{School Chronicles} l’auto-évaluation des élèves

C’est une institution dans les écoles américaines, et c’est un rendez-vous important de l’année scolaire, entre parents et professeurs. On y assiste généralement dans les petites classes et dans les grandes classes, c’est plutôt réservé aux élèves qui ont des difficultés. Cela s’appelle les Parent-Teacher Conferences. Cela a lieu, généralement deux fois par an : à cette occasion, les écoles sont fermées, mais les profs, sont bien là et reçoivent toutes la journée les parents. Pour cela, il a fallu s’inscrire (sign up) sur une liste (une sign up sheet) mise devant la porte de la classe.

Notre petit dernier est donc le seul encore en primaire. Son école est privée et c’est sa dernière année-là car l’école ne va pas plus loin. Alors, pour les responsabiliser avant le grand départ, c’est à eux, les enfants de 3rd grade (troisième année, équivalent ce2), cette fois-là de nous présenter leurs résultats.

Vendredi, notre rendez-vous est à 8h40. Nous sommes à l’heure et notre petit loup est bien nerveux. C’est la première fois qu’il assiste à une conférence, mais c’est surtout la première fois, qu’il va devoir nous expliquer ses résultats.

conference

La maîtresse nous fait rentrer. Nous nous installons à son bureau, et notre petit loup, se met à côté d’elle. Il prend le dossier préparé et commence à parler. “Bonjour Papa, Bonjour Maman ! Bienvenue ! aujourd’hui, c’est moi qui vous présente mes résultats !”. Il nous montre l’agenda de la réunion (le programme) et nous l’explique. Alors bien sur, c’est en anglais qu’il s’adresse à nous, ce qui est assez drôle, surtout quand nous lui posons des questions.

conference_agenda

Il nous explique ensuite, pourquoi c’est lui qui mène la réunion, en lisant une liste : “Purpose of Student-Led Conference” : 5 points sont énoncés et il a du mal à le lire car le texte est écrit à la 3ème personne et lui, le transcrit à la 1ère personne :

  • Je dois devenir responsable de mon travail,
  • Je dois apprendre à m’organiser,
  • je dois devenir impliqué dans la notation de mon propre travail,
  • je dois améliorer mes compétences en communication,
  • je me réjouie d’inclure mes parents dans mon expérience d’apprentissage !

conference4

En anglais, cela sonne différemment, je vous assure. On aurait du mal à entendre cela de la part d’un enfant de 9 ans chez nous, il me semble.

Passé cette liste, il nous montre ses armes, son emblème ! Lego, Youtube et Minecraft sont son univers avec un beau drapeau français pour ne pas renier ses origines. J’en ai les larmes aux yeux, lui qui est le plus américanisé de tous.

conference_armes

Il doit ensuite nous présenter son profil personnel  ses forces, ses faiblesses et les moyens pour améliorer ses faiblesses et la conclusion : “Je veux que vous sachiez que je vous aime et que je veux apprendre plus de vous et de l’école..” Alors, là, je suis au bord des larmes.

Puis, c’est la maîtresse qui prend le relaie pour commenter un test national fait à tous les 3rd graders (terme employé pour dire les 3ème grades) et les notes obtenues en classe. Il nous montre aussi un test de math où son résultat n’a pas été fabuleux : il nous explique pourquoi il a fait des fautes.

résultat du test standardisé

Enfin, avant de nous remercier d’être venus, il nous lit la lettre qu’il a écrite et qui commence par : “en arrivant ici le 1er jour, j’étais timide (…) je pensais que je n’aurai pas de bonnes notes ! Je crois que Madame S dirait que je suis un bon penseur, mais que ce serait mieux si je l’écoutais un peu plus (…) et que j’évitais de me laisser distraire !”

conference2

Voilà, la conférence était terminée.. très émue de voir notre petit gars si sûr et surtout fière de lui.

Ce que j’en pense : et bien, voir son petit gars de 9 ans, prendre en main une réunion parents-profs, exposer ses forces et faiblesses, montrer comment il pourrait améliorer ses performances, c’était juste OUAH ! bien sûr, parce-que c’était mon fils, on est bien d’accord. Mais, c’était aussi émouvant et surprenant de voir là, où la prof les avait menés : à quel degrès de responsabilisation et de conscience de leur travail, elle avait poussé ces enfants de 9 ans.

Je me suis demandée si un jour, dans ma scolarité, on m’avait apporté ce genre d’outils à un moment donné. Je n’ai pas réussi à me souvenir d’un moment, où on m’avait demandé d’expliquer les leçons que je tirais d’un manque à un examen ou de mes faibles notes dans une matière. Je ne pense pas que l’on m’ai impliquée à ce point dans les discussions de mes propres notes.

Apprendre de ses erreurs, je crois que c’est un moto aux Etats-Unis. L’éducation, ici, donne plus de self confidence (confiance en soi), par un encouragement réel et permanent. Ces encouragement nous surprennent souvent, nous agacent parfois. Mais les enfants sont aussi beaucoup plus poussés dans une certaine mesure à tirer des leçons de leurs propres erreurs. Je n’ai jamais entendu un prof américain dire à un de mes enfants : “tu peux mieux faire“.

J’ai plutôt entendu la phrase : “qu’as tu appris de tes erreurs ? As tu compris tes erreurs” et ces phrases me semblent, bien plus puissantes que le fameux  “Tu peux mieux faire”..

12 Comments

  • Je trouve ça tellement génial que je viens d’en parler à mon mari. Il m’a dit “si j’avais eu ces outils, j’aurais fait des trucs super!”. En tant que prof, ça me touche beaucoup. On nous bassine avec l'”élève , acteur de son savoir”, mais on n’a pas les moyens de le faire. J’ai obersvé l’an dernier aux USA le temps passé entre le prof principal et ses élèves, on est loin de l’heure de vie de classe tous les 36 du mois chez nous…

  • J’adore son emblème, les Lego, ça me parle!!
    Bravo pour la responsabilisation des élèves, se sentir acteur de sa vie c’est important, même à 9 ans!
    Bravo à ton fiston…

  • Je vous rejoins tout à fait dans ce post. C’est ce que nous vivons nous aussi au quotidien avec nos enfants et c’est tellement formidable ces pratiques pédagogiques innovantes ! Notre fils est en 2nd grade et dans son école c’est dès la classe de Kindergarten que les led-conference sont données. La 1ère conférence de l’année est dirigée par l’enseignant (même si l’enfant y joue un rôle déjà important en donnant son avis et en s’auto-évaluent), mais la 2nde c’est une conférence menée en équipe enfant/enseignant et en partie dirigée seulement par l’enfant. C’est extraordinaire ce que nos petits bouts sont capables d’accomplir, ce recul qu’il peuvent avoir sur eux et leur travail, et moi aussi ça m’émeut beaucoup à chaque fois. On a tellement à apprendre du modèle Américain.

    Je rebondie sur le commentaire d’Anne qui dit “On nous bassine avec l’ »élève , acteur de son savoir », mais on n’a pas les moyens de le faire.” je suis moi même enseignante et avec le recule je me dis que si, bien sûr on a les moyens de faire ce genre d’action, mais on a juste peur de bousculer notre petit quotidien sécurisé.
    Je ne sais pas si je rentrerais un jour enseigner en France mais en tout cas c’est sûr que l’expatriation à vraiment changé mon regard sur l’enseignement, à commencer par être plus encourageante avec mes élèves et voir le verre à moitié plein plutôt que toujours à moitié vide !
    En tout cas bravo à votre grand garçon pour tout son travail !

  • J’ai adoré ton article.
    Je trouve cela extraordinaire de responsabiliser ainsi les enfants dès leur plus jeune âge, de leur faire prendre conscience de leur erreurs. Ils peuvent ainsi dès le début se corriger, se remettre en question.
    J’ai imaginé ce que j’aurai pu faire avec ce genre d’outils. Au lieu de cela, j’ai entendu pendant des années : “8/10 ? tu aurais pu mieux faire. La prochaine fois, tu essayera d’avoir 9/10 ou 10/10”. C’est le genre de remarque qui lorsque tu es enfant te détruit complètement et tu mets des années à t’en remettre et à comprendre.
    J’adorerai que mon fils (qui a 9 mois maintenant) soit encouragé de la sorte et ait confiance en lui.

    Bravo à ton fils, tu peux être fier de lui !

    • Je vois que nous avons beaucoup de choses en commun belges et français .. tu as raiosn oui .. et je ne me rappelais pas que tu avais eu un petit bébé ! félicitation même 9 mois après

  • Moi, je suis beaucoup plus critique sur le systeme americain. Je suis bluffee par la confiance en eux qu’ ont les jeunes et leur capacite a prendre la parole en public. Ca oui, c est assez incroyable et ce tres jeune par rapport a nos eleves francais. Par contre, je trouve leur systeme scolaire totalement pourri car il encourage vraiment la paresse et ne pousse pas les jeunes a se depasser (pour la plupart). Ceux qui reussissent bien a l’ ecole sont ceux pousses par leurs parents/ou ceux qui ont de l’ argent pour etre suivis par des tuteurs ou en ecole privee mais le reste vegete et ne se contente que du minimum puisque’ il ne faut jamais leur dire qu’ ils peuvent mieux faire….dommage car les ecoles americaines ont a part cela, des atouts sympas par rapport aux ecoles francaises (leur classes de musique/band/orchestra/de theatre/leur classes de speech/debate/etc. qui enrichissent grandement le curriculum).

    • Tu n’as pas tort.. En fait, ce qui me choque un peu c’est le fait que le système est à deux vitesses : deux vitesses au niveau national, où on trouve des disparités d’un school district à un autre et d’un état à un autre (et je suis bien placée pour le savoir : ayant vu la différence avec la Californie (où le système était en faillite) et les différences entre le Kansas et le Missouri .. Et le système est aussi à deux vitesses au sein d’une école : une élite d’élèves tout le temps mis en avant, bossant plus que n’importe quel élève, hyper doué et postulant à des universités prestigieuses et le reste qui effectivement ne fait pas grand chose… certains émergent quand même grace au formidable potenciel de la diversité des matières : on peut exceller en musique, en photographie etc ..

  • Superbe article. Si nos enfants avaient eu ce genre d’outils, je pense qu’ils auraient plus confiance en eux… Au collège des grands il y a un rendez-vous parents/profs en décembre où l’enfant a son mot a dire que son ressenti et sa façon de travailler, mais c’est très limité…

    J’aime beaucoup l’emblème de ton fils et son écriture aussi. L’écriture scripte est très jolie. Il écrit beaucoup mieux que nos 3 enfants scolarisés qui sont pourtant plus grands que lui ! Mais qui ont appris à écrire en lettres cursives…

    • Merci Gwen .. oui belle écriture script mais ce qui me désole, c’est qu’on ne leur apprend pas à tenir à un cahier .. par contre, c’est vrai qu’ils manipulent déjà power point …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.