Palo Duro Canyon State Park à Amarillo Texas

Près d’Amarilo Texas

A quelques dizaines de miles au sud d’Amarillo, nous attendait le plus surprenant des canyons : le Palo Duro Canyon State Park. Nous ne pensiosn pas trouver ce genre de paysage, quand nous avions pris la route. Mais encore, une fois, voulant profiter de notre court passage à Amarillo dans la pointe nord du Texas, j’avais jeté un coup d’oeil sur un guide et j’avais lu qu’il ne fallait pas le manquer.

PaloDuro

Ce jour-là, il faisait froid et le ciel n’offrait pas de très jolies couleurs.

Palo Duro State Park, géographie

Les gens pensent qu’il n’y a rien d’autre qu’une Grande Plaine qui s’étale à perte de vue depuis les plaines arides de l’Oklahoma et du Kansas, jusqu’au Nouveau Mexique. Et pourtant, c’est une saignée de près de 160 km dans le sol et des murs de près de 1000 feet (330 m). Les roches rouges stratifiées sont dues à la présence de fer.

Palo Duro State Park, Histoire

Le canyon fut habité très tôt puisqu’il a été retrouvé des traces d’habitation datant d’il y a plus de 12 000 ans. Ces groupes (Folsom et Clovis groupe) chassaient le mammouth et le bison géant. Plus tard, ce sont les Comanches, Apaches, Cheyennes et Kiowas qui peuplèrent les lieux.

Les premiers européens à l’avoir découvert sont certainement Coronado et son expédition (dont je vous ai déjà parlé dans notre traversée du Kansas.) C’est en tout cas, eux qui lui donnèrent son nom : Palo Duro (bois dur).

Mais Palo Duro est aussi connu pour un bataille de l’armée de l’Union contre des Natives American en 1874. Cette bataille s’inscrivait dans une série de batailles, connue sous le nom de Red River War. D’un côté des tribus amérindiennes que l’on voulait forcer à se diriger vers les Nouveaux Indian Territories (l’Oklahoma), de l’autre des hors la loi sans scrupules qui spoliaient et chassaient le bison, impunément.

Le 28 septembre 1874, le Colonel Mackensie ordonna une attaque contre des tribus qui campaient au fond du Canyon. Cette attaque força les tribus à sortir du canyon en laissant leurs troupeaux (chevaux et mulets), tandis que les troupes brûlaient leurs maisons et abris. Pendant ce temps-là, le Colonel Beaumont remonta plus de 1400 bètes en haut du canyon et les tua. Sans provision de viande, privés de mobilité car n’ayant plus de chevaux, les pertes furent énormes parmi les Natives americans.

Ils ne s’en remirent jamais et dès juin 1875, il n’y avait plus d’Indiens des Plaines : ils avaient tous été “mis en réserve” en Oklahoma, les Nouveaux Territoires Indiens : le sort malheureux de nombreuses tributs.

Je vous invite à revoir l’article écrit suite à l’exposition des Indiens des Plaines ou l’Histoire des Navajo du Canyon de Chelly.

PaloDUro Indian
Photo prise sur un panneau de l’expositon dans le Visitor Center

Le Canyon devint la propriété d’un ancien ranger du Texas qui apporta plus de 1600 vaches dites longhorn. En 1890, on comptait plus de 100 000 têtes. Puis à la mort du propriétaire, la propriété fut divisée. Ce sont des descendants de  Charles Goodnight qui continuent à exploiter le JA Ranch.

C’est en 1933, que l’Etat du Texas racheta le terrain et le parc fut créé en 1934. C’est un State Park, parc d’Etat.

Visite du Canyon

A partir du Visitor Center, une route descend dans le fond du Canyon et forme une boucle. Parfois la route peut-être inondée empéchant de la poursuivre.

Au visitor center, on vous donnera une carte avec de nombreuses balades possibles. Une de ces randonnées permet d’aller voir un Hoodoos (roches sculptées un peu comme à Bryce canyon).

La faune sauvage y est nombreuse et la flore est très diversifiée aussi.

Nous n’avons pu faire qu’un tour de voiture, car nous avions encore de la route à faire pour gagner notre logement à Santa Fe. D’autre part, en cette période de l’année, il faisait assez froid.

Renseignements généraux

Pour s’y rendre : prendre la Highway 27 vers le sud et sortir vers la route 217 est. Le Canyon est bien indiqué.

Logement : pas de soucis pour se loger : il y a tout ce qu’il faut à Amarillo qui n’en est éloigné que de 25 miles. Il y a possibilité de camper sur place A l’entrée du parc, se trouve aussi un hôtel ou des cabines qui semblent surplomber le canyon.

Entrée : c’est un State Park : l’abonnement aux Parcs nationaux ne fonctionne donc pas. L’entrée est de 5$ par adulte.

On paie à l’entrée, puis un peu en contre-bas, se trouve le Visitor Center avec un petit musée expliquant le canyon et son histoire.

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.