Lewis et Clark : leur passage sur le Missouri au Montana

Lewis et Clark : je vous en parle souvent. Ce sont les deux personnes qui, au lendemain du rachat de la Louisiane aux Français, avaient été nommés par Jefferson pour aller explorer cette partie du pays. Leur mission était d’aller jusqu’à l’Océan Pacifique, nous étions en 1804. Le 14 mai 1804, l’expédition commence à Saint-Louis, au confluent du Mississipi et du Missouri, et suit le Missouri. En juin, ils passent sur ce qui sera plus tard, la ville de Kansas City et campent au confluent du Kansas et du Missouri. Le 4 novembre, ils engagent un certain Toussaint Charbonneau, un français du Canada, il est trappeur et fait du commerce de fourrures. Vivant avec les indiens Hidatsas, il est engagé comme interprète. Sa femme, Sacagawea, une Shoshone, les accompagne, avec sur son dos, son bébé qui porte le nom de Jean-Baptiste Charbonneau.

Decision Point pour Lewis et Clark – le Confluent du Missouri et de la Maria’s River

L’expédition se poursuit. Le 3 juin 1805, arrivant peu avant ce qui sera plus tard Fort Benton, ils se trouvent confrontés à un dilemme qu’ils n’avaient pas prévu : la confluence de deux rivières qui semblent identiques. Les voilà désorientés et ne sachant pas vers où aller. C’est la logique qui les guidera : la rivière partant vers l’ouest est plus boueuse que l’autre, cela veut dire, qu’elle descend directement des montagnes. Lewis et Clark sont d’accord, les hommes, non. Ils continueront pourtant vers le sud, après avoir baptisé la rivière qu’ils laissaient, Maria’s River.

A leur retour, Lewis ira explorer un peu plus en avant la Maria’s River et se rendra jusqu’à ce qui est maintenant, la ville de Browning, (ville en pleine réserve Blackfeet), non loin du Parc National de Glacier.

Arrivée devant les Great Falls

Un peu plus tard, le 13 juin 1804, ils découvrent enfin les Great Falls dont on leur a tant parlé. Ils ont donc fait le bon choix et sont bien sur le Missouri.

Ces Great Falls, nous les avons cherchées. Il nous restait encore un peu de temps, ce jour-là, pour retourner à Great Falls, la ville pour aller admirer ces great falls (grandes chutes), dont on nous parlait tant au sujet de Lewis et Clark. Bizarrement, j’ai eu du mal à les localiser sur la carte. Je m’attendais plutôt à ce que la ville les exhibe comme un trophée, comme l’attraction du coin, la 7ème merveille du monde. Après avoir cherché, les avoir localisées et surtout avoir trouvé la toute petite route qui amenait aux chutes, j’ai compris en arrivant, pourquoi, ces chutes qui étaient qualifiées comme les plus larges chutes du Missouri, n’avaient pas leur place dans les guides touristiques.

A l’arrière des chutes, se tenait un immense barrage, construit en 1913, défigurant le paysage. En 1913, on ne se souciait pas de l’écologie, en 1913, on ne se souciait pas de protéger un site naturel, en 1913, on abordait le 20ème siècle avec arrogance, en étant persuadé que l’homme devait dompter les forces de la nature pour son propre usage.

Quand je suis arrivée devant les chutes, la surprise fut totale : comment avait-on pu défigurer ainsi un tel paysage ?

 Je suis restée sans voix !

Pour se rendre aux Great Falls

Sur une portion de 10 km, sur le Missouri, au nord de la ville de Great Falls, se trouvent 5 chutes et 5 barrages. Les Colters Falls ont été submergées par un barrage construit en aval. 4 autres chutes sont encore visibles. Pour aller voir les Great Falls, il faut à partir de la 87, à quelques 2 miles au nord de Great falls, prendre vers l’est Morony Dam Road. Après 5 miles, continuer et prendre au bout d’une fourche, la Ryan Dam sur la droite. Vous arrivez alors en vue de la Rivière. Un pont traverse la rivière et mène sur une petite île où on peut de là, admirer les Chutes.

Il est possible d’accéder aussi par le sud à des chemins qui courent le long de la rivière et ainsi, admirer tout le long, l’enchaînement de chutes et de barrages. Un centre d’interprétation (sorte de musée) sur l’expédition de Lewis et Clark est situé sur ce chemin.

7 Comments

  • Une route que j’ai fait plusieurs fois en moto c’est la 12 entre Missoula MT et l’Idaho.
    C’est un morceau de la Lewis & Clark trail qui est magnifique.

    C’est une route tranquille sur laquelle il n’y a jamais grand monde. Elle représente pour moi le parfait cliché de l’expedition Lewis & Clark car la route suit une rivière au milieu des sapins.
    C’est sinueux, calme et magnifique. On s’y croirait…

    Les deux fois où je l’ai fait, j’avais dormi dans un lodge que je recommande à Lolo Hot Springs, où il y a des bains d’eau chaudes.

    • Merci pour ton commentaire : il y a vraiment beaucoup de très belles routes au Montana. J’ai vraiment envi d’y retourner pour explorer tout cela. Finalement, on a découvert le Washington aussi, lors de ce voyage (j’ai adoré aussi) mais cela aurait mérité que l’on reste un peu plus au Montana .. On y retournera.

      • A la fin du mois d’Aout, je pars avec ma fille pour deux semaines sur la route.
        On va faire Yellowstone puis Glacier pour aller jusque Calgary AB.
        On voudrait en profiter pour faire Banff et Jasper National Park que je ne connais pas mais dont on m’a dit qu’ils étaient magnifiques.

        Ensuite on va redescendre par la British Columbia, puis le WA et l’OR avant de rentrer en CA pour l’hiver ;-).

        Total 3900 miles. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.