Devenir Américain : le vivre pour le raconter

Devenir américain

Le 1er mai, j’ai réalisé, qu’il était peut-être temps que je me mette à réviser et travailler les 100 questions qu’on me demandait d’apprendre pour l’interview qui allait intervenir dans notre processus de citoyenneté. Il avait été fixé au 21 mai. Un rendez-vous obligatoire pour valider notre demande de candidature à la citoyenneté américaine. Je vous ai déjà raconté la première étape dans Devenir Américain pourquoi 

USA chez Shutterstock
USA chez Shutterstock

Je m’y suis donc mise, j’ai rapidement éliminé les 60 questions qui étaient les plus faciles comme désigner l’océan à l’est des US, nommer une tribu amérindienne, le nom du vice-president, savoir ce qu’avait fait Lincoln, qui était le président sous la 2nd guerre mondiale.

Puis, j’ai fait le tri pour réussir à apprendre le nombre de sénateurs, leur temps d’élection, le nom de notre State representant, intégrer les pouvoirs du Gouvernement Fédéral, savoir qui était à la tête de « the House of the representatives » etc.. j’ai même fait un shéma pour ne pas mélanger le Senat et the House.

ça commençait à prendre forme, me restait encore une 15ène de questions : ne pas confondre Washington et Jefferson, connaître la date de l’Independance, savoir nommer « the rules of laws », les droits fondamentaux édictées lors de la déclaration d’Independance .. J’y arrivais presque.. les deux derniers jours, j’ai mis dans ma voiture le CD qui nous avait été donné avec le petit fascicule. J’en avais une overdose.

Sur le chemin jeudi matin, pour nous rendre à cette interview, je finissais par tout mélanger : le Check and Balance s’entrechoquait avec rules of law.. j’ai fini par arriver assez stressée à notre rendez-vous de 9h30.

IMG_2148

Nous étions, mon mari, ma fille aînée et moi-même (les enfants mineures n’interviennent pas dans ce processus).

En rentrant, je me suis trompée de papier pour ma convocation, j’ai fini par le trouver. Le garde de l’entrée, nous a demandé : « where are you from » Oh yeh France : « Bonjour comment allez vous ? » Ouf, ça a fini par me détendre un peu. Nous sommes rentrés dans la salle d’attente où attendaient déjà d’autres personnes d’autres continents. J’ai juste fait le vide dans ma tête et finalement, j’ai vu une dame d’un certain âge arriver et demander : Isabelle ! ah ben, oui, il n’y en avait qu’une d’Isabelle, c’était bien moi, qu’on appelait. Mince, j’étais la première à passer. Je suis partie et elle m’a tout de suite mise à l’aise. Oh how do you pronounce your name ? Ok ! ça partait bien. J’ai pas osé lui dire que de toute façon, personne n’arrivait à le prononcer..

En arrivant, je n’étais pas sûre de la comprendre pleinement. Je me suis concentrée pour être sûre de tout bien capter. J’ai du lever ma main droit et dire « Je jure de dire toute la vérité ». Je pouvais m’asseoir. La première question a été : « Qui était le Père de la Nation? » : ouf, pas trop difficile : alors, elle m’a juste demandé d’écrire la phrase réponse : le premier test écrit et oral était passé, je comprenais et je savais écrire.

Et nous passions à la suite, les fameuses 10 questions (il faut en connaître au moins 6) : j’ai eu droit à des questions assez simples auxquelles je n’ai eu aucun mal à répondre : du style : pour quelles raisons, les colons sont arrivés aux US ? Qui est en charge de l’executif, qui remplace le président si il ne peut pas exercer, quel a été le principale soucis des US pendant la Guerre Froide .. et la sacro sainte question : énoncez un droit présent dans le premier amendement de la Constitution : Freedom of speech ! Yes et je les avais mes 60% de bonnes réponses alors, elle m’a dit que c’était OK.

Et puis, nous avons attaqué le dossier et puis, elle m’a juste dit : « Oh j’adore la France, d’ailleurs j’y étais l’an dernier, nous sommes allés à Nîmes puis, nous avons voulu aller danser sur le Pont d’Avignon. » Et elle s’est ressaisie et m’a dit : Ok back to business !

Elle a repris mon dossier de candidature de fond en comble .. je ne savais toujours pas par coeur mon numéro de sécu américaine, j’ai un peu bafouillé.. Dans la rubrique métier, j’avais mis : self employed alors, elle m’a demandée d’expliquer et comme je bafouillais à lui expliquer mes sites web, mes projets etc .. elle m’a juste dit : Ok, je mets Writter : ça va ? Ok : et elle a ajouté : « I want to give you full credit of what you do ! ».. allez va pour writter ..

Après sont venues les questions sur les séjours à l’étranger : elle a pris mon passeport et a commencé à éplucher tous les timbres inscrits et est bien sur tombée sur le dernier en date : le Canada en mars qui n’était pas mentionné sur le dossier et pour cause, puisqu’on l’avait envoyé en février. Elle m’a posé des questions sur le fait que nous allions souvent au Canada : ok, ma fille aînée est étudiante là-bas..

Et en même temps, qu’elle épluchait mon passeport, j’avais un stress qui montait par rapport à mon mari : zut, on avait pris que son dernier passeport et certains de ses 27 voyages des 5 dernières années étaient aussi retranscrits sur un autre passeport : alors à mesure qu’elle vérifiait tout cela, j’imaginais mon mari ressortir bredouille de son entretien, recalé à cause de cela .. et j’essayais en même temps de rester impassible. Ouf, elle est passée à une autre étape, m’a reposé les 50 questions où on doit juste répondre oui ou non : non, je ne suis pas affiliée à un groupe terroriste, je ne suis pas communistes, je n’ai jamais été engagé dans un fait de violence .. zut, par contre, je n’avais pas mentionné que j’avais eu une prune et que ben non, je n’étais pas allée en court mais j’avais payé mon amende. Bon, l’excès de vitesse n’a pas semblé remettre en question ma légitimité. On est arrivé au terme de cet interrogatoire, elle m’a fait signer l’allegeance en me demandant si je la comprenais bien et m’a déclaré : You passed : congratulation !

Cette dernière phrase était assez inattendue pour moi ! Ca me semblait tellement évident mais à la fois, j’étais un peu sonnée par cet entretient. Je lui ai demandé quand serait la suite : elle m’a dit dans deux mois : un rapide calcul m’a fait dire que zut, cela risquait de tomber en plein nos projets de vacances … donc nous attendons la date de convocation et nous aviserons en fonction : pour le moment bye bye nos vacances dans le Wyoming.

Elle m’a raccompagnée dans la salle d’attente en me serrant la main et en répétant plusieurs fois : congratulation !

champ de drapeaux chez Shutterstock
champ de drapeaux chez Shutterstock

Mon mari et ma fille n’étaient plus là.

En les attendant, j’ai aussi vu ressortir l’homme indonésien, tout sourire. Puis quelques minutes plus tard, une des sud-américaines, est sortie en criant : I got it ! Alors nous nous sommes tous regardés et nous nous sommes tous souris. Il n’y en a qu’un que j’ai vu ressortir avec un sourire mais en agitant la tête d’un côté et de l’autre.. ce n’était pas bon pour lui .. c’est là que j’ai réalisé à quel point j’avais de la chance… parce-que lui en avait peut-être plus besoin que moi, il semblait venir du Moyen Orient.

J’ai vu ressortir ma grande puce, toute heureuse .. tout c’était bien passé .. et mon mari un peu plus tard : tout était ok. A ma fille, l’agent lui avait demandé si elle aimait le hokey pour être allée étudier au Canada et à mon mari, l’agent lui avait déclaré qu’il n’avait pas attendu pour faire la demande : yes : nous étions élligibles depuis juste un mois (sachant qu’on peut déposer son dossier 3 mois avant la date effective des 5 ans de green card).

Et puis, pendant que mon mari partait vers son boulot, nous nous avons décidé d’aller faire du shopping pour nous remettre de cette matinée..

Prochaine étape : la cérémonie d’allégeance et par contre, nous ne tarderons pas à faire faire un passeport car, après cela, nous n’aurons plus nos green cards et donc, nous ne pourrons plus sortir et rentrer sur le territoire comme cela : gros paradoxe qui fait que quand les français obtiennent leur nationailité, la première démarche qu’ils font après, est de faire faire un passeport….

42 Comments

  • Sacrée étape dans votre vie… Donc là, c’est sur, vous allez devenir américains ? Le serment allégeance est juste une formalité ?
    Félicitations 🙂

    • oui c’est sur .. sauf, si je décide de ne pas me rendre à la cérémonie .. la cérémonie est une étape très symbolique, car nous allons solennelement rendre notre green card et nous présenter .. En partant, la dame m’a dit : no cell phone but bring your camera, some tissues and your friends ….

  • Wow félicitations!!! J’imagine vien le stress du truc, deja quand on va juste faire un visa à l’ambassade c’est un peu la panique…. Congrats!!

  • eh oui il y a une énooooooooooorme différence entre la France et les USA, les français et les américains !
    Les USA savent accueillir et intégrer leurs immigrants, ils naturalisent assez facilement dès lors que vous avez la Green Card
    En France, les immigrés sont mal considérés, méprisés, pire : on cherche à les chasser, on refuse de les intégrer, on les discrimine
    Les gouvernements français successifs ont tout fait pour réduire les naturalisations…
    Et j’en parle en connaissance de cause : arrivée à 5ans en France, j’y ai fait mes études, payé impôts, bossé, maîtrise la langue, etc…
    J’ai fait ma demande de naturalisation il y a 2 ans => pas de réponse !!! c’est un refus implicite sans motifs… Allez comprendre pourquoi !

    Sans parler de la xénophobie, racisme et extrême droite qui progressent en France !

    Vous avez bien de la chance c’être aux USA !!

    Bref, tout ça pour dire qu’il y a une énorme différence entre mentalité française et mentalité US
    et je suis bien placée pour le dire ayant de la famille aux USA, arrivée en 1994 et naturalisée dans les 3 ans qui ont suivi
    Quelle différence avec la France !!!!!!!!!!!

      • Très étonnant. Je vous remercie de votre commentaire et je comprends votre colère et votre sentiment d’impuissance. J’en suis franchement désolée. Je crois effectivement que la France ne s’enfonce pas forcément vers la bonne voie et vue d’ici c’est très inquiétant. Alors même si les Etats-Unis ne sont pas un pays parfait et que d’un autre côté, la France, non plus. Ces deux pays s’appuient sur une histoire complètement différente. Loin de moi, l’idée de comparer mais ce que j’ai compris et intégré en étudiant tout ce petit fascicule, ce que je perçois avec la vie que je mène ici en plein centre des Etats-Unis où la plupart des gens ne sont jamais sortis de leur pays, voire, n’ont jamais vu l’océan, c’est que l’Histoire des Etats-Unis prend sa source dans l’apport des étrangers. La Nation s’est formée grace à des colons, des immigrés en fait et c’est très fort ici. Elle a la formidable possibilité d’intégrer les gens qui y arrivent (attention, ce n’est pas donné à tout le monde et même si elle se donne facilement après avoir eu la green card, la green card n’est pas facile à obtenir et parfois pas facile à garder). Le pays est grand et peut encore accueillir d’autres étrangers. Je ne sais pas ce qui est grippé en France : il me semble que la France aussi s’est construite en intégrant pas mal de monde, mais qu’il y a eu un bug à un moment…. et qu’elle devient incapable d’accueillir plus. Des gens comme vous qui ont contribué depuis si longtemps au pays, ne devrait pas rencontrer ce genre de difficultés. alors je ne dirais pas : étonnant car je crois encore en mon pays, je dirais : désolant, désolant qu’on ne puisse pas vous accorder cela, parce-que vous le méritez … la machine n’a pas l’air aussi bien rodée qu’ici aux Etats-Unis.. Je vous souhaite beaucoup de chances et j’espère que vous arriverez à obtenir votre nationalité française.

        • Sarah, je vous ai répondu par email. Si vous voulez créer un débat concernant l’immigration en France, vous pouvez créer votre propre blog et en discuter. Merci.

  • C’est très émouvant de te lire car on ressent le paradoxe de la joie d’obtenir la nationalité américaine et la « tristesse » de perdre une partie de celle française

    • merci .. je ne la perds pas, mais quelques part, un peu, tu as raison .. j’ai lu hier dans un article du NYTimes sur ce paradoxe : se sentir entre deux pays : bien plus qu’un état (expat, immigré .. ) c’est un état d’esprit qui a changé …

    • je sais, ça m’énerve ce captcha, mais je n’ose pas changer : avant j’avais 200 spams par jour, et là, je n’en ai plus … merci en tout cas

      • et quand je parle de spam, je parle de commentaires long de 1000 mots, avec deux ou 3 liens qui venaient se mettre dans mon fil de commentaires à approuver d’office, vantant les mérites du viagra ou de sacs coach, askimet faisait déjà un gros travail de filtre mais pas sufisant … je devais vider la mémoire quotidiennenment. Un jour, cela a complètement paralysé mon site : ce sont des robots qui s’acharnent sur un site quand ils voient une faille : le captcha était trop simple. donc voilou ..

  • Félicitations ! Et merci de nous raconter tout ça, tu nous fais voyager et cela m’a toujours intéressée de savoir comment cela se passe.

  • Superbe! Felicitations et bonne chance pour la suite (et avec un peu de chance peut-être vous pourrez faire le Wyoming quand meme, histoire de célébrer)

    • yes .. le wyoming reste dans un coin de notre tête : on est zen et on attend .. merci

  • Pourquoi vous censurez certains commentaires ?!!
    Freedom of speech vous dites ?
    Commencez par l’appliquer à vous même d’abord au lieu de censurer !
    Vous n’avez rien d’une américaine mais une française arrogante et snobe ! Erkkk !

    • Je ne censure aucun commentaire : la preuve je publie votre commentaire alors qu’il est plus que désagréable : en mettant un captcha j’empèche des robots d’envahir la mémoire de mon site de commentaires long de 200 lignes me vantant les mérites du viagra ou de vente de sacs de contrefaçon en ligne.
      Quant à ma liberté d’expression, je l’allie à toute mon intelligence et mon arrogance pour vous dire d’aller déverser votre bile ailleurs !

      et j’ai remis depuis hier l’approbation manuelle des commentaires pour que ce genre de commentaire haineux dont vous avez fait preuve, ne parvienne à mon site que quand je peux leur donner une réponse adéquate rapidement. Maintenant, je pense que vous pourriez revoir le contenu des messages autour de vous et voir que votre haine, votre aigreur sont tout à votre désavantage. Sur ce .. passez votre chemin .. merci ..

      • Alors la c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité ! Vous ne censurez aucun commentaire ? Seriously ?
        Alors pourquoi avoir passé la validation des comm. en manuel si ce n’est pour censurer ? 1st amendment -> freedom of speech ! Commencez par l’appliquer chez vous déjà et stoppez la censure !
        Et je ne vois pas ce qu’il y a d’haineux dans mon comm ! Par contre vous OUI vous êtes HAINEUSE et agressive dans votre réaction ! C’est vous qui déversez votre bile ! Et je répète : vous êtes chauvine, snob et arrogante ! Des gens de votre espèce y en a des millions hélas ! Et ce qui me choque c’est de vouloir être américaine par intérêt et pas par amour pour les US. ! Bref, gardez votre haine et votre agressivité ! Vous êtes moche de l’intérieur ! Allez maintenant censurez moi comme vous l’aviez fait avec un comm que vous avez refusé de publier et qui pourtant n’avait rien de négatif sauf à heurter votre chauvinisme !

        • En même temps, si vous n’aimez pas ce que l’auteur du blog écrit, et ça inclut ses commentaires, personne ne vous oblige à la lire.

          Quant à être américaine par intérêt, je crois qu’elle n’a jamais prétendu cela, elle a dit qu’elle le faisait pour moitié pour sa fille, pour moitié par amour du pays. Sa réponse était nuancée … contrairement à vous qui ne faites pas dans la demi-mesure, et qui n’avez pas l’air de comprendre ce qu’est une nuance. Et je ne vois pas comment vous pouvez prétendre qu’elle n’aime pas les USA alors que la majorité de ses articles sont une ode à la beauté et à la diversité des paysages américains (tout au moins de la moitié ouest).

        • Message à Ysa, vous devez être bien malheureuse pour perdre votre temps à écrire de tels commentaires. .. d’ailleurs, oui, je vous censure : à l’avenir, vos commentaires seront placés directement dans la poubelle : c’est malheureux d’habiter une belle région entre Limoges et Clermont (adresse ip vérifiée) et de n’avoir que cela à faire .. de toute façon, on ne peut jamais argumenter avec des gens comme vous : vous maniez la mauvaise foi comme vous maniez l’agressivité : vous ne connaissez rien de mon blog et vous permettez cette intrusion désagréable :et comble de la bétise pour vous : j’ai enlevé la validation des commentaires et vos deux messages ont été publiés : j’en ai enlevé un .. freedom of speech : oui, mais pas forcément l’acceptation de tout.
          Merci Ada d’avoir répondu à cette personne : elle ne mérite même pas qu’on s’attarde sur sa réponse. Elle ne me touche pas et c’est pour vous, mes lecteurs, mes chers lecteurs que j’écris pas pour ces gens ..

  • Bravo Isabelle, avec l’appréhension du passage de l’examen, cela ne devait pas être évident, but you did it!!!
    Quant à Sarah j’espère de tout cœur que ta demande aboutira, j’ai ma voisine qui est en plein processus de naturalisation elle aussi et il y a plusieurs étapes à passe…
    Et moi je vote pour le captcha, comme cela je révise mon anglais 😉

    • merci .. trop sympa .. ouf, je vois que le captcha n’empeche pas de faire des commentaires très sympas .. merci

  • C’est très intéressant à lire et courageux. Gardes tu a double nationalité ou pas ? Je crois que je ne pourrais pas être autre chose que française et ce même si notre pays à quelques problèmes… Et tu as raison la France a intégré pas mal de monde, à commencer par les romains en passant pas les italiens, les polonais, les espagnols etc… mais il semble que la machine s’est grippée… c’est compliqué

    • oui c’est compliqué : oui je garde ma nationalité française .. merci por ton commentaire

    • yes .. c’était un soulagement .. maitnenant on attend la date parce-que pour le moment, on ne peut plus décider de nos vacances …

  • Bravo pour la naturalisation , en espérant que cela n’affecte pas le voyage au Wyoming…..Yellowstone je suppose.
    Leur dévise est d’ailleurs très sympa « Keep thé Wyoming wild » j’adore !

    • yes we will .. ben pour le moment, pas de vacances programmées : en attente de la date … merci pour ces encouragement .. yes : keep the wyoming wild ..

  • 1- Comment se fait-il que votre voyage au Canada était marqué sur votre passeport ? Moi, quand je passais la frontière avec mon passeport français, ils ne voulaient surtout pas me mettre un quelconque tampon !
    2- Pour vous et votre fille, oui, l’étape la plus urgente est le passeport, par contre, pour votre mari, pas sûre. Le pb lorsqu’on dépose son dossier pour le passeport est qu’on doit laisser son certificat de naturalisation, et que vous ne pouvez donc plus faire aucune démarche (permis de conduire, élections, sécurité sociale). Et quand vous travaillez, le plus important est que la sécurité sociale soit mise à jour sinon ça fait un gros bug à un moment.

    • Réponse aux question ci dessous .. Encore merci pour votre témoignage face au message fort peu sympathique de la personne ci-dessus ..

  • Euh réponse à la question 1 : cela doit être le douaniers américain qui nous a mis un tampon sur le passeport quand nous sommes revenus, réponse à la question 2 : mon mari et ma fille ont besoin d’un passeport américain rapidement pour pouvoir sortir du territoire et surtout pour y revenir car autant on pourra sortir avec notre passeport français, autant on ne pourra pas y retourner sans un passeport américain dans la mesure, ou on nous supprimera la Green card.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.