{Interview} livre sur les Enfants de la Troisième Culture

Enfant de la Troisième culture : qu’est ce que c’est ?

On entend souvent parler des Enfants de la Troisième Culture (third culture kids). Je peux le dire, mes propres enfants sont aussi des enfants de la Troisième Culture. Ayant vécus dans différents pays, élevés depuis de nombreuses années dans un autre système scolaire, ils se sentent différents.

Ni complètement français, ni tout à fait américains, ils évoluent entre deux mondes et deux cultures : vivant une double vie, ne comprenant pas toujours les coutumes du pays qui les accueillent, et étant devenus des étrangers dans leur propre pays, ils grandissent en s’adaptant à cette ambivalence. Pas forcément facile à vivre si on s’arrête à cela, c’est aussi une formidable ouverture qu’ils vivent au quotidien.

Dans cet article, je suis partie à la rencontre de Cécile Gylbert, qui a écrit un livre à ce sujet-là : Les enfants expatriés : Enfants de la Troisième Culture. Cécile explique dans son livre les fondements de cette Troisième Culture et permet au lecteur dans ce cas de comprendre et d’accompagner ses enfants.

Cécile Gylbert est consultante en interculturel et mobilité internationale, mariée et mère de trois enfants. Elle a vécu plusieurs expatriations (Équateur, Espagne, Mexique, Chine). Elle vit actuellement au Mexique.

1-Peux-tu te présenter ?_C9A7898

Je suis mariée, j’ai trois enfants de 18, 16 et 13 ans, deux garçons et une fille. Après 18 ans d’expatriation (et un retour en France), je ne me lasse pas de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux paysages, de nouvelles personnes. Je suis curieuse, optimiste et maman-poule. La France ne me manque pas même si j’ai beaucoup d’affection pour mon pays.

2-Quel est ton trajet professionnel

Ma trajectoire professionnelle est un peu singulière mais finalement cohérente. J’ai travaillé dans la formation en communication, un peu dans la recherche et dans le journalisme en début de carrière. Notre vie en expatriation m’a vite démontré que si je souhaitais réellement poursuivre mon activité dans différents pays, je devais être indépendante et pouvoir transporter mes compétences dans une valise.  Passionnée de langues et de culture, je me suis formée dans ces deux domaines pour développer mon activité de formations interculturelles auprès des expatriés. Il s’agit de formations qui permettent de faire face aux défis de l’expatriation tant d’un point de vue professionnel que personnel et familial. Je me suis également formée aux techniques de coaching pour pouvoir mieux suivre mes clients de façon individuelle.

L’écriture est pour moi une activité plus personnelle, presque un hobby.

20150220_111846

3-Quel est ton parcours d’expatriés

C’est un parcours qui a commencé lors de mes études (un semestre en Espagne lorsque j’étais en école de commerce) pour ne plus jamais s’arrêter. Mon futur mari et moi sommes partis 2ans en Équateur, puis 4 ans en Espagne, séjours  suivis d’une parenthèse française. Nous sommes ensuite repartis en famille au Mexique, à Querétaro, en Chine à Shanghai, puis nous sommes revenus au Mexique il y a trois ans.

20141101_120906

Il n’est ni plus facile, ni plus difficile de vivre en expatriation que de vivre de façon sédentaire. Pour mon mari et moi, vivre à l’étranger, changer de pays, être confronté à la diversité, à la différence, a toujours été un projet de vie.

4-Comment t’est venue l’idée d’écrire ce livre ?

Comme toute mère de famille, mes enfants sont au cœur de mes préoccupations. Lorsque l’on est expatriée et que l’on trimbale sa tribu de pays en pays, il est normal de s’interroger sur le genre de jeunesse que l’on donne à ses enfants. Et ses conséquences à l’âge adulte.

image couverture

Je les ai vus grandir très différemment de ce à quoi je m’attendais et cela m’a interpelé. Après avoir découvert la notion de Troisième Culture des enfants expatriés dans le livre de David Pollock et Ruth Van Reken, j’ai souhaité  approfondir le sujet. Ce que j’ai fait pendant des années par des lectures, des conférences, des rencontres. Avec mes trois enfants et tous leurs amis locaux et expatriés, j’avais en outre à ma disposition un véritable laboratoire de recherche!

Au bout de quelques années, j’ai commencé à animer des ateliers et des conférences sur ce thème auprès de la communauté d’expatriés et de cercles d’amis. Les questions étaient tellement nombreuses qu’il m’était souvent impossible d’y répondre en profondeur. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un livre où je pourrais transmettre  les fondements de cette culture, si différente de la nôtre, qui est pourtant  bien celle de nos enfants.

5- peux tu nous donner une anecdotes sur tes enfants qui t’aurait inciter à écrire ce livre

Lorsque ma fille avait 5 ans nous sommes rentrés en France fin juin, avant le début des vacances scolaires. Alors que nous nous promenions en ville, nous sommes passées devant une école pendant la récréation. Ma fille m’a demandé ce que faisaient ces enfants et je lui ai répondu qu’ils étaient en récréation. ” Mais alors, il y a des écoles en France aussi!” s’est-elle exclamée. Eh bien oui, lorsque l’on ne connaît un pays, même le sien, qu’au travers du prisme des vacances, on ne le connaît pas très bien!

20141101_120604

Le même été, mon fils ainé s’est fait un copain à la plage. Lorsque le petit garçon lui a demandé d’où il venait, mon fils lui a répondu “Ça dépend. Tu veux connaître mon passeport ou le pays où j’habite”

Oui, je crois que cet été-là fut le déclencheur de mon intérêt pour la Troisième Culture.

6-Comment tes enfants ont-ils accueilli ce livre ?

Très naturellement. C’était pour toute la famille la suite logique de ma démarche. Ils en ont lu certains passages et m’ont fait leurs commentaires. En fait, ils se savent Enfants de la Troisième Culture. Ils en connaissent les bénéfices et les défis car c’est un sujet qui est souvent au cœur de nos discussions. J’aime entendre leur avis car ils ont toujours une perspective atypique!

Bon à savoir

Parution : 01-07-2014

ISBN: 978-2-312-02246-8

Format : 150×230 mm

Nombre de pages : 240

Editeur: Les Editions du Net

Distribué par les Editions du Net, FNAC, AMAZON, Dilicom, Kindle, Ebook

Cécile Gylbert est sur le point de publier Le Carnet de Départ, un cahier d’activités destiné aux enfants qui partent en expatriation afin de les aider à gérer les transitions auxquelles ils font face. Elle travaille également sur un ouvrage concernant le retour d’expatriation.

Contact

 Cécile Gylbert

cgylbert @ hotmail.com (sans espace)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.