Chroniques Américaines #3 : c’est la rentrée !

La rentrée, c’était hier, le 12, un vendredi. Ne cherchez pas la logique à une telle journée, il n’y en a pas. Le 12 août, les enfants retournent à l’école, après deux très longs mois et demi en vacances. La sortie des classes, cette année avait été très tôt, n’ayant pas eu de snow day cette année, du fait d’un hiver plutôt clément (merci El Niño !). Nous étions le 23 mai.

jeep
pas de relation entre la photo et le sujet, mais j’ai trouvé cela cool !

La rentrée qui aurait pu ne pas avoir lieu

Nous l’avons quand même échappé belle car il a été question d’un shutdown des écoles du Kansas en juin. La Chambre des représentants n’arrivait pas à se mettre d’accord sur un budget de financement des écoles. Non, vous ne rêvez pas : l’état du Kansas est en déficit et bien sûr, le premier poste touché est l’éducation. Il y a plusieurs raisons à cela. En étant élu, le gouverneur du Kansas, Sam Brownback, un républicain très très conservateur, avait promis de faire tomber les taxes (impôts) pour les entreprises. Dans sa logique, les entreprises ainsi viendraient en nombre dans le Kansas et cela apporterait du travail. Sauf, que les entreprises ne se sont pas bousculées pour venir investir au Kansas (à part, l’est du Kansas, l’état est quand même composé de plaines immenses, où il n’y a rien) et que les entrepreneurs en place, ont préféré investir dans des vacances au soleil que dans l’embauche de nouveaux travailleurs.

Bref, quand vous avez moins de recettes, forcément, le budget ne peut s’équilibrer qu’en diminuant les dépenses, c’est ce qu’il a fait en diminuant certains postes, dont l’éducation. Nous avons vu année après année, les budgets de nos school districts diminuer, alors que les districts accueillaient toujours plus de monde. Cette année, ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord, alors, la Cours suprême a décidé d’imposer un shutdown (non réouverture des écoles, si il n’y avait pas d’accord). L’accord est arrivé à la dernière minute et heureusement, les diminutions de financements pour nos écoles a été moindre qu’envisagées. … et les écoles ont bien ré-ouvertes à la date prévue.

Le test d’English pour mon petit dernier

Cette année, notre petit dernier rentrait à l’école publique : fini le coocooning de sa petite école privée où il avait passé ses 4 premières années de sa scolarité américaine (l’histoire est un peu longue à expliquer, mais bref, il était dans une école privée qui n’allait pas au delà du 3rd grade éq CE2).

Le voilà donc dans le public et en l’inscrivant à l’école, je n’ai pas voulu mentir et j’ai coché que nous ne parlions pas anglais à la maison, mais FRANÇAIS. Sauf, que du coup, mon fils a été convoqué pour un test. Jeudi, dernier jour de vacances, par une après-midi brulante, nous sommes allés au centre English Learning Center. Après une heure et demi de test, mon petit bonhomme est sorti avec un F (la meilleure note : il est Fluent et n’aura pas besoin de cours de soutien). Avec cela, c’est un peu normal, cela fait 7 ans, qu’il a de l’anglais à l’école, dont 5 ans, en immersion complète (depuis que nous sommes au Kansas).

Oui je sais, vous êtes en train de calculer : 4 ans de scolarité américaines, 5 ans en immersion mais 7 ans de scolarité .. vous ne comprenez plus rien .. Alors, pour la petite histoire, mon fils a commencé la petite section et moyenne section en école franco-américaine en Californie. En arrivant au Kansas, il aurait du aller en Grande section, (Kindergarten KG) sauf, qu’il n’y avait plus d’école franco-américaine et que comme il était né en novembre, il ne pouvait pas prétendre rentrer en KG, la limite étant fixée aux enfants nés avant septembre, alors qu’en Californie, les limites étaient fixées de décembre à décembre, comme en France. Notre p’tit loup a du alors, “redoubler” son année et attendre avant de rentrer en KG.

Bon, ça a pas mal titillé mon égo de maman française au début et puis, on s’y fait, de toute façon, ici, tous les enfants sont soumis à la même enseigne et il est assez courant de faire redoubler un enfant avant son entrée en KG, pour qu’il soit plus mur. D’ailleurs, ma seconde qui elle est de décembre, était la plus jeune de l’école au début, et même la plus jeune de son année et avait certains amis qui avaient 2 ans de plus qu’elle

La pré-rentrée et la rentrée

Mercredi, il y avait portes ouvertes à l’école. Nous avons ainsi pu voir sa nouvelle maîtresse, toute jeune, fraîchement sortie de l’université. Il fallait alors amener les fournitures scolaires. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il fallait apporter la totalité de la liste de fournitures scolaires : j’ai compris quand j’ai vu que tout était mis en commun : les colles, les crayons (les enfants n’écrivent qu’au crayon papier), les gommes etc .. pratiques et à la fois, je m’interroge .. Après la visite dans la classe, on pouvait assister au spectacle du principal se faire “duck tape” par les élèves : se faire scotcher ! allez comprendre.

Vendredi, c’était donc la rentrée effective.et l’année scolaire est repartie. Pour ma troisième fille, c’était la rentrée en High School : une journée d’orientation : les choses sérieuses commencent lundi : je ne vous l’ai pas dit, mais ici, point de week-end du 15 août !

Prochaine vraies vacances … à Noël et 3 jours pour Thanks Giving fin novembre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.