que l’on retrouve aux Etats-Unis, sur le marché américain.

Quels répulsifs choisir contre les moustiques, tiques, mouches ?

Et du côté de l’aromathérapie : quelles huiles essentielles pour repousser les tiques ?

Plusieurs huiles essentielles se partagent le privilège d’être des répulsifs anti-insectes. J’ai sélectionné 3 huiles essentielles utilisées comme étant répulsives : l’huile essentielle de Patchouli (Pogostemom cablin), l’huile essentielle de Genévrier de Virginie (Juniperus virginiana) et l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora).

répulsif anti-tiques

Vous pouvez réaliser cette recette de deux façons : le mieux sera de réaliser un spray d’huiles essentielles que vous pourrez disperser sur la peau ou sur les vêtements.

La recette simple :

  • 6 gouttes de Patchouli
  • 7 gouttes de genévrier de Virginie
  • 5 gouttes d’eucalyptus citronné
  • compléter à 60 ml d’eau dans un flacon spray

La recette plus compliquée

  • 6 gouttes de Patchouli
  • 7 gouttes de genévrier de Virginie
  • 5 gouttes d’eucalyptus citronné
  • 2 ml de solubol (soluté dispersant)
  • complétez à 60 ml d’hydrosol d’encens (Boswellia carterii)

Sources

2 Comments

  • Merci Isabelle pour cet article, les voyageurs n’y pensent pas toujours lorsqu’ils viennent aux US. Les tiques, c’est une vraie plaie par chez nous aussi! (Je suis en train de faire tout mon possible pour rendre notre jardin « tick safe »…)
    Je conseille à tout le monde d’avoir une pince à épiler à bout fin dans la voiture pour les enlever dès qu’on les trouve (comme celle-là: https://smile.amazon.com/gp/product/B00BAYWOFY/ref=oh_aui_search_detailpage?ie=UTF8&psc=1 )
    Pour Lyme, il paraît que l’érythème migrant n’apparaît que dans 30% des infections…

  • Eh bien, c’est incroyable toutes ces maladies qui sont transmises par de si petites bêtes ! J’avais déjà entendu parler de la maladie de Lyme, mais je ne connaissais pas du tout les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.