Rentrer en France après 3 ans d’absence

Rentrer en France après 3 ans d’absence : les questions

Et oui, 3 ans sans être rentrée en France ! C’est drôle, j’ai eu beaucoup de questions dès mon arrivée : “alors comment tu trouves ?” A croire qu’en l’espace de quelques heures, je pouvais visionner et me rendre compte en accéléré, de l’état de la France. J’ai tellement entendu dire : ” tu verras ça a tellement changé !” que je m’attendais à ce que tout me saute à la figure et que je puisse noter dans le moindre détail, tous les changements horribles qui avaient eu lieu dans la société française depuis mon départ en 2008, et surtout après 3 ans d’absence.

Alors, autant vous le dire, mais ce genre d’absence, je l’avais déjà vécue : 18 mois au Maroc, sans remettre les pieds en France, et bien non, en rentrant, ce qui m’avait le plus choqué c’était de voir à quel point, rien n’avait changé : je retrouvais même, les mêmes personnes aux mêmes places : les mêmes vendeurs à la Fnac de Grenoble, par exemple, les mêmes magasins, les mêmes partout… et moi, pendant ce temps, j’avais juste fait 1 millions de choses nouvelles dans ma vie.

Rentrer en France après 3 ans d’absence : les impressions

Mais quand j’ai débarqué à Roissy, je m’attendais à ce que la saleté ambiante me saute aux yeux, l’inorganisation à la Française aussi .. Que néni : les chiottes étaient plus que propres et modernes, quand aux tapis bagages, ils étaient bien indiqués avec même l’heure estimée de l’arrivée des valises sur le tapis. Ok, ce qui m’a choquée, c’est l’absence de clim dans le bus m’amenant de l’avion à l’aérogare, mais très honnêtement, je peste assez toute l’année contre ces clims trop fortes aux US, pour éviter de me mettre à raller, dès que je pose les pieds sur mon sol natal…

Au passage de la douane, le douanier ne m’a pas dit “Bienvenue à la maison”, comme le fait en général, le douanier américain qui déclare souvent à l’aéroport : “Wellcome home !”, en regardant ma green card.

Alors ben oui, j’avoue, en traversant la France, en TGV, hyper confortable, je n’ai pas noté les problèmes fondamentaux de la France, la montée des extrêmes, l’insécurité, la paupérisation des foules, le trou de la sécu et encore moins, le vide des caisses de l’état.

Non ! J’ai vu, une belle campagne, verdoyante et accueillante. Et, une fois arrivée, après avoir traversé la gare de la Part-Dieu, bondée, j’ai juste sauté dans la voiture de mes parents, un peu groguie par la nuit blanche et mon décallage horaire à assumer.

Le lendemain, je suis allée me promener dans ma ville, Lyon, avec comme premier objectif, d’aller flâner dans les librairies et d’aller m’acheter un truc pour dormir car j’en étais à deux nuits presque blanches : la seconde n’ayant pas du tout réparé la première.

Là aussi, je me suis faite la reflexion, que décidément, je voyais des magasins, rue de la Ré, qui étaient déjà là, il y a 25 ans. J’ai fait un saut dans une pharmacie, histoire de commencer à acheter ma très longue liste de trucs à ramener … L’après-midi, même, je me rendais au centre commercial la Part-Dieu, je notais au passage que la population était bien plus diversifiée qu’au Kansas. J’ai sursauté dans les premiers moments en entendant parler français, puis je suis allée faire des réserves de fraises Tagada que m’avaient demandé mes enfants…

J’ai été impressionée par la quantité et la diversité de marchandises chez Carrefour, à la Fnac et dans les pharmacies où je me suis rendue : oui, vous avez bien lu : impressionnée par la diversité et la quantité de produits présentés dans les rayons de Carrefour ..

Rentrer en France après 3 ans d’absence : la nouriture

Côté, bouffe, ce n’est pas la grande orgie : je ne suis pas vraiment en manque, ou peut-être juste un peu pour certains trucs que je ne trouverai vraiment jamais aux Kansas : le boudin, la choucroute et la tartiflette.. sinon, le reste, de la salade reste de la salade … bon ok, le saussisson du pique-nique d’aujourd’hui avait un goût incomparable.

Rentrer en France après 3 ans d’absence : l’essentiel

L’essentiel n’était finalement pas vraiment dans tout cela, mais c’était surtout le fait de retrouver les gens que j’aime et les endroits qui me manquent tant.

J’ai vite fui la foule, la densité et surtout la chaleur de Lyon, pour me rendre dans mes montagnes où décidément, je sais, que c’est là que je me sens le mieux.

Ici rien n’a changé, la montagne est toujours là, les fleurs aussi, mais la neige des glaciers fond de plus en plus vite …

Rentrer 12 jours en France après 3 ans d’absence, doit se vivre pleinement en profitant de chaque instant.

22 Comments

  • Ne pas perdre l’essentiel de vue… 🙂
    Je suis restée un bon moment devant la case commentaire sans rien écrire tant il y a des choses qui se bousculent dans ma tête mais qui ne s’écrivent pas… Un sourire de compréhension, une envie de serrer quelqu’un dans ses bras pour lui dire qu’on l’a compris ou qu’il/elle nous a manqué… Parfois les gestes sont plus forts que les mots, et parfois un petit article remue plus qu’un autre… 🙂

  • Très bel article 🙂 J’aime quand je lis du positif comme ça! Bon séjour en France! J’ai hate d’être en Juillet pour y remettre les pieds aussi!

  • Très joli article ! Trois ans ça fait long, mais difficile de voir les nuances de changements sur une si courte période, surtout quand on est en vacances 🙂
    Quand on était rentrés en France à Noël, après 9 mois d’absence, on n’avait pas remarqué tant de changements que ça, finalement, c’est sûrement nous qui avions le plus changé 😉
    Moi aussi j’avais été contente de retrouver le TGV si confortable et ses sièges moelleux, après deux avions pas si confortables et des heures d’attente entre aéroports et gare… Deux heures de repos salutaires !
    Profite bien de ton séjour !

  • C’est bien de te lire si positive ! La France on me la voit en noir que quand on a l’esprit 200% pessimiste… Mais tu as engrange tant d’optimisme qu’il te faudrait une eternite pour en arriver la ! Profite !

  • Bon séjour au pays ! Ce sont les gens qui me manquent le plus et parfois quelques paysages (Ô l’Auvergne). 3 ans c’est long et pas tant que ça, le temps passe si vite ! Petit truc sur Carefour, le Chef du Grand (ma douce moitié) trouve que c’est génial, il a même rapporté un sac 🙂
    En tout cas bon séjour 🙂

  • Tour du mondiste et à présent expatriée, je crois que ce qui me manque le plus en France ce sont mes proches et la montagne ! 🙂
    Chouette article 🙂
    Schuldi

  • Oh oui 12 jours, c’est court, tu as dû voir filer le temps à toute allure. J’espère que tu as pu faire le plein de jolis souvenirs en te replongeant dans ton “‘chez toi”‘ et que tu repars en pleine forme !

  • Je ne pense pas qu’en trois tu aies pu constaté de grands changements!!. Bonnes vacances françaises, tu as bien fait de monter dans tes montagnes, tu as su si bien en captiver la beauté dans tes magnifiques photos!!. Profite bien de tes proches et d’Arte!!

  • Quelle sensation étrange, n’est-ce pas? Je suis de retour en ce moment après 1 an 1/2 d’absence, en France pour un mois, et je ne peux pas m’empêcher de courir partout, jouer les touristes pour ne pas m’ennuyer. Le rythme est différent, la France n’a pas changé, rien n’a bougé. Par contre, de mon côté, j’ai l’impression de venir d’un monde parallèle… C’est bon d’être de retour, mais mon pays d’accueil (Hong Kong) me manque déjà après quelques semaines ici. Ça tombe bien, je repars dans dix jours…

  • Hey! La Rue de la Ré a bien changé pourtant, elle a même été…privatisée, enfin presque, hihi 🙂 Profites bien de ce retour, 3 ans, c’est vrai, c’est long, mais surtout par rapport aux proches!

    • oui et non en fait : il y a de nouveaux magasins mais quand même on retrouve certaines veilleries …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.