Halloween sera toujours un anniversaire – 8 ans aux Etats-Unis

Halloween pour nous sera toujours un anniversaire et chaque année, le compte à rebours se ré-enclenche dans ma tête, jusqu’à cette dernière semaine complètement folle du mois d’octobre 2008. Une semaine à flotter entre une maison et une nouvelle vie. Une semaine à ranger nettoyer et dire au revoir, alors que la gorge se serre et que l’on file vers l’inconnu, inéluctablement, entraînés par un flot aspirant .. jusqu’à prendre l’avion, le samedi 1er novembre à 6h00 du matin, tandis que la Californie, elle, courait dans la rue, de porte en porte, de trick or treats : avec 9h de moins, c’était Halloween. Aujourd’hui, cela nous fait 8 ans aux Etats-Unis !

Des souvenirs qui reviennent en force, l’aller et retour à Paris pour le visa, les enfants chez les grand-parents, la neige et les routes de montagnes impraticables, le retour, la première fois que je me fais arrêter par la police .. il faut tenir, le départ est proche, alors on s’immunise contre les émotions que l’on refoule pour ne pas pleurer quand on dit au revoir, on lutte contre l’écrasante fatigue, on avance comme des automates… à bientôt … je ne sais pas quand on rentre … le voyage sera sans retour .. il est toujours sans retour, 8 ans après !

Le 1er novembre 2008, nous arrivions en Californie. Et comme pour accompagner ce torrent de sentiments contradictoires qui nous assaillait, l’arrivée à l’aéroport de San Francisco avait traîné en longueur, et quand nous en étions sortis, complètement hagards, avec une nuit blanche ou plutôt une journée de 30 h, 9h de décalage et 20 h d’avion, le ciel s’était déchaîné : nous avions été accueilli par un orage, un torrent qui déferlait du ciel, pour arriver dans un meublé sur El Camino Real à Sunnyvale.

Des jours d’après, je ne me souviens même pas, sinon, que j’étais totalement perdue et que le lundi, les enfants étaient allés à l’école. Point de GPS à l’époque, il m’avait fallu beaucoup prendre sur moi pour enchaîner les deux allers et retours vers ces écoles inconnues : tout semblait tellement difficile. Quelques jours après, Obama était élu et je ne me souviens même pas avoir regardé la télé ce jour-là.

8 ans sont passés. Obama a survécu à deux mandats et nous de notre côté, nous avons traversé le pays, nous sommes devenus américains et nous avons voté. Ce n’était pas notre rêve .. le rêve américain, je ne savais pas ce que c’était : cela s’est juste présenté et nous avons saisi les opportunités qui s’offraient à nous.

map_voyage
en rouge foncé : depuis 2008 !

8 ans, pouvez vous imaginer tout ce qui se passe en 8 ans : nous étions arrivés avec 4 enfants (une pré-ado, 2 enfants et un bébé de 2 ans)  : 2 sont déjà parties pour poursuivre leurs études et notre bébé a maintenant 10 ans.

8ans

  • Je ne compte plus les milliers de kilomètres que nous avons fait dans ce pays.
  • Je ne compte plus le nombre d’amis que nous nous y sommes faits,
  • Je ne compte plus les expériences complètement inédites que nous avons vécues.

Entre ce 1er novembre 2008 et ce 1er novembre 2016 : je suis devenue quelqu’un d’autre au point parfois de voir mon propre pays avec des yeux d’étrangères, et même au point d’oublier ou de ne plus savoir si ce que je vois ici est une norme ou juste une particularité de ce pays.

Comment, vous dire 8 ans sont vite passés. Je ne sais pas où je serai dans 8 ans, mais il est sûr que la vie s’annonce encore pleine de surprises et de rebondissements, alors que au terme de ces 8 ans, nous vivons en fait, une période charnière dans notre vie. Mais je laisse cela pour une autre fois, quand j’aurai le courage et surtout les mots pour le raconter.

13 Comments

  • Happy Anniversary Isabelle!!! Nous ça a fait 8 ans en juin dernier, que le temps passe vite… On ne pensait pas venir ici pour aussi longtemps et finalement nous y sommes toujours. J’espère que cette période charnière comme tu dis n’est pas trop difficile, dans tous les cas, bon courage!

  • Ohhh c’est émouvant de lire ça ! J’espère que cette période charnière n’est pas “grave”, que tout va bien … ou en tout cas que tout ira bien ! Des bisous !

  • Joyeux anniversaire d’expatriation ! Quelle expérience! nous non plus, le rêve américain n’était pas le notre, mais la vie est faite d’opportunités qu’il faut savoir saisir !

  • Bonsoir Isabelle
    J’ai cliqué sur “J’aime” avant même d’avoir lu votre article, parce que je savais qu’il allait me plaire.
    Effectivement. J’aime ce vécu, cette simplicité. vos mots, votre histoire.
    J’ai peu d’amis aux Etats Unis. Bien sûr mon vécu n’a rien à voir avec le vôtre.
    Je trouve que c’est difficile de nouer une amitié avec des américains et à chaque fois ma sensibilité en prends un coup d’avoir cru construire quelque chose de pérenne. Mais j’en ai , c’est bien là l’essentiel et Facebook est un formidable outil pour cultiver ces amitiés.
    Je vous souhaite le meilleur à vous et à votre famille pour les 8 prochaines décennies, qu’elles soient 100% américaines ou pas.
    Olivier

  • Happy anniversary !
    Nous aussi on n’avait pas prévu de venir vivre aux US et on ne sait pas où on serra dans 8 ans. Mais je crois que quand on devient expat, on accepte que notre destin soit chamboulé et de ne plus suivre une voie toute tracée. J’espère d’ailleurs que ces obstacles sur ta route seront vite surmontés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.