Le mot magique qui a sauvé mon week-end à Montréal

ou les tribulations d’une mère surmenée !

Samedi, direction Montréal : ma fille a terminé son année à l’université (déjà ! on se demande pour quoi on paye !), elle déménage et quitte sa chambre minuscule d’université ( 1,5m de large x 3 m de long) pour un appartement avec une de ses amies, dans le village de son campus. Elle a 24h pour quitter les lieux et amener ses affaires dans ce nouveau palace de 50 m2.

J’ai prévu un court séjour, arrivée samedi matin à 10h30, départ mardi matin à 6h45 pour être de retour pour la sortie des classes sans trop de mauvaises surprises, car mon mari, lui entre temps repart au moment où je suis censée arriver : on doit se croiser à l’aéroport à mon retour. On récupère à chaque fois, la voiture.

Samedi, l’avion est à 5h15 du matin, donc levé à 3h30. Mauvaise nuit, je me lève avec un bon mal de tête. Je m’habille, je pars .. il est 4h08 quand je démarre la voiture.. c’est juste .. il faut 30 minutes pile pour aller à l’aéroport. Mais je ne sais pas ce jour-là, j’ai du mal à avancer. Bref, j’arrive quand même à 4.38 à l’aéroport, le temps de garer la voiture (que mon mari récupère dans la soirée, parce que notre creasy emploi du temps, nous fait aussi nous croiser ce jour-là), je me pointe à 4h46 à la borne de checking UNITED !

et bing : unable to check in : you’re too late !

Je me tourne vers une personne de la compagnie et je lui montre : elle me dit : “Yes you’re late : on n’accepte plus les check-in à moins de 30 minutes du départ … but it’s only 29 minutes away from the departure ! no way : c’est le règlement !” (ps, je n’ai pas fait le checking par internet, parce-que cela ne marchait pas)..

Que je vous dise, l’aéroport de Kansas City est un vrai régal, il est tellement petit, qu’on a un accès presque direct sur les avions. La dame est inflexible : elle  me dit qu’elle me reskedule sur un autre vol .. sauf, qu’elle me trouve une combinaison avec 3 avions, départ 8h30, via Chicago et Newark (New York) arrivée 16h30 au lieu de 10h30 comme prévu … je suis épuisée, je ne me vois pas attendre maintenant plus de 3 heures et me traîner dans deux autres aéroports différents en faisant cet énorme détour.

Je joue ma française : “mais bon sang : l’avion est là, il n’est pas partie : laissez-moi y monter ! je ne suis que 2 jours à Montreal !” La dame reste inflexible, je croise le regard navré d’un passager derrière moi.

Je suis à deux doigts d’accepter l’offre : entre temps, elle a cherché d’autres combinaisons via Washington DC .. tous les vols sont pleins ..

J’ai une lumière qui jailli dans ma tête et une parole de mon mari : aux US, quand tu es dans une situation bloquée, il faut faire appel à au dessus, car la dame en question ne fait qu’appliquer le règlement.

Alors je lui lâche : “Pouvez vous appeler un responsable … et une phrase sort de ma bouche : My husband is Global Service : ce qui signifie : il est ultra “high frequent flyer “. Je n’ai jamais voulu me servir des privilèges qu’il recevait en tant que tel, la phrase est sortie toute seule, je jouais surtout le tout pour le tout pour essayer de débloquer la situation .. la phrase fait son effet, elle me dit : “mais bien sûr Madame”, prend son téléphone et acquiesce. Elle raccroche, et me dit : “c’est OK, voici les boarding pass : vous avez 5 minutes pour atteindre le quai d’embarquement, ils sont au courant, mais ne vous attendront pas !”

chicago_Air3
aéroport de Chicago

Je n’en reviens pas, la remercie chaleureusement, prends les boarding pass et entame un sprint vers la sécurité. J’arrive, il y a 25 personnes qui attendent, je passe dans la queue vide des frequent flyers en implorant qu’on me laisse passer et en expliquant ce qui arrive : la dame de la sécurité est inflexible : non vous faites comme tout le monde !

Je maugrée dans mes dents un juron en français, mais à ce moment, là, toutes les personnes de la file d’attente, se retournent vers moi et me disent : “take my spot” … tous .. je gratte les 25 personnes, les larmes aux yeux en disant “Thank you Thank you”. Je passe la première sécurité, le gars, scrute mon passeport et me souhaite bon voyage et là, encore 25 personnes jusqu’au passage du scan.. je gratte, je gratte, jusqu’à ce que je tombe sur une dame qui me dit être dans le même cas que moi .. je lui dis, “pas de problème, venez avec moi” : on passe devant 2 personnes.. mettons les valises et les sacs sur le tapis. Je passe le scan, bingo, ça marche pas, on me demande de repasser, d’enlever ma ceinture qui bipe une fois sur deux .. Enfin, je récupère, ma petite valise, mon ordi sorti du sac, et mon sac à dos.. remets mes chaussures et court à travers les salles d’embarquement : au passage, j’ai crié à la dame : “don’t worry, je leur dis que vous arrivez !”

J’arrive au guichet d’embarquement : la dame me dit : “Are you Isabelle ! Yes I’m !” so glad to be here .. elle me dit alors : “Honey : tu étais un peu juste ce matin : don’t do that again” .. Je dis … je vous promets .. je me sens confuse ..

Je monte dans l’avion .. je m’installe à une place qui n’est pas la mienne car un père de famille a pris ma place pour être avec sa femme … pas de soucis !

Yes I did it !

Et à la fin du vol, je n’en reviens pas, une hôtesse arrive, se penche vers celui qui est à ma place .. euh ! you’re not Isabelle .. non deuuh , je suis là, j’ai droit à une carte de remerciement ! … parce-que à chaque fois, ils croient que c’est moi le global service (je prends mes tickets à partir du compte internet de mon mari) ..

Chicago_Montreal

voilà mon histoire .. je me suis sentie stupide d’arriver si tard et de voir s’envoler (c’est la cas de le dire), mon vol si bien trouvé, à cause de quelques minutes de retard.. et je me suis sentie infiniment reconnaissante de la gentillesse des gens qui m’ont laissée passer devant : de toutes les couleurs, de tous les âges.. la phrase raisonne encore dans ma tête : “take my spot !”

Et je suis arrivée à Montréal à 10h30, après un court passage à Chicago où la connexion était le quai d’à côté de mon arrivée. Juste le temps d’attraper un starbuck sur l’allée centrale, et je remontais dans le second avion. J’ai bien dormi ce matin-là dans l’avion.

Montreal_Air5
Arrivée sur Montréal

 

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.