Ma vie d’avant : un voyage à l’Ile Maurice

Se replonger dans ses souvenirs de voyage, le temps d’un article .. j’adore.. Nous avons trop peu exploré ce coin, et pourtant, voyager à l’Ile Maurice avait été un grand moment et y restent accrochés, de beaux souvenirs. J’ai décidé de vous raconter quelques voyages que j’ai fait avant de venir habiter aux US, voici aujourd’hui, un voyage à l’Ile Maurice.

Que reste-il de mes souvenirs ?

Des couleurs, une mer bleu azur mais aussi une ambiance incomparable et une sensation de plénitude dans ce petit paradis situé aux confins du monde. Peu d’heures de décalage avec la France, mais une nuit d’avion, nous avions logé au bout de l’Ile, et si le cœur vous en dit, depuis, Internet a conquis le monde et il sera facile pour vous de trouver un hôtel à l’île Maurice pour vous y installer le temps d’un voyage.

Mes souvenirs de l’Ile Maurice : les sensations

Le poisson frais grillé au bord de la mer, sur une plage de sable fin,

Le sable brûlant des plages bordées de cocotiers, la vitesse du bateau dans les lagons,

Un savant mélange entre les Antilles, l’Indonésie et l’Afrique : des sensations intactes retrouvées. Sauf qu’à l’époque où j’étais allée à Maurice, je n’étais pas encore allée en Indonésie mais ce sont les mots qui me sont arrivés en écrivant cet article. Les souvenirs s’estompent et s’entrechoquent avec d’autres survenus après ou avant et les sensations s’affinent.

Les couleurs, les bruits du marché de Port-Louis, de la végétation luxuriante, des sables de Chamarel, la couleur de l’eau .. la couleur des bougainvillées et des hibiscus.

Chamarel chez Shutterstock
Chamarel chez Shutterstock

Une langue colorée, multiple avec encore un mélange entre anglais, français et créole. La fraîcheur des noms de lieux : Trou aux Biches, L’Ile aux Cerfs, les nénuphars de Pamplemousse.

Jardin botanique de Pamplemousse chez Shutterstock
Jardin botanique de Pamplemousse chez Shutterstock

Les points forts

Je me souviens de ces mélanges incomparables entre un temple Tamoul et une plantation de thé. J’ai aimé ce voyage et en garde des souvenirs émus. C’était en 1999 .. à l’époque où le numérique n’existait pas encore et donc je n’en ai conservé qu’un magnifique album aux photos hautes en couleurs mais qui commencent déjà à défraîchir.

Le temps d’un article, je me prends à rêver d’une expatriation à l’Ile Maurice, dans un havre de paix, au milieu de ces couleurs et de cette ambiance tellement propre à ces îles dans une villa de location longue durée. La vie y est douce et agréable : entre la Réunion, l’Inde et Madagascar, j’ai toujours aimé ces contrastes.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.