Célébration de Noël à l’Américaine – de la démesure à la tolérance

On m’avait dit en arrivant dans le Midwest :”Si tu veux t’intégrer, tu devras fréquenter une église américaine et t’y inscrire“. Le message était clair et évidement, je ne l’ai pas suivi. Au début quand je suis arrivée dans la région de Kansas City et que j’ai fait connaissance avec mes voisins, la seconde question d’une conversation, était toujours : ” et à quelle église appartiens tu ?“, ce à quoi je répondais que j’étais catholique, mais que je n’étais pas dans une église particulière. Ma voisine, elle, avait pris le parti de me harceler chaque fois que je la voyais en me demandant, si j’avais enfin été à la messe. J’ai fini par lui dire, que je n’allais pas dans la même église catho qu’elle. Ce n’était pas difficile, dans la commune, il y en a 2. Elle m’a laissé tranquille et j’ai continué à jouer les mécréants.

En fait, j’ai mis 2 ans, à franchir le pas et à me rendre dans une église, non pas catho, mais protestante, à l’invitation d’amis. A un Noël, nous avons fini par nous rendre, enfin dans cette fameuse église catholique du coin. Le lieu était joli, les chants aussi, mais j’ai eu l’impression d’être propulsée 50 ans en arrière, alors, je me suis jurée que si nous devions retourner à une messe de Noël, nous essayerons autre chose.

Cette année, nous étions bien décidés à amener un peu de spiritualité dans notre veillée de Noël, seuls, tous les 6 en famille mais sans famille venue de France. J’avais entendu parler d’une église Méthodiste (protestant dérivé des anglicans) gigantesque située dans le sud de la ville, où le pasteur était réputé pour ses prises de positions plutôt progressistes.

Donc, nous sommes décidés et nous avons l’embarras du choix : il y a des services à 3h, 5h, 7h, 9h et 11h. Il y en a même à 3h du matin, 5h et 7h du matin pour finir à 11h. Après délibérations familiales, nous décidons d’aller au service de 11h du soir, histoire, de passer une bonne soirée et d’y aller si vraiment nous en avons le courage.

A 10h, les troupes sont à peu près ok pour y aller. Je vois arriver mon petit loup qui s’est changé et a mis une cravate. Et hop, en voiture. Arrivée là-bas, le service d’ordre est nickel, nous sommes dirigés vers un parking libre. Les gens font la queue pour rentrer, mais quand les portes ouvrent, nous trouvons sans problème une place. Les fauteuils sont rembourrés, nous sommes dans un amphithéâtre de 1800 places. 2 écrans géants de 3 x 5 m de chaque côté de la scène, un orchestre et une chorale. A 11h, le spectacle commence : peut on appeler cela une messe ?  ben, non. Le pasteur, Adam Hamilton est une vraie star. C’est en fait, lui que je voulais voir. Il est connu pour ses discours très libéraux. Il a écrit aussi plusieurs livres. Le personnage est grand, il parle vite, mais on le comprend facilement.

umc

Je vous épargne le déroulement intégral de la cérémonie. On aura effectivement droit à de la bonne musique en karaoké, sur les écrans géants. Le culte est ainsi fait, que la célébration repose pratiquement en intégralité sur le sermon du pasteur et la lecture des évangiles. Il est intéressant, on a même droit à une illustration concrète du thème du soir : la tolérance. C’est une publicité Amazon qui vient illustrer le thème. Le pasteur aussi, nous sert le Pape François (en nous précisant, qu’il l’admire beaucoup : pour un protestant, c’est intéressant). Au moment de la quête, il nous déclare qu’il a prévu de lever ce jour-là, 1 million de dollars : mais pas un cent n’ira à l’église, mais pour 3 causes, une cause locale, une association en Haïti et une association pour les réfugiés d’Alep.

A la fin, la lumière s’éteint et une bougie est allumée et la lumière est transmise à chacun. Et cela se termine sur cette belle image.

umc1

Ce que j’en ai pensé : entre démesure et progressisme

J’avais déjà assisté à quelques célébrations dans des cultes évangéliques, et même méthodistes, mais pas dans une méga church. Une fois, nous étions allés voir un spectacle dans une megachurch baptiste et là, j’avais été assez glacée par le discours du pasteur après le spectacle : je vous raconte cela par ici !

Là, bien sûr la démesure nous a vraiment saisie, mais finalement, le sermon nous a vraiment plu : savoir que par ici, des gens pouvaient avoir ce genre de discours de tolérance à un moment si cruciale aux US, nous a presque étonné.

Pendant la cérémonie, un livret circulait, où nous étions invités à inscrire nos noms et adresses : je l’ai fait. (J’avais lu sur le site qu’il cherchait des volontaires pour accueillir les nouveaux en allant leur distribuer un mug le lendemain). J’ai donc donné mon nom et adresse. Et bingo : deux jours après, c’est un papi qui a sonné à la porte de chez moi, avec un mug dans la main.

umc_mug

A savoir sur cette église

Cette église a en fait 4 centres à Kansas City : c’est la plus grande église Méthodiste de l’Union des Eglises Méthodistes des Etats-Unis (United Methodiste Church). 20 000 personnes assistent à leurs services chaque semaine.

A Leawood, côté Kansas, ils sont en train de terminer un temple qui pourra accueillir près de 3500 personnes en même temps. Il sera inauguré en mars. Pour ce bâtiment, une levée de fond de presque 100 millions de dollars a été nécessaire. Le Pasteur, Adam Hamilton, doit aussi être un homme d’affaire : celui-ci a aussi à son actif une bonne vingtaine de livres écrits. Ces dernières années, il a rencontré à de nombreuses reprises Obama, qui est même venu à l’inauguration d’un bâtiment.

Les chiffres sont à faire rêver les curées de nos campagnes françaises. De telles églises, il y en a plein autour de Kansas City : des méga churches pouvant accueillir près de 3000 personnes. La vie tourne beaucoup autour des églises et bien sûr, il y a toutes les tendances. Des plus progressistes comme celle-ci, mais aussi les pires des pires, en passant par des églises, plus conventionnelles. L’église, ici, est un véritable lieu de socialisation : les gens n’y vont pas que pour le service du dimanche, mais plusieurs fois par semaines pour participer à diverses activités tournées ou nom vers la religion. Parfois, ces mêmes églises participent aussi à des activités caritatives et sociales.

Alors, vous dire, que je suis convaincue, et que je vais me faire embarquer là : pas sûre ! mais cette célébration était plus que rafraîchissante et nous étions contents d’avoir trouvé un tel discours et un tel accueil. Alors peut-être que nous y retournerons !

Biographie

Sitehttp://cor.org/leawood/

Wikipediahttps://en.wikipedia.org/wiki/United_Methodist_Church_of_the_Resurrection

Une autre sourcehttp://www.bizjournals.com/kansascity/news/2014/02/18/church-of-the-resurrection-unveils.html

Voilà, j’espère que ce descriptif de la vie américaine ne vous aura pas effrayé : n’hésitez pas à réagir ci-dessous !

15 Comments

  • Excellent…. si j ai un regret ce sera de ne pas m etre investi dans une église…Je suis persuadée que j aurai compris beaucoup plus de chôtes sue ces Américains du Midwest!!! Alors laisse toi peut être tentée ???

    • merci pour ton commentaire : je ne sais pas : j’ai envie d’y retourner de temps en temps, mais pas être obligée d’y allée parce que je mets un pied dedans

  • Vu de France et étant athée, ça laisse tout de même sceptique… Cette appartenance presque obligatoire à une église est une chose qui me pose beaucoup question pour le jour où nos projets d’aller vivre aux US se réaliseront…

    • ce qu’il faut que tu vois, c’est que 1- on survie sans ! et qu’il y a même des églises rassemblant des gens sans religion : juste histoire de se rassembler et célébrer ensemble. Après, oui, c’est vrai que beaucoup de gens sont dans des églises, et il faut faire avec. Il y a des endroits où il y en a plus qu’ailleurs : ça me tenterait de vivre à Salt Lake City par exemple pour la proximité des montagnes et des parcs, mais c’est aussi un état assez extrème. En californie, c’était bien moins présent aussi, en tout cas il n’y avait pas de mega church .. Il y a aussi de plus en plus de courant de gens qui se réclament athée ou sans religion, surtout sur les côtes.

  • En Californie ça ne me paraissait pas aussi énorme, en tout cas pas sur la côte. Peut-être que dans les endroits plus isolés ça l’est ? J’avoue ne pas trop m’être penchée sur la question. Mais c’est vrai que ce côté “communautaire” (dans le bon sens du terme) est assez charmant, tant qu’on est en accord avec le courant de pensée diffusée par l’église à laquelle tu appartiens. C’est intéressant de savoir que certains pasteurs sont aussi progressistes, je ne connais pas celui-là mais il a l’air cool 🙂

    Je viens de me rappeler à quel point j’avais halluciné en découvrant les chaînes de télé entièrement consacrées au catholicisme, une fois je suis restée bloquée une bonne demi heure devant un programme en me disant à quel point ce serait impossible en France 🙂

    • Près de là où j’habitais : Cupertino, il y avait pas mal d’églises mais plutôt des petites églises en fait. Les méga churchs c’est ici que je les ai découvertes.

  • On n’a pas des mega eglises au Rhode Island, forcement vu la taille de l’etat 🙂 c’est assez impressionnant cette machine . mais effectivement tu peux difficilement faire sans. Quand nous cherchions une equipe de basket locale pour ma fille en arrivant on a trouve l’equipe d’une des eglises catho de notre ville et pas de regrets, c’etait genial, les gens sont super accueillants mais ca m’a fait bizarre de voir ma fille faire la priere avant chaque matchs car je ne vais jamais a l’eglise. Mais bon quand t’y penses c’est pas bien different que de preter allegeance au drapeau tous les matins. En attendant je ne suis toujours pas prete a aller a la messe …

    • faut savoir quand même que le Kansas fait partie de la Bible belt (ceinture de la bible) et donc c’est beaucoup plus pratiquant que partout ailleurs. Je te rassure (si on veut) : mes enfants sont dans des écoles publiques et pour le sport (notamment, les compétitions de xcountry), ils font leur prière toujours avant. Ceux à qui cela ne plait pas (comme une de mes filles), se taisent et attendent que cela se passe. : c’est un peu énervant on est d’accord. Oui tous les matins, l’allégeance au drapeau et j’en connais beaucoup qui ne disent pas le Under God ! prends ton temps pour la messe : on est libre mais ça vaut le déplacement !

  • Bonjour,

    Merci pour cet article, c’est très intéressant. Je n’ai pas compris le passage “C’est une publicité Amazon qui vient illustrer le thème”. Il y a un message de tolérance dans cette pub, et l’église la passe sur ses écrans géants ?

    • merci .. oui en fait pour illustrer son message il a utilisé une pub de amazon où on voit un imam et un prêtre discuter ensemble. C’est cette façon d’illustrer en permanence (je l’ai déjà vu dans d’autres célébrations) le message de la bible ou le message de ce qu’il veut passer en s’appuyant sur des choses concrete et comme ils sont super équipés, ils se servent de leur écran pour illustrer cela directement : je trouve cela assez suprenant

      • Merci pour votre réponse. Vu la grosse machine que c’est, ce n’était pas l’utilisation de la vidéo qui me surprenait, mais le fait qu’il s’agisse d’une pub pour Amazon. Je me demandais si Amazon (trèèès grosse machine) s’était entendu avec le prêtre ou s’il avait simplement montré une pub “regardez comme on est tolérants” de la même façon qu’il aurait montré une affiche de Benetton dans les années 90 (hum, enfin, pas celles qui montraient des religieux). D’après ce que vous dites, c’est plutôt la deuxième hypothèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.