Vivre les World Series à Kansas City

Vivre les World Series à Kansas City… quand on est français et qu’on y comprend rien au baseball

Il se passe toujours quelque chose à Kansas City, et plus particulièrement en ce moment. l’ambiance n’est pas vraiment à Halloween : pour la seconde année consécutive, l’équipe de Baseball de la ville, les Royals, est en final des World Series. Donc théoriquement, le monde entier devrait être à suivre les deux équipes de baseball, sauf, que les World Series n’ont lieu qu’en Amérique du Nord et que le baseball n’est pas vraiment un sport européen. L’équipe de Kansas City s’est donc qualifiée, la semaine dernière, après avoir battu les Blue Jay de Toronto (Canada). L’affrontement a donc mobilisé les deux pays, même si en déplacement à ce moment-là à Montréal au Canada, je n’ai absolument rien entendu (mais bon, c’est le Québec francophone, pas l’Ontario anglophone).

L’an dernier, nous avons déjà pu mesurer à quel point la ville et les gens étaient impliqués dans cette épopée (voir l’article : Quand Kansas City se met au bleu). Nos Royals avaient été portés à bout de bras. Eux la petite équipe sortie de nulle part, avait tenu tête aux Giants de San Francisco, qui pensaient bien en faire une bouchée de pain. Les Royals avaient vaillamment résisté et s’étaient inclinés après avoir quand même infligé 3 défaites aux Giants. Oui, parce-qu’il faut que je vous explique : non seulement, un match de Baseball est très très long et mortellement ennuyeux pour qui n’y comprend rien, mais à chaque round, il faut 7 matchs pour déterminer le vainqueur de la manche.

Après s’être incliné, la ville ne s’était pas réveillée avec une gueule de bois, elle avait encaissé la défaite brillamment et avait célébré ses humbles champions. (voir mon article : Comment Kansas City a géré sa défaite en World Series.)

Cette année, on y croit encore plus, et ce n’est pas les prétentieux METS de New-York qui leur font peur. Oui, j’assume, New-York semble aux Etats-Unis le centre du pays, et Kansas City, la ville obscure du Midwest, perdue au milieu de ses immenses plaines, remplie de rednecks qui boivent de la bière chevauchant leur cheval pour surveiller leurs troupeaux de vaches, tandis que les smart businessmen en costume-cravatte et chemise blanche, s’affairent à Wall Street (un peu comme Paris, versus Clermont Ferrand.. si vous me suivez).

Et donc pour revenir à l’objet de mon article, je voulais vous raconter comment cette situation impacte notre vie de tous les jours.

  1. J’ai du me rendre à l’évidence, je suis allée acheter un tee-shirt pour mes enfants pour qu’ils fassent comme leurs copains et surtout comme le demandait l’école : être en bleu les jours de matchs (demande totalement optionnelle) ; je ne l’ai pas encore fait pour moi (j’ai déjà plein de orange pour la High School).
  2. Je fais mine de m’y intéresser, mais à vrai dire, je me laisse complètement prendre au jeu : à défaut d’être scotchée sur mon écran télé le temps des matchs, je suis le score, heure par heure sur mon ordi.
  3. Mercredi, j’étais chez le dentiste, et elle m’a demandé si j’avais vu le match de la veille, et quand je lui ai dit que non, elle m’a déclaré que je devais bien être la seule aujourd’hui dans son cabinet et de ses clients à ne pas l’avoir fait. Du coup, le soir, je me suis rattrapée en, en parlant avec la caissière du supermarché et au personnel de l’école de mon fils : “ready for the game ?”
  4. Mes enfants ont demandé à regarder les matchs. La surprise a été complètement totale : mon fils de 9 ans, étaient capable de nommer presque tous les joueurs et surtout, il suivait complètement le match en sachant exactement ce qui se passait et pourquoi, ils marquaient ou pas. Quant à mon autre fille de 13 ans, elle avait aussi très envie de suivre le match et comprenait aussi très bien ce qui se passait ; malheureusement, sa prof de social study (histoire-géo), lui avait demandé de regarder brièvement le débat des candidats républicains à la présidence pour en tirer deux ou trois temps forts. L’exercice l’a en fait amusé, mais elle est vite revenu au match de baseball.
  5. On est quand même complètement dans l’esprit et hier soir, après avoir acheté mon take away (bouffe à emmener chez soi), je leur ai offert des cupcakes ROYALS et on a regardé le match.

royals_cupcake

La ville est bleue et toute décorée, et même si je n’ai pas encore eu le temps d’aller la photographier (il pleuvait hier soir), j’ai pu récupérer ces photos sur Kansas City Star, le journal de KC et je les ai mis sur mon Pinterest :

Follow FromSide2Side FromSide2Side’s board Kansas City : Blue with the Royals on Pinterest.

Voilà, histoire à suivre .. on croise les doigts .. et si vous voulez suivre l’histoire, les Hashtags sont #TaketheCrown #GoRoyals ; on leur espère une ROYALS WAY ! (score vendredi soir : KC 2 – 1 NY), match ce soir et demain à New York ..

PS : Nos meilleurs amis américains ici, sont complètement fan de baseball et assistent à tous les matchs avec leur abonnement annuel : les entendre en parler nous fait complètement vibrer. On espère très bientôt y aller avec eux (l’an prochain, car là, le stade affiche complet rapidement et surtout la moindre place est à plus de 500$).

2 Comments

  • Au nord de Kansas City, une irrésistible Gauloise résiste encore.

    J’ai vraiment essayé de m’intéresser au sport, au Royals, au Chiefs, au Sporting KC mais je n’y arrive pas. J’ai -200 % d’interet pour le sport en général.

    J’aime beaucoup leur attitude de soutien envers leur équipe mais cela m’ennuie qu’on est supprimé ma classe de mercredi pour aller voir les Royals.

    L’an prochain je vais essayer de suivre ton exemple et m’y intéresser un peu plus. 🙂

  • On a suivi (enfin “on”… mon mari…) quand les Blue Jays de Toronto étaient dans la course (miracle!). Je dois avouer que le baseball est un sport complètement hermétique pour moi, même si j’aime bien les histoires et superstitions autour de ce sport. Faut quand même aimer la stratégie et les stats… et ce n’est pas mon cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.