{High Shool Chronicles} La musique bien au delà de l’école !

Avoir un enfant en high school qui fait de la musique, c’est voir son enfant en permanence, sollicité pour participer à des concerts. Alors, je sais, je vous en ai déjà parlé, mais je suis toujours émue à chaque concert de voir ce que font ces élèves. Ma fille a commencé en équivalent 6ème. A l’époque, nous assistions aux concerts pour lui faire plaisir et lui montrer notre soutien mais ce qui était déjà extraordinaire, était de voir la progression d’année en année : c’était d’autant plus flagrant que généralement, dans la même soirée, nous avions droit aux différents niveaux. (voir l’article : Une année en musique)

Arrivés au Kansas, ce sont des concerts de la Middle School à la dernière année que nous avons découverts. Cette année, notre fille est en dernière année de high school, elle n’est pas sûre de continuer la musique l’an prochain, cela dépendra de son université, mais d’ores et déjà, je sais que cette expérience l’aura marqué pour la vie. Pour nous, tout n’est pas fini, puisque sa petite soeur (notre numéro 3) prend la relève avec du haut-bois et du saxophone et arrivera en High School, à la rentrée prochaine.

Moi, je tire mon chapeau aux professeurs : que ce soit en Californie ou au Kansas, nous avons découvert un monde à part, des professeurs passionnés, dévoués complètement à leur enseignement et bien au delà. Loin de nos pauvres profs de musique qui nous enseignaient désespérément les 3 notes de la 9ème de Beethoven à la flûte à bec et qui devaient pleurer, le soir chez eux d’avoir eux si peu de moyens pour nous enseigner la musique. Ici, quand les élèves choisissent l’enseignement de la musique, c’est tous les jours qu’ils en font et si ils continuent, c’est forcément grâce à leur prof qui leur donne cet amour de la musique. ils en font tous les jours, mais aussi dans différents environnements : marching band, concert, basket ball band, symphonic band, symphonic orchestra…. et même jazz band.

district 2015 2

Ici, dans la high school, il y a 3 profs : un pour l’orchestre symphonique : il gère les instruments à cordes, et deux autres qui gèrent les bands (orchestre des cuivres et des instruments à vent) : en tout, 2 à 300 élèves. Ces deux derniers naviguent entre la Middle School et la High School et du coup suivent les élèves durant 6 ans en alternance (2 ans en Middle School et 4 ans en High School).

A côté de ces enseignements de musique, les élèves en high school sont fortement poussés à se présenter à des auditions pour faire partie d’un concert au niveau d’une partie de l’état du Kansas (pour nous, le North-east District : un territoire qui prend le quart de l’état du Kansas), puis, en janvier à une audition au niveau de l’état lui-même (affaire à suivre).

district 2015 3

En novembre, notre fille, Amy, suite à l’audition à laquelle, il fallait se présenter un samedi matin, a été retenue et c’est donc samedi 5 décembre que nous avons assisté au concert de District Band. Elle est partie le matin à 6h30 et a passé la matinée et le début d’après midi à assimiler les 4 morceaux de musique à jouer. Les parents étaient invités à assister au concert à 3h30. Et voici 2 des 4 morceaux joués… Je vous laisse écouter, j’ai sélectionné les deux plus beaux morceaux (ma fille est la dernière à droite : une chance, on la voyait vraiment bien).

Second morceau

A la fin, standing ovation

district 2015 4

6 Comments

  • J’ai aussi eu à l’âge de 13 ans, un cours d’une heure (50 mins) par semaine où on apprenait la flûte à bec. Le tout dans un local minuscule et humide. Autant dire qu’on avait plus envie de s’enfuir qu’autre chose.

    Et puis, j’ai rencontré Séverine (mon épouse). Elle a étudié, en dehors de l’école, la musique (la clarinette) à un niveau semi-professionnel. Mais à chaque fois que je vais l’écouter, je suis comme toi, je sors de là complètement ému.
    Je suis persuadé que l’étude de la musique permet de développer l’esprit créatif.

    Mais quelles sont les débouchés possibles pour ta fille si elle etudie dans ce domaine ?

    • merci Vincent : tu vois, c’est typiquement français (ou belge) de croire que avec de la musique on n’a pas de débouchés : ça me fait penser à un article que je vais écrire pour te montrer ma perspective maintenant que je suis aux US…

  • bonjour,

    je suis l’épouse de Vincent ;o) je serai très curieuse de lire votre article sur les perspectives musicales aux US…

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.