Retour sur Olympic National Park : 3 étages, 3 couleurs

3guidesDans ce dernier voyage, Olympic National Park avait été le plus point ultime à l’ouest. Il marquait notre changement de cap : il nous fallait retourner vers notre point de départ qui était Boise, Idaho.  Nous avions tracé notre route en fonction des parcs nationaux qui jalonnaient ce coin des US. Nous allions d’un parc à l’autre en ayant quand même fait une belle diversion dans le Montana à Fort Benton. Pour préparer un tel voyage, j’avais d’abord regardé une carte, étais allée glaner quelques infos à droite à gauche en regardant les photos de certains pour me faire une idée, mais surtout, je m’étais inspirée de guides touristiques qui m’ont accompagnée tout au long de ce périple. J’avais aussi réservé nos hôtels avec l’aide de ces mêmes guides et avaient complété nos découvertes en les lisant une fois sur place. Organiser 2 semaines de voyages avec autant de kilomètres avaient bien sûr été un défi : je voulais essayer d’en profiter au maximum tout en intercalant les kilomètres qui nous séparaient de chaque point. Pour Olympic, nous avions prévu deux nuits pour être sûrs de passer au moins une journée entière à l’explorer. C’était sans compter sur différents éléments : l’immensité de ce parc, la neige et le froid au sommet qui nous avaient empêché de faire la moindre balade, mais aussi la pluie un peu plus bas. Il aurait fallu bien plus de temps pour prétendre le connaître. Mais cette journée nous avait réservé de belles surprises, une belle variété de couleurs, sur les 3 étages qui font ce parc.

olympic

Olympic National Park : la montagne, la neige et le froid

Au nord, au départ de Port Angeles, la route Hurricane Ridge, nous avait emmené jusqu’à un magnifique panorama face au Mont Olympic.

Olympic National Park : le vert de la Rain Forest

Le vert de la forêt tropicale, vers Upper Hoh, nous avait apporté calme et sérénité malgré la pluie. Cet enfer vert était en fait, un moment particulier où nous avions eu l’impression de communiquer avec ces arbres.

Olympic National Park : l’horizon bleuté de l’Océan Pacifique

Pour finir sur les plages du Pacifique, dans le chaos des vestiges des tempêtes passées, au milieu des troncs d’arbres sur ces plages immenses, à La Push. Pour certains ce lieu est mythique puisqu’il a servi de lieu de tournage au film Twillight.

3 étages différents, 3 horizons, 3 couleurs.

Revoir mes articles :

Olympic National Park côté montagnes – Hurricane Ridge

Olympic National Park : le vert de la Rain Forest

Olympic National Park, côté Océan les plages

Côté pratique :

Dormir à Port Angeles au nord de la presqu’ile était une bonne idée : nombreux hôtels et restaurants très sympas : on s’est même régalé : voir mon article :

Quitter Seattle pour la Péninsule de Olympic

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.