Rencontre avec Guillaume de Ma Pharmacie du Bout du Monde

Voilà, bientôt 2 ans que Guillaume Brun sillonne la terre en moto, pour un tour du Monde bien particulier. Il raconte ses aventures dans son blog : Ma Pharmacie du Bout du Monde (malheureusement, son site n’a pas été maintenu). Guillaume est un étudiant en Pharmacie et était en 5ème année avant son départ. Avant de terminer ses études, il a décidé de partir découvrir les pharmacies du Monde.

 

Alors, peut-être que vous ne le savez-pas, mais je suis également pharmacienne et je suivais Guillaume depuis un petit moment. Il est passé par Kansas City et bien sur, je n’ai pas manqué d’aller à sa rencontre pour échanger sur son drôle de voyage. Je lui ai posé des questions et il me répond très simplement ci-dessous. Son tour du Monde prend fin dans quelques mois par son dernier pays : le Canada.

Parc joshua tree

Rencontre avec Guillaume de Ma Pharmacie du Bout du Monde

Quand j’ai rencontré Guillaume, il venait d’essuyer une tempête de glace vers Memphis, plus au sud et avait dû abandonner sa moto dans une ferme car les routes étaient complètement gelées. Deux jours après, il débarquait à Kansas City en train, par une température de 20°C. Quelques jours après, il repartait pour Chicago. Voici les questions que je lui ai posé :

En quoi ton projet est-il unique ?

Mon projet était de faire un tour du monde avec pour but d’aller à la rencontre, et à la découverte des différences et des particularités du métier de pharmacien à travers le monde. J’ai essayé de mettre en avant les implications de la culture du pays avec la culture médicale et je ne crois pas qu’il existe d’autres personnes ayant axé un tour du monde sur cette thématique.

pharmacie guatemala
pharmacie au Guatemala

Quel est le système pharmaceutique qui t’a le plus marqué ?

Celui de la Colombie : les pharmaciens sont totalement absents des pharmacies : du fait de l’histoire du pays, le métier de pharmacien s’est déplacé sur le secteur industriel et hospitalier. Dans ce pays, n’importe qui peut ouvrir un drugstore et vendre des médicaments sans contrainte.

Pharmacie - Hopital - Bogota - Colombie
Pharmacie hospitalière en Colombie

Ton impression générale sur les pharmacies dans le monde ?

Les pharmacies dans le monde sont très disparates. Dans certains pays, l’implication des pharmaciens est très forte : ils peuvent prendre en charge le patient : au Canada et en Angleterre. Cela arrive progressivement en France. Tandis que dans d’autres pays comme en Asie ou Amérique du sud, le métier de pharmacien, s’approche plus du métier d’épicier.. (Malheureusement).

hopital Malaisie
hôpital en Malaisie

Comment finances-tu ton projet ?

J’ai pu faire sponsoriser mon projet par des partenaires du milieu pharmaceutique et du milieu du voyage : une assurance, associations, université, programme d’aide aux étudiants.

As-tu vu pendant ton voyage, beaucoup de médicaments contrefaits ?

Non, je n’ai pas vu de contrefaçon, car maintenant, il faut être un expert pour les découvrir (en fait, seules les analyses chimiques peuvent permettre de se rendre compte des faux. Les pharmaciens, à qui j’en ai parlé, vont reconnaître des différences dans la qualité mais ne vont jamais reconnaître qu’il y a de la contre-façon, dans leur pays.

Rencontre pharmaciens Argentine
Rencontre pharmaciens Argentine

 

Quel est le pays qui t’a le plus marqué, pourquoi ?

Le pays qui m’a le plus marqué est certainement l’Inde. C’est une autre planète : les disparités sociales sont très marquées et c’est un ascenseur émotionnel permanent. On rencontre des gens très sympas, mais on est souvent pris à la gorge par le manque d’hygiène, la pauvreté, les arnaques en tout genre. C’est une autre façon de penser et on met du temps à se mettre dans le bain du pays.

 Inde - je trouve de l'aide

Le pays que tu as préféré

Deux pays m’ont marqué plus particulièrement :

Le Népal : Les gens sont très sympas, vous aident, les paysages sont magnifiques : on y retrouve des lacs, des réserves animalières, un patrimoine très riche.. C’est un pays complètement différent de l’Inde, et il est très attachant aussi.

Pharmacie - Nepal
Pharmacie au Nepal

Le Laos, un pays que j’ai aussi beaucoup aimé, un peu pour les même raisons : il y a une simplicité que l’on ne retrouve pas dans le reste de l’Asie : peu développé (pas de cinéma), les gens sont très sympa et souriants. Le fait d’être français est un plus, car on y découvre le passé colonial de son pays ; les noms des rues sont en français et j’ai rencontré beaucoup de touristes français,

Celui où tu as le mieux mangé

La Thaïlande : La cuisine est incroyable : tu marches dans les rues de Bangkok, tu peux goûter à toutes les étales de rue qui ne coûtent pas grand choses (marché au nord de la ville).

Le moins bien mangé : les Etats-Unis : peu recherché, peu diversifié (burger … )

Le souvenir d’une rencontre inoubliable

En Inde : à VaranaSi (ville très spirituelle où les indiens immergent leur défunts), j’ai eu une expérience très forte : j’avais rencontré un gérant de l’auberge où j’ai dormi : il m’avait dit, « tu es un special guest » : il m’avait invité dans sa famille (En Inde, un invité c’est comme un dieu : à défaut d’être un Dieu, je préfère dire, que j’ai été reçu comme un prince : ils sont très pauvres et ils donnent sans compter).

La maison était typique : la vache et le temple dans le jardin. J’ai été reçu avec énormément de gentillesse de la part de toute la famille. Ensuite, un des oncles m’a servi de guide sur un site touristique au nord de la ville.

Ta plus grosse galère

En Indonésie à Java, autour du volcan, Bromo, dans une petite ville à côté du volcan, Cemoro Lawang : Je devais traverser une étendue de sable qui se trouve autour du volcan. On m’avait dit que c’était possible, mais je suis tombé plusieurs fois, et j’ai fini par m’ensabler et casser l’embrayage. Une personne en scooter qui passait par là, m’a vu et m’a aidé à déplacer la moto vers le chemin, mais c’était une pente, et je n’ai pas pu monter la moto, je l’ai laissé là, la nuit. J’ai du négocier avec une personne en 4×4 : pour faire monter la moto. Ensuite, on m’a dit que je trouverai la pièce à Bali : je devais soit l’attendre, soit y aller. Quelqu’un m’a aidé à réparer avec une réparation de fortune et j’ai donc pu gagner Bali où j’ai récupéré la pièce de rechange.

vente de medicaments (contrefacon) dans la rue en Indonesie

Au Laos, j’ai cassé ma chaîne de moto : il a fallu passer en Thaïlande et trouver un moyen pour envoyer ma moto à Bangkok : 2h de négociation avec les douaniers, pour refaire passer la moto en Thailand, je n’ai trouvé qu’une poste pour la faire envoyer à bangkok. Cela m’a coûté 90$ et ça a pris une semaine pour la réparation ..

Pharmacienne Laos

Le pays où tu aurais mieux fait de ne pas aller

Il n’y en a pas vraiment. Il y a eu des pays, où j’ai été un peu déçu comme la Birmanie : on m’avait annoncé un pays encore très préservé, authentique, et ce n’est plus exactement le cas ; il est déjà très touristique.

De plus, il y a toujours un moment dans un voyage où le moral baisse et c’est malheureusement tombé sur la Birmanie.

Le pays où tu retourneras ?

L’Argentine : parce-que je n’ai pas pu découvrir le sud : la Patagonie, et parce-que c’est un pays très riche culturellement, les gens très accueillants et les paysages sont magnifiques.

Le pays où tu ne retourneras pas ?

Le Pérou, c’est un pays magnifique et très varié, entre mer et montagnes, mais c’est beaucoup trop touristique : on a l’impression d’être un portefeuille sur pattes. Je n’ai pas eu cette impression en Colombie ni en Bolivie.

Peru - Machu Picchu

As tu rencontré d’autres tour-du-mondistes ?

Oui, beaucoup ! mais j’ai très rarement rencontré des gens qui partaient plus d’un an : cela devait se compter sur les doigts de la main. J’ai surtout rencontré des jeunes partis pour 6 mois avec un billet tour du monde et allant de destination en destination. Je n’ai pas croisé beaucoup de personnes en moto.

  Kuala Lumpur

Quels étaient les objectifs de ton voyage ?

L’idée était de découvrir le monde, c’était un attrait purement personnel.

Ma seconde motivation était d’être en mesure de passer ma thèse sur les spécificités du métier de pharmacien à travers le monde. Ma volonté était de partager mes découvertes auprès de la communauté pharmaceutique internationale dans l’espoir que la collecte des bonnes pratiques à travers le monde, puissent permettre d’améliorer notre profession.

argentine
Argentine

 On souhaite bonne chance à Guillaume qui va revenir bientôt en France et éventuellement poursuivre son cursus par un master en école de commerce.

Voilà, le parcours hors du commun de Guillaume..Vous avez aimé ? alors partagez et n’hésitez pas à poser d’autres quesitons..

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.