Comment se loger en roadtrip ?

La question du logement en roadtrip est certainement la plus contraignante quand on prépare son voyage. Il faut faire des recherches pour trouver le lieu qui satisfera nos exigences. En fonction de se que l’on cherche, du confort que l’on attend mais aussi et surtout en fonction de son budget, on ne cherchera pas dans la même catégorie.

Se loger en roadtrip : les choix

L’hôtel, le motel, une suite..

C’est le moyen de se loger le plus courant aux Etats-Unis. Des hôtels, on en trouve partout, à tous les prix. Le marché se répartit entre de grandes chaînes très connues et d’autres moins : Vous pourrez ainsi trouver des chambres à tous les prix : du simple Best Western à quelques dizaines de dollars au Hilton un peu plus luxueux et onéreux (autres marques : Hampton, Marriot). Ces hôtels se retrouvent souvent en centre ville, en périphérie mais aussi aux sorties d’autoroute. Il existe bien sûr d’autres hôtels indépendants. Les prix varient fortement. Dans les endroits plus retirés mais néanmoins très touristiques comme les parcs nationaux, il faut compter sur les hôtels locaux, qui ayant peu de concurrence, ont tendance à augmenter les prix sans pour autant offrir des literies de dernière fraîcheur (exemple à Yosemite). Finalement, la ville où il faut aller pour les hôtels est bien sûr Las Vegas : comparativement, les hôtels ne sont pas trop chers : la ville se rattrape sur autre chose.

lasvegas

AIRBnB

Dernier en date, la location chez un particulier : une chambre, un appartement voire une villa. La location est flexible, peu onéreuse et souvent cela offre de belles rencontres à la clé. L’offre s’intensifie de plus en plus.

Louer une maison

Une chouette option quand on est une grande famille : cela permet de se poser aussi. La location est flexible aussi puisqu’on peut prendre au jour le jour : l’inconvénient : il faut payer des frais de ménage, alors il ne vaut mieux pas changer tous les 3 jours. Etant une grande famille, c’est assez souvent que nous avons eu recours à cette pratique. Jamais de mauvaise surprise jusqu’à présent : nous avons vraiment profité d’un séjour de 10 jours à Moab ou de deux semaines à Estes Park au Colorado.

Une des maisons que nous avons louée à Santa Fe au Nouveau Mexique

Le camping

Pour les plus motivés, si cela vous tente de planter votre tente tous les soirs, si cela ne vous fait pas peur de côtoyer les coyotes, les ours et les hiboux des parcs nationaux, de manger à même le sol autour de votre feu, cela peut être une belle expérience. Le camping offre de belles opportunités. Par contre, je vous le déconseille très fortement dans les villes, comme à Las Vegas notamment où il peut faire très chaud et où ce ne sera pas les coyotes qu’il faudra craindre, mais d’autres prédateurs.

Le camping car

Ce que j’aime dans le camping car, c’est que l’on emmène sa maison sur la route et qu’on dort dans les mêmes draps tous les soirs. Aux Etats-Unis, plus qu’ailleurs, les routes sont larges et prêtes à accueillir tous les camping-cars (ok, certaines routes ne sont pas recommandées pour les camping car, elles sont parfois interdites comme DeathValley ou la route de Monument Valley). Il est facile d’en louer, ce n’est pas donné en général, surtout qu’ensuite, il faut réserver les emplacements : difficile de faire du camping sauvage. Les emplacements ne sont pas très chers, de l’ordre de 20 à 30$. Certains sont dans des endroits reculés magnifiques : les plus beaux endroits où j’ai dormi en camping-car : tout en haut de Arches National Park et aux Needles dans Canyonlands National Park.

Et sinon ?

Et puis, si vraiment, ce n’est pas votre truc de construire votre roadtrip, il existe encore des formules clés en main, que présentent certains sites. Le circuit est tracé, les hôtels réservés. C’est intéressant quand on ne peut pas préparer son voyage. Par exemple, Voyage-Privé propose des circuits ou séjours tout inclus aux Etats-unis à prix tirés.

 

4 Comments

  • Entre la voiture et le camping car, il y a aussi le van ! Un peu moins cher que le camping car et tout de même super pratique 🙂 Ca parait un peu rustique au début puis finalement on est dedans que pour dormir et rouler donc peu importe !

    • Ah oui, bonne idée le van ! je n’y avais pas pensé : cela rejoint le camping mais sans la tente à monter !

  • Il y a aussi le couchsurfing, avec le site internet du même nom. C’est un moyen de dormir gratuitement chez les locaux, il y en a partout dans le monde et beaucoup aux États-Unis. Inconvenient : difficile de passer plus de 2 ou 3 nuits au même endroit vu que c’est gratuit. Avantage : le partage avec les locaux.

    Ton article sonne douloureusement en moi car nous devions partir dans 3 semaines… Mais malgré le couchsurfing, il y avait tout le reste à payer et ce n’était pas possible pour nous pour le moment…

    • oui, je suis désolée pour ton roadtrip ! tu as raison pour le coachsurfing, j’ai complètement oublié d’en parler : j’ai une amie qui partait toujours avec lors de ses voyages : elle en a vraiment profité quand elle habitait dans la même ville que moi. Elle a eu une fois, une mauvaise surprise, elle était chez des gens charmants mais très crad.. une autre fois, ça sentait grave la MJ dans la maison … nous on n’a jamais essayé car à 6 c’était un peu difficile de débarquer chez les gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.