{High School Chronicles} Homecoming : l’assemblée

Après une semaine, il est temps pour moi de venir vous raconter Homecoming tel que je l’ai vécu, en tant que parent. La semaine dernière, je vous racontais comment cela devait se dérouler dans cet article : Etre nommée on court, depuis, l’événement est passé avec son lot de surprises de dernière minute, de surprises tout court et d’étonnement face à tout cela : j’avais déjà vécu l’évènement de loin les autres années, mais  là, nous avons plongé au coeur de ce moment-là, c’est allé bien au delà de ce que je pouvais imaginer :

Pour notre fille, Amy, en dernière année de High School, le moment était solennel, elle avait été nommée ON COURT : elle était largement mise en avant et il était évident que Homecoming ne se réduirait pas seulement à un football game et à un bal avec ses copains et ses copines.

Ce jeudi matin quand elle est partie à l’école, elle avait à côté de son sac, sa robe trouvée la semaine d’avant, les cheveux apprêtés et le visage maquillé.

A 9h, les parents qui le voulaient et les élèves de l’école (tous les élèves) étaient conviés dans le gymnase de l’école. En y arrivant, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Il y avait là, une atmosphère détendue et les gradins se remplissaient peu à peu tandis que l’orchestre de Band jouait ses morceaux habituels.

Dans l’ordre, le programme s’est enchaîné avec les danses des chear leaders (pompom girl) : impressionnantes démonstrations

la gymnastique (voir la vidéo) presque digne des JO et la danse

aout2015 11

Nous étions déjà très loin de ce que nous pouvions imaginer et surtout, nous étions vraiment surpris par le niveau d’excellence des filles qui faisaient cela.

Puis, le rythme s’est un peu ralenti, quand la principale est venue au micro et a annoncé les top 13 de l’école : en fait, les seniors ayant eu un excellent score au test national PSAT (pris l’année de la junior year (équivalent 1ère), sont reconnus selon un programme de reconnaissance national : National Merit Scholarship : les 50 000 meilleurs étudiants de la nation sur 1,5 millions sont honorés selon des rangs : Commended (34 000 premiers), semi finalist (16 000 premiers) et finalist. L’école comptabilise 6 semi finalist et 7 commended. Voilà un concept assez difficile à expliquer. Parmi ces 13 élèves, 3 filles nommées On Court étaient dans les rangs.

4juillet

Puis c’est l’orchestre de l’école qui est venu : ceux-là, nous les connaissons bien car notre fille fait partie de l’orchestre depuis sa première année en high school et malgré sa robe, elle était fidèle au poste de drum major (chef d’orchestre).

Le band a aussi reçu le Spirit trophey : moment de pur délire dans l’assemblée (à voir sur la vidéo). Pour la petite histoire, les niveaux et autre sclubs concouraient aussi mais deux se sont vus disqualifiés par l’administration, car lors du chant du Star Sprangled banner (hymne national), les seniors et les juniors ont chanté : “the home of the Chiefs” au lieu de “the Home of the Brave” : les Chiefs étant l’équipe de foot de Kansas City ..

La fin de l’assemblée approchait et s’est terminée par la présentation des 10 filles et 10 garçons nommés On Court (et si vous ne savez pas ce que cela signifie, je vous invite à relire l’article précédent).

Et donc, comme annoncé, ma fille vice-president du Young democrat club a bien défilé au bras du Young Republican President (un gars très sympa d’ailleurs) : ce qui a fait s’esclaffer de façon assez nerveuse, le rang devant moi. Mais bon, ma fille me dit qu’il ne faut pas que je voie cela avec mes yeux de française judgemental. Ils se sont avancés et pendant qu’ils avançaient, quelqu’un lisait leurs activités lors de leur scolarité, ainsi que leur mérites si ils en avaient.

aout2015 16

Voilà, c’était la fin, je pense qu’il faut l’avoir vécu pour comprendre l’ambiance qui y régnait : je n’avais jamais vu une telle intensité dans un auditoire .. L’ambiance était vraiment bon-enfant, drôle et animée. J’en suis vraiment ressortie impressionnée de voir qu’un événement assez commun ici, pouvait être si éloigné de nos inexistantes habitudes  de célébrations … ce genre d’événement serait juste complètement impensable chez nous et pourtant, cela donne un sentiment d’appartenance très fort à son école qui ne se réduit pas uniquement à un lieu d’enseignements.

Difficile d’expliquer dans quels tourments cela m’a plongé : savoir que mes enfants vivaient ces choses-là alors que nous n’avions jamais vécu de tels moments. Difficile de l’expliquer aussi à nos amis américains : une de mes amies étaient juste à côté de moi pendant l’assemblée et elle m’a demandé si nous avions cela dans nos écoles : la réponse était simple : à l’école on y allait pour les cours et c’était tout.. pas de clubs, pas de homecoming, pas de sports après l’école, pas de reconnaissance des mérites, pas de fêtes pour célébrer la fin d’une scolarité, pas de remises de diplômes : alors que pourtant nous avons un diplôme que nous envient beaucoup de pays. un programme académique à suivre et un bac à préparer .. ça m’a fait un drôle de coup de constater ce fossé. Mais à côté de moi, ce sont surtout mes parents présents aussi là qui ont été vraiment très impressionnés car moins habitués que nous à ce genre de célébrations et démonstrations.

Et parmi vous, j’en vois déjà beaucoup qui vont me dire que c’est comme dans les séries américaines : et oui, nous qui avons été bercés par toutes les séries télé américaines, nous étions loin de pouvoir imaginer que ce que nous voyions était bien le reflet d’une réalité. Une belle conversation d’ailleurs que j’ai eu juste après avec la prof de français du lycée (qui me lit et fait maintenant lire à ses élèves, le blog et que je salue par la même occasion … ouilles … c’est dur à porter cela .. j’ai intêret à faire super attention à mon français et à ce que j’écris). Bref tout cela pour dire, qu’il serait temps d’adopter un peu ce genre de coutumes du côté de la vieille Europe pour  la sortir de sa morosité.

aout2015 19

La journée était loin d’être terminée, les festivités aussi car nous enchainnions 1 h après avec une parade dans les rues aux alentours de l’école … un dîner le soir pour les 10 filles et le lendemain, le Homecoming game et le couronnement des queens ! à suivre.. avec un rebondissement assez incroyable le lendemain …

6 Comments

  • C’est vrai que j’imaginais que tout ça était un peu exagéré dans les films, c’est un peu fou de voir que c’est la réalité ! La réaction de ta fille me fait rire, car je pense qu’à première vue, j’aurais aussi été “judgemental” (autant j’adore l’habitude qu’ont les Américains de tout célébrer, autant c’est difficile de se débarrasser de son cynisme…). Mais en fait, j’imagine que ça a surtout du être très émouvant pour vous ! (rien que voir votre fille marcher sous la haie d’honneur est extra !)
    En tout cas, félicitations à votre fille qui a l’air super épanouie et très bien intégrée !

    • merci merci : ton commentaire a déjà un an, mais comme cette année, cette période de l’année avait été très chargée. Intégré, pas de problème, elle est complètement immergée

  • Tout pareil pour moi, j’ai vu ça dans les séries et, étant ado, je pensais que c’était exagéré. Et je pense aussi que ça rendrait la vie moins morose si nous avons un peu de célébrations et de “awesome!” à distribuer de ce côté-ci de l’Atlantique…

    • merci merci : ton commentaire a déjà un an, mais comme cette année, cette période de l’année avait été très chargée. Intégré, pas de problème, elle est complètement immergée

  • Merci de nous faire partager ces moments ! C’est très interessant de lire le point de vue d’une française sur ces traditions américaines.

  • Bon promis, je ne dirai pas que cela ressemble aux séries américaines héhé!! Blague à part, je rejoins ton opinion, peut-être qu’un peu moins de “cynisme” pourrait nous faire du bien à nous, français, qui pensons que l’école c’est fait pour apprendre, seulement l’école ne joue pas son rôle d’ascenseur social ici. Peut-être que si l’on permettait aux élèves d’avoir une “identité scolaire”, en permettant, ne serait-ce qu’une remise officielle de diplômes (mon fils y a eu droit dans son lycée mais vraiment à l’arrache), il y aurait moins de sentiment d’être abandonné par l’école (car sans exagérer c’est le sentiment que ressentent certains élèves).
    Vaste débat qui ne semble pas être la préoccupation majeure des pouvoirs publics…
    Cela avait l’air d’être une très belle cérémonie, je suis impressionnée par le niveau des élèves du lycée de ta fille!!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.