Vivre les élections américaines 2016 (1)

Arrivée le 1er novembre 2008 pour notre nouvelle vie américaine, je ne pensais pas que 8 ans après, au terme des deux mandats de Obama, j’aurais à vivre et surtout à participer aux élections américaines. Devenue américaine, l’an dernier, c’est avec beaucoup d’attentions que j’ai suivi les primaires puis la campagne actuelle. En 2012, c’est du Kansas que nous suivions les élections. Je regarde maintenant ce temps avec nostalgie : j’étais horrifié par certaines choses à l’époque, mais avec le recul maintenant, j’ai compris que cela n’avait jamais atteint les bas-fond de cette campagne-ci. Voici donc cet article : comment nous vivons les élections américaines 2016 !

élections américaines 2016

Cette année, les élections 2016 américaines ont focalisé toutes les attentions. Normal vus les candidats ayant gagné les primaires, et notamment celui des Républicains, Trump pour ne pas le nommer. Et sans rentrer dans les détails que vous connaissez tous, l’ambiance électorale est assez bizarre en fait. De mon côté, j’épluche les médias américains, je lis beaucoup les journaux tels que le New York Times, le Washington Post, The New Yorker, Politico, j’écoute la radio NPR et j’ai bien sûr suivi les 3 débats. Par contre, je n’ai pas la télé, alors je suis quand même certaines émissions et surtout je suis toujours à l’affût des bonnes blagues de mes humoristes préférés : Trevor Noa, John Oliver et Steven Colbert.

Parler des élections avec les américains

Il semble bien loin le temps, où les élèves de High School s’étaient moqués ouvertement de Trump lors de leur show de fin de marching band (dès que je retrouve la photo, je la poste) : à l’époque, il semblait encore n’être qu’une farce et c’était passé auprès du public, sans problème. Mais maintenant, ce ne serait plus le cas.

Tout comme je l’avais écrit il y a 4 ans, parler des élections avec les américains n’est pas vraiment facile et il est vrai de dire, que c’est un sujet qui ne vient JAMAIS spontanément.

Je n’en parle JAMAIS avec mes voisins. La seule discussion que j’ai eu avec eux, au soir de ma naturalisation et sur un ton humoristique, m’avait clairement indiqué que nous vivions sur deux planètes différentes.

Dans la vie de tous jours, personne n’en parle autour de moi. C’est juste entre français que nous évoquons le sujet avec bien sûr de nombreuses questions en tête et surtout beaucoup de doutes vis-à-vis de ce qui se passe.

En parler avec certains amis français est très intéressant, notamment, mes amies qui ont de la belle-famille américaine. Pour certains membres de leur belle-famille, il ne fait aucun doute, Hillary est la pire candidate et sans l’ombre d’un doute ou d’une remise en cause, ils voteront pour le candidat républicain, même si c’est le diable. Pour certains, c’est avec beaucoup de dégouts, qu’ils voteront pour Trump. Je ne sais pas où ils en sont depuis la publication de la fameuse vidéo.

Il y a aussi mon amie, N., amie française, qui vit, de par le métier de son mari, dans un milieu fortuné de la ville et qui ne rencontre autour d’elle que des gens qui ne jurent que pour Trump qui diminuera leurs impôts. Mais il y a aussi son Handyman ( homme à tout faire qui vient réparer les choses dans les maisons) : lui, il votera Trump car dit-il, il sait qu’il lui apportera des solutions dans sa vie quotidienne : il va virer les mexicains qui prennent son travail, il est surtout contre cet establishment de Washington qui vient lui prendre ses impôts pour payer cette satanée assurance maladie OBAMACARE. Et quand elle essaye de le raisonner, il a toujours la réplique pour dire que Hillary est bien pire… Finalement, à la fin, il admet, qu’il se réserve le droit de revoir sa position en regardant le second débat entre les deux candidats. Je n’en sais pas plus.

Il y a ma femme de ménage qui m’avait déclaré un jour qu’elle ne votait pas car elle n’y comprenait rien. Mais dans son entourage, j’ai bien compris que les discussions avaient été enflammées et que Trump faisait bien souvent l’unanimité. Elle habite au Missouri ..

Et puis, il y a mon ancienne voisine, avec qui nous n’avions jamais parlé politique. Et là, Oh surprise, c’est elle qui entame la discussion. On reste sur nos gardes au début et puis rapidement, on s’aperçoit qu’il n’y a rien à craindre. On la sait très religieuse et c’est pour cela que nous n’avons jamais parlé politique avec elle. Mais là, cela va au delà de nos espérances : elle est horrifiée par Trump, le trouve arrogant, menteur et surtout est très choquée qu’il ne révèle pas sa feuille d’impôts; (la discussion a eu lieu avant la découverte de la vidéo sur les femmes). On part alors dans une discussion qui durera une bonne heure.. Qu’est ce que cela fait du bien tout d’un coup de pouvoir parler librement.

Il y a les collègues amis de mon mari. L’un s’est toujours déclaré républicain modéré. Il est horrifié par Trump et la mort dans l’âme, il va voter Hillary, car il ne peut pas donner sa voix à Trump qu’il trouve complètement idiot et même dangereux. L’autre collègue, lui, est aussi horrifié mais surtout torturé par ce qu’est en train de devenir le parti républicain. Il ne votera pas Trump, mais ne peux pas voter Hillary : il s’en va donner sa voix pour une cause perdu : Gary Johnson, le candidat libertarien.

Il y a aussi quelques bonnes surprises, quand vous réalisez qu’une voisin de la rue, a mis dans son jardin, un signe pour un candidat démocrate.

Et puis, un jour comme ça, j’ai abordé un papa, à la sortie de l’école en mai. Il avait toujours arboré des autocollants démocrates sur sa voiture, et il était bien le seul de l’école. Je lui ai dit : “tu n’es pas trop désappointé par la politique américaine ?” Il a répondu : “Non pourquoi ? Même si je suis un big fan de Bernie Sanders, les républicains sont en passe de nommer un idiot lunatique et ils vont s’entredéchirer ce qui est très bien pour les démocrates.” Ok, j’ai répondu, parce-que moi, j’avais déjà très peur que ce lunatique devienne vraiment président. Mais il semblerait qu’il avait raison …. à suivre, résultats dans 2 semaines et moi je m’en vais voter ces jours-ci.

Voilà,  un tour d’horizon de ce qui se passe autour de moi. Un échantillon peu représentatif. Dans mon prochain article, je vous parle de ce qui se passe localement dans mon quartier et même dans ma ville.

En attendant, vous pouvez relire les deux articles que j’ai écrit, l’un il y a 4 ans, l’autre en mai.

Elections Américaines : pourquoi je n’en parle pas !

Parler des élections avec les américains ….

36 Comments

  • Bon courage pour les elections, ca va etre difficile de voter cette annee, vous n’etes pas gates avec ces deux candidats. Et on remet ca avec la France l’annee prochaine.
    On regarde les debats et on s’arrache les cheveux tellement c’est du niveau maternelle (t’es une menteuse, non c’est toi) .
    Moi j’en parle a mes amies americaines qui ne savent pas pour qui elles vont voter, surprise !

    • merci .. mais c’est un peu fou quand même de ne pas savoir pour qui voter à deux semaines du scrutin, il me semble. Je n’irai pas jusque là, en disant que c’était niveau maternelle. Il me semble qu’une candidate a donné un peu plus de maturité que l’autre .. mais enfin.. Moi je vois aussi deux projets politiques qui ne sont pas pareils : les enjeux à venir : lutter contre la Russie, lutter contre le changement climatique qui se fait sentir dramatiquement aux US, bref ..

  • Pour ma part, je suis allée coir H. Clinton et D. Trump cette dernière semaine, assez intéressant. Clinton a même terminé par faire campagne pour la candidate au Sénat ! Peu de dire qu’ils étaient confiants … (Kaine était là également)
    Ici, mieux vaut ne pas trop en parler, tout le monde ayant un avis très tranché, et l’état étant un swing state, les Démocrates et les Républicains passent et repassent par ici, ça n’apaise pas les esprits …

  • Il y a 4 ans, je me rendais pour la première fois aux USA (en californie en l’occurence). J’étais alors étonné de voir que les gens affichaient publiquement leur soutien à un parti (par exemple avec un autocolant “OBAMA” collé sur leur ordi ou autre. Je suis retournée aux USA début septembre, et comme on était encore plus près de la date des élections, je m’attendais à constater la même chose. Je ne sais pas si c’est ce cas particulier de ces élections ou parce que je suis allé à NY, mais je n’ai bvu aucun soutien pour l’un ou l’autre des candidats. du coup, je me suis un peu posé des questions et je pense que ton article est éclairement là dessus. Visiblement cete fois c’est assez difficile d’en parler et d’afficher un soutien vraiment clair que ce soit pour les uns que pour les autres… De ce cote de l’atlantique, on espère vraiment qu’hilary va gagner et on suit et parle des élections US avec attention, encore plus que d’habitude !
    Sinon j’ai une amie américaine et sa famille, républicaine, est pour Trump même si il ne l’aime pas car vraiment Hilary c’est pas possible seloiin eux 🙁

    • Oui ça diffère d’un état à l’autre bien sûr. En Californie, les gens sont plus relax. Ca a toujours un peu été le cas, les gens ne parlent pas politique, ils n’aiment pas la polémique, mais cette fois, il est vrai que j’ai vu peu de panneaux Trump alors qu’il y avait beaucoup de panneaux Romney en 2012

  • Super passionnant ton article ! Les deux candidats sont passé par ici il y a peu (c’est un swing state l’Ohio), Hillary à The OSU et 50 Shade of Orange à Delawear une banlieue très huppé du Nord de la ville.
    J’ai remarqué plusieurs trucs : 1) les républicains que je connais voteront pour Hillary, parce que Trump est un idiot, un bully et ils ne lui font pas confiance. Et il vont aussi voter pour elle histoire de punir les républicains de l’avoir nominé. 2) J’ai découvert beaucoup de gens qui votaient pour Sanders, on était allé à son meeting, j’avais bien kiffé ! Et même des gens très religieux, une amie (et maman d’élèves) qui est très chrétienne l’adorait et pour elle ça va être compliqué d’aller voter Hillary. Mais elle hait tellement Trump que la question ne se pose même pas ! 3) Que je n’avais pas connaissance proche qui voulait voter pour Trump, même si certain de mes voisins ont mis des panneaux pour lui et d’autres plus “pro life”. Columbus en soit est une ville plus démocrate, mais la campagne autour est très conservatrice et votera sans nul doute pour Donald. En revanche, la dernière fois j’avais lu un article hyper intéressant sur le vote des femmes, ce sont certainement elles qui vont faire basculer l’éléction pour la première fois dans l’Histoire des U.S. !!

    • très intéressant ce que tu racontes car l’Ohio est vraiment un état clé et avec leur gouverneur, je crois qu’ils ont vraiment essayé de faire basculer. J’aurais bien aimé que Kasich l’emporte face à trump, cela aurait élevé un peu le débat.

  • Merci, merci Isabelle pour tes observations en provenance du Missouri. Cela fait du bien de savoir par ton vécu comment cela se passe dans un état républicain.
    Je vis dans le Maryland, dans une banlieue chic de Washington. Ici, les couleurs sont clairement démocrates. Anecdotique mais témoinage du phénomème Trump : il y a deux-trois semaines, juste avant la diffusion de l’infame vidéo, des voisins ont osé sortir les pancartes Trump dans son jardin. Le lundi suivant, elles avaient disparu. Jusqu’à aujourd’hui, je ne sais pas si quelqu’un les a enlevé en passant, ou si dégouté par les propos du Donald, ils les ont retiré en toute discrétion.
    Quand on sort de la ville pour aller dans le Maryland rural, ce sont les pancartes Trump qui dominent. Et à noter, sur 10 pancartes démocrates, il y en aura 7 pour des candidats au Senat et seulement 3 pour Hillary.
    Mes amis qui votent ici sont tous démocrates. Cependant les femmes n’aiment pas Clinton. Samedi dernier, dîner chez des amis américains. Quand on s’est mis à parler politique, je me suis fait petite souris ! Très animé, pas pour débattre contre Trump ou pour Clinton, mais pourquoi ne pas voter pour Gary Johnson. A ma question pourquoi mes copines n’aiment pas Clinton, elles n’ont ressorti que les trucs habituels (vendue à Wall Street, pas sympathique, froide et membre de la nomenclatura politique).
    Je trouve cela plutôt étrange et ne peux m’empécher de penser que n’importe quel homme sortant du moule politique n’aurait pas autant à se battre contre ces étiquettes.
    Merci encore pour ta perspective !

    • très intéressant ton témoignage et j’aime bien parce-que du coup, on a plein de témoignages différents. Je pense comme toi pour Hillary. Depuis le début, j’entends dire des gens qu’ils ne peuvent pas lui faire confiance parce-qu’elle a menti.. mais l’autre a menti encore bien plus et ces mêmes personnes sont toujours à le soutenir. J’ai des amis de Portland Oregon qui étaient à fond pour obama en 2008 et là, quand on les a vu, ils nous ont dit qu’ils étaient à fond pour Hillary. A vrai dire, ils n’ont pas compris l’engouement des jeunes pour Bernie Sanders.

  • Merci pour ce témoignage. C’est difficile de s’imaginer ce qu’il se passe aux USA en ce moment! J’ai vécu aux USA (Maryland) pendant 7 ans et jamais je n’ai vu cela. Heureusement, la plupart de mes amis américains sont démocrates mais ma soeur qui est française est à fond pour Trump! Dialogues de sourd assurés! J’ai hâte que cela se termine, et comme on dit, “God bless America” – ils vont vraiment en avoir besoin le 8 novembre…

    • Intéressant qu’une française soit pour Trump. Je ne comprends même pas en fait. Il a tellement été dans la nullité et l’extravagance et l’outrage : il a élevé notre seuil de tolérance et en particulier celui des gens qui croient en lui. Aucune autre personne n’auraient pu se permettre de dire et de faire tout ce qu’il a fait. Oui vivement le 9 novembre qu’on passe à autre chose. Je vais voter demain .. et je serai débarassée ..

  • C’est très intéressant! Je suis étonnée que les gens ne parlent pas politique, sachant qu’on voit beaucoup d’autocollant pour l’un ou l’autre candidat sur les voitures, des pancartes dans les jardins, etc… par contre pour en discuter c’est niet? C’est marrant, en France on a plus de mal à parler argent, par contre dès qu’il faut parler des hommes politiques, on y va à fond ahaha!
    Pour en revenir à cette élection, j’avoue que je ne sais pas quoi en penser. Evidemment je ne veux pas vraiment prendre parti (même si j’aurais du mal à voter pour Trump hein) ; c’est difficile d’avoir une opinion juste quand on ne vit plus dans le pays, mais on en entend parler en long, en large et en travers ici, et je pense que beaucoup de bêtises sont dites (la diabolisatiiiiiooooonnnnn mdr). Donc on verra bien… en tout cas j’ai hâte de lire ton prochain article sur le sujet !

    • Merci pour tes réflexions : moi a un moment et même très rapidement s’est imposée à moi ce qu’étaient mes propres valeurs et j’ai choisi mon camp sans me poser de questions ! En m’inscrivant sur les listes électorales, j’ai choisi mon affiliation

  • Super intéressant comme série d’articles, tu fais bien d’en parler finalement 😉
    Sinon, je suis curieuse de voir les humoristes dont tu parles, est-ce que tu pourrais partager des liens de vidéos que tu as particulièrement aimées?

  • Pour moi il n’y a pas photo, comment peut on même dire que voter pour Hillary c’est voter pour le moins pire des deux…

    Trump représente ce qu’il y a de plus detestable aux USA… deja que les Français reprochaient à Sarkozy d’être bling bling, que diraient ils d’un Trump? 😉

  • Bonjour isabelle, tout d’abord Bravo pour la nationalité américaine!. Ici en France on s’intéresse aux élections US pour ma part. Le jour des résultats pour nous on saura si c’est gagné pour Hillary, les états “swing states” de la cote Est (4 états) du New Hampshire à la Floride. // Ce qui me “frappe” dans les quelques reportages en France journaux télévisés, c’est que les français installés là-bas ( exemple restaurateur) ils ne gagnent plus leur vie (argent). C’est “mondial” il ne faut pas se leurrer. // ALLER à bientot! 😉 from brittany. j’apprécierai réponse.

    • ben non ils ne gagnent pas mieux leur vie car tout est tellement plus cher dans la vie quotidienne ! Moi je vais suivre cela en direct et j’espère vraiment que Hillary va gagner

  • Bonjour, les premiers résultats dans ton “pays” arrive vers quelle heure? Heure Locale bien sur. :: Les démocrates “gagnent” un peu avec leurs grands électeurs (avant le verdict final au vue des infos,N’es ce pas?) . à bientot 🙂

    • En fait les grands électeurs n’ont de grands électeurs que le nom (en Anglais c’est l’électoral collège).
      C’est plus un vote institutionnel qu’un vote d’individus.
      Chaque états, basé sur le nombre de sa population, a un poids électoral different (une sorte de coefficient) et le gagnant au sein d’un état remporte tous les votes de l’électoral collège.
      Pour être élu, un candidat doit impérativement remporter un minimum de 270 électoral collège votes.

      Dans le cas de l’élection de cette année, il est quasi impossible pour Trump de remporter ces 270 électoral collège votes.
      Hier j’écoutais à la TV que pour avoir une chance de gagner il lui fallait impérativement gagner la Floride, cependant les derniers sondages en Floride d’hier donnaient Hillary gagnante avec une très forte avance (48% Hillary / 40% Trump).

      Il est très très improbable que Trump soit élu et de plus en plus probable que le 45ème President des USA soit une Présidente.

      • bien expliqué Olivier … écoute, j’essaye de me rassurer et ce que tu me dis me rassure mais les sondages se ressert et j’ai quand même très peur … d’autres analystes ne sont pas si optimistes … plus qu’une semaine

        • Si je peux te rassurer Isabelle, je te dirai que les sondages, de la manière dont ils sont présentés ne veulent absolument rien dire car ce sont des sondages de vote populaire qui opposent un candidat à un autre au niveau national et comme moi, tu sais très bien que ce n’est pas comme ça que ça marche.

          Ce qu’il faut regarder c’est lequel des deux candidats a le plus de chance d’atteindre le chiffre magique des 270.
          Si tu regardes a ça tu t’aperçois que Trump n’a presque aucune chance de les réunir.

          • ben écoute j’aimerais être aussi optimiste que toi : la nord caroline perd du terrain et la floride aussi.. L’ohio semble perdu. Ca triche au COlorado où cet imbécile de trump a affirmé qu’il n’avait pas confiance dans le système de vote par correspondance alors il a demandé à son auditoire d’aller revoter en personne même si ils ont envoyé leur ballots par la poste. Sur le Huff, il y a effectivement des possibilités pour que clinton gagne avec la Pennsylvanie, le nevada et le New hampshire …

  • Essaye de trouver sur MSNBC Lawrence O’Donnell d’hier, durant lequel il expliquait très bien comment le chemin pour la Maison Blanche de Trump était quasi impossible.

    Il expliquait que pour ce faire, il lui faudrait gagner tous les swing states sans exception et que s’il perd la Floride (29 électoral votes), c’est foutu pour lui.

  • Bonjour “Olivier” merci de rassurer Isabelle. Oui cela va bien se passer!!! 😉 On est comme dans un match de tennis,un match interminable . Jouer sur les peurs c’est pas bon.

    • De rien Christophe mais ce qui est certain c’est que les médias en général “sur utilisent” cette campagne à des fins purement commerciales.
      Le moindre petit évènement ou la moindre parole d’un des deux candidats prend tout de suite des proportions terribles et on est reparti pour des heures de pseudo analyses politiques qui donnent l’impression que tout est en train de changer…

      A mon sens le mieux est d’avoir un regard purement mathématique de l’électoral collège (car c’est ce qui compte après tout) et là, il est assez évident de constater que Trump est dans l’incapacité de réunir les 270 votes, donc n’a que très très peu de chance d’être élu.

      D’un autre coté je comprends l’inquiétude d’Isabelle car au Kansas (c’est tellement Républicain…), ils ont vite fait d’avoir vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, bien que le Kansas ne représente que 6 électoral collège votes sur les 270 que Trump doit absolument avoir s’il veut passer rien qu’une nuit à la Maison Blanche… 😉

      • N’empêche que quand tu regardes les swing states ça pourrait basculer rapidement : si elle perd l’Ohio le Iowa la North Carolina elle a intérêt à gagner la Floride

        • Did toi que le Donald, lui doit d’une part gagner tous les swing states et en plus, arriver à gagner un état bleu.

          Crois moi c’est plié et Hillary ne peut que gagner.

  • Bonjour ! 9 novembre après les réultats, seule la belle lumière d’un matin vaut celle de l’humanité. Vive l’humanité!!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.