Devenir Américain !

Il y a 7 ans, nous nous apprêtions à partir habiter aux Etats-Unis .. j’avais l’impression d’un départ définitif, mais rien ne l’indiquait ; tout était plutôt flou : la durée de la mission, le pourquoi et à vrai dire, nous n’avions rien anticipé concernant notre famille : rien n’indiquait que 7 ans après, nous allions devenir américains.

Et puis tout s’est enchaîné .. incohérent, désordonnés : ce sont les opportunités qui nous ont guidés et qui ont fait, que nous nous sommes retrouvés avec la Green Card puis à habiter au Kansas .. puis devenir Américains.

Raccourcis, soit, car entre temps, mon blog raconte notre cheminement. Chaque été nous ramène à nous replonger dedans : nous fêteront bientôt nos 4 ans de vie au Kansas. Cette année, les dates portent aussi leur part de symbolique : le 4 juillet, nous fêtions la fête nationale, le 10, notre naturalisation et aujourd’hui, c’est au tour du 14 juillet : comme un pont entre tout cela : nous ne pouvions pas trouver meilleure date pour être naturalisés, finalement.

Je vous ai déjà raconté notre parcours et maintenant, place à notre journée : le jour où nous sommes devenus américains !

Devenir Américains : le Jour J

Vendredi, nous étions donc convoqués pour la cérémonie : 9h, à la Court House d’une ville voisine. Les téléphones étant strictement interdits, nous les avons laissé dans la voiture.

Nous nous sommes retrouvés parqués dans une salle sans assez de sièges, un peu interloqués.. c’était sans compter sur l’organisation à l’américaine.. Au bout de 15 minutes, les personnes candidates à la naturalisation, ont été appelées et entraînées à un autre étage : il nous fallait signer un papier, rendre la Green Card, signer notre certificat à rendre immédiatement puis attendre d’être placés dans un carré : nous étions 89 personnes correspondants à 33 nationalités différentes. Le temps de nous dire comment la cérémonie allait se dérouler, les parents et amis arrivaient et étaient invités à se placer. La cérémonie pouvait commencer.

La cérémonie s’est déroulée selon un plan pré-établi avec quelque temps forts comme la présentation des 89 personnes présentes : à l’appel de son nom, la personne devait se lever et dire son pays d’origine. Ensuite, elle se rassayait et l’agent de l’immigration redisait le pays et déclinait la profession. Moment très intéressant : on a ainsi pu prendre la mesure de la diversité des nationalités présentes : nous étions 4 français (nous 3, plus quelqu’un que nous avons retrouvé là par hasard).

Les nationalités majoritaires étaient : les mexicains, les indiens, les chinois et oh surprise : beaucoup de personnes du Burma et du Bhoutan. Nous devions être une dizaine d’Européens, quelques africains (Ghana, Kenya, Éthiopie, Afrique du Sud) et quelques autres nationalités d’Amérique du Nord.

Le juge qui officiait a essayé de mettre une petite note d’humour durant la cérémonie puis a présenté la personne qui se tenait à ses côtés : nous n’avions pas encore pris la mesure du personnage et nous l’avons découverte à mesure que le juge qui n’était autre que son frère, nous étalait son curriculum, surtout quand il a déclaré qu’elle avait été un conseiller du Président Clinton, avant de devenir un proche conseiller de Al Gore, lors de sa campagne présidentielle en 2000. Janet Murguia, Présidente d’une association très connue de la communauté hispanique nous faisait l’honneur de venir à notre cérémonie : son discours était poignant et relatait sa propre histoire, l’histoire de l’immigration de ses parents, avec à la fin, un joli couplet sur le rêve américain. De quoi m’émouvoir et me faire perler au fond des yeux quelques larmes.

On retiendra de cette cérémonie encore quelque temps fort, comme l’Oath of Allegiance, quand on nous demande de renoncer à l’allégeance à notre pays d’origine, en levant la main droite, puis, quelques minutes plus tard, quand je récitais pour la première fois, le Pledge of Allegiance (que mon fils, lui connaît par coeur car le répétant à l’école tous les jours à 8h15 : d’ailleurs, il était présent dans la salle à l’arrière avec ses soeurs, et en l’entendant, il s’est levé et a mis la main droite sur son coeur et l’a récité comme un automate. trop drôle…

La fin de la cérémonie a été marquée par la présentation du drapeau par des personnes habillés aux couleurs des officiers du temps de la Révolution.

Que vous dire de plus, si ce n’est que en sortant, on nous a remis notre certificat de naturalisation, accompagné d’une belle enveloppe .. avec dedans … plein de petits cadeaux, comme la Déclaration d’Indépendance, l’explication du drapeau ….

cadeau

Une petite réception avait lieu ensuite et nous avons pu approcher le juge et lui parler quelques minutes, puis, c’est au tour de Mme Murguia et nous nous sommes faits photographier en sa compagnie : j’attends les photos que l’on doit m’envoyer.

Voilà, jolie cérémonie et le soir même, nous n’étions pas en reste puisque nous avions convié à la maison, amis français, américains, voisins etc … J’avais collecté il y a un peu plus d’un mois des décorations du 4 juillet pour décorer la maison et lui donner une touche toute personnelle de circonstance … Je vous laisse apprécier …

24 Comments

  • On dirait que ça ressemble un peu aux nouvelles cérémonies françaises 🙂
    Par contre, je me demandais si ça ne vous a pas fait un pincement au coeur de devoir dire que vous renonciez à l’allégeance à votre pays d’origine? Je pense que symboliquement, c’est quelque chose que j’aurais du mal à faire et bien c’est un peu bizarre si on garde la double-nationalité…
    En tout cas, félicitations 😉

  • Que d’émotions ! Félicitations Isabelle pour cette nouvelle vie qui commence. Mais es-tu à présent franco-américaine ou américaine uniquement, désolée de mon ignorance ?

    • je garde mon passeport français et la france me considère toujours comme française et c’est ça l’important

  • Congratulations! And I, for one, hope you retain a strong feeling and connection to France. Nothing wrong with a strong secondary allegiance to one of our historic friends and Allies.

    Todd V

    • that’s so kind of you .. thanks for telling me this because it’s was the hardiest things to do … but in my heart I do feel strongly French and I try to become American but there are still some stuffs I can’t manage.. but America is such a country of diversity ..

  • Félicitations, une nouvelle page américaine à remplir, et le gâteau miam, il a l’air très bon, c’est toi qui l’a préparé??

    • merci .. pour le gateau : je l’ai commandé chez Target : il n’était pas mauvais .. c’etait juste après le 4 juillet et ils n’avaient plus de petits drapeaux à mettre dessus alos ils l’ont dessiné …

  • Felicitations! Très émouvant, très beau! Un ami qui a été naturalise il y a quelques années m’avait dit qu’il ne s’attendait pas a ce que ce soit si troublant, mais qu’il avait pleure a la fin de la cérémonie. La salle était comme tu l’as décrite, pleine d’étrangers de tant de nationalités différentes… tant de parcours différents pour arriver la, tant d’années d’attente. Congratulations!

  • Vous n’avez pas eu droit à la vidéo d’Obama (j’avais beaucoup aimé), ni à la chanson de Lee Greenwood (que personne n’avait appréciée pendant notre cérémonie) ?

    Moi aussi, j’ai eu la larme à l’œil.

    • et non, pas la vidéo d’obama, peut etre parce que nous avons eu la chance d’avoir quelqu’un d’important …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.