Le syndrôme du hamburger sur Instagram

Le syndrôme du Hamburger

L’autre jour, peut-être un matin, à 6h à mon réveil, je parcourais mon compte Instagram et peut-être à ce moment-là, à peine réveillée, j’ai rajouté un commentaire sur une ènième photo de hamburger, un commentaire semi-amusé, semi-admiratif et peut-être semi-nauséeux :

« mais comment arrives-tu à avaler cela ? »

Moi, j’en étais à manger mon petit-déjeuner, en ayant préparé le lunch box de mes filles en essayant d’équilibrer leur pique-nique quotidien…

La belle, plutôt habituée à recevoir des commentaires plus admiratifs et surtout des dizaines de petits cœurs instantannés, a répondu du tac au tac : « Mais c’est quoi ton problème avec les hamburgers, toi qui vis aux Etats-Unis, justement ? »

J’ai répondu par un vague commentaire en expliquant, que pour nous expatriés aux Etats-Unis, le hamburger était devenu le symbole de la mal bouffe et que je ne comprenais pas vraiment la fascination du hamburger en France … il n’y a pas eu de réponse mais plutôt un bannissement immédiat de son compte Instagram : me voilà, reléguée à l’instar des pires spammeurs, interdite de commenter et même pire que cela : interdite de voir les photos de la miss.. Comme quoi, le monde d’Instagram n’est pas forcément un monde de bisounours, il faut compter avec la susceptibilité des unes et des autres…

IMG_2170
exemple de la fascination du hamburger sur un autre compte Instagram : plus de 9000 “j’aime” ..

Cet épisode, soit, je vous l’accorde n’est pas majeure et les photos de la belles ne me manqueront pas sur mon Instagram, ni dans ma vie de tous les jours : mais cela a fait naître en moi, deux réflexions …

 Le syndrôme Instagram

Je vous épargnerai les développements de mon point N°1, sur le narcissisme forcément évident de toute instagrameuse qui se respecte (moi y compris).. le fait de s’exposer, de recevoir des commentaires, en général très sympa.. et de la façon dont on perçoit certains commentaires qui sont peut-être un peu décalés.

J’ai appris à essayer de dissocier le commentaire de son intention : dans mon cas précis, mon commentaire était plutôt admiratif : sous le « mais comment fais-tu à avaler cela », il fallait lire : toi qui es si fine (on voit tes selfies tout le temps), comment arrives-tu à le rester, alors que tu nous montres assez souvent des photos de hamburgers ??? » L’intention était bonne, le commentaire maladroit, je vous l’accorde, et la belle l’a mal interprété..

Alors, justement, remettons la photo du hamburger dans son contexte. Je suis sûre que vous l’avez remarqué mais quand, nous bloggeuses des US, nous nous plaignons, c’est surtout pour mettre en avant la difficulté à bien manger dans ce pays.. et cela m’amène à mon second point.

Et pourtant j’aimais les hamburgers …

Le Mac Do, j’ai grandi avec.. A Lyon, quand le premier Mac Do est arrivé Place Bellecour, certains trouvaient à râler, en blâmant le remplacement d’une brasserie lyonnaise au profit du premier Fast food de Lyon.. Nous ne comprenions pas et le lieu était rapidement devenu un lieu de rendez-vous, la solution pratique pour avaler rapidement quelque chose. Nous trouvions cela génial. Quand le premier McDo est arrivé à Briançon, on a trouvé cela fantastique. C’était aussi sympa d’aller avaler un McDo sur la corniche de Casablanca au Maroc, ou à Taiwan, au début quand nous ne connaissions pas encore les bons bouibouis où manger de la bonne bouffe chinoise.

Alors entre cette admiration béate et maintenant que s’est il passé ?

Simple !

aux Etats-Unis, la lutte contre les calories inutiles est un combat de tous les jours !

Elles vous le diront toutes, très rapidement après notre arrivée, il est important de faire attention à tout ce que nous mangeons et sans tomber dans une obsession compulsive, nous commençons toutes à faire attention à tout : la viande aux antibiotiques et aux hormones, le jambon sucré, les conservateurs et colorants artificiels, le corn syrup dans les biscuits.

Et rapidement, on en vient à bannir aussi, la restauration rapide, on devient difficile : on chasse les calories inutiles, les calories cachées et surtout toute la nourriture process industriellement.

Alors oui, ce combat est de tous les instants. Plus de coca, pas de bonbons, pas d’Oreo, on traque le sucre dans le peanut butter et on s’interdit les donnuts, même si on adore cela.. ; on boycotte le MacDo, et tous les fast-foods qui font notre horizon : Jennys, Sonic, Jack In the Box, Burger King.. et même Taco Bell..

et c’est parfois notre dernier choix, la dernière extrémité que nous envisageons, quand après avoir erré 2 heures au fin fond du Kansas ou de l’Arkansas, on se résout à y aller, la mort dans l’âme. Heureusement, souvent, un Subway fera l’affaire..

Et pourtant, c’est le lot quotidien de beaucoup de gens ici, mais malheureusement, le revers de la médaille n’est pas beau à voir … diabète, maladie cardiaque et surtout … obésité …

Alors pardon, je ne commenterai plus de photo de hamburger.. et je passerai mon chemin désormais… mais je continuerai ma lutte de tous les jours en bannissant tout cela .. même si quand même une fois de temps en temps, rarement … je m’accorderai un bon Burger mais surtout pas dans un Mc Do…

 IMG_2377

PS : au sujet de mon narcissisme et de mon ego : ma page Facebook : FromSide2Side a dépassé le seuil de 1000 likes .. et en fait, c’est plutôt une énorme gratitude que je voudrais exprimer .. : Merci à vous tous qui me suivez ou me lisez !

12 Comments

  • Effectivement elle s’est vexée assez vite, mais bref !
    Comme tu le sais nous vivons aussi aux Etats-Unis, et nous aussi nous essayons de faire attention à ce que l’on mange, mais ce n’est pas aussi poussé que toi. Nous mangeons toujours des burgers de temps en temps (1 voir 2 fois par mois), nous n’avons pas bannis le coca (même si nous n’en consommons pas énormément) ni les oreo, nutella, etc… Attention, je ne critique pas du tout le fait d’avoir choisi de bannir tous ces aliments, c’est un choix, et je t’avoue que nous tendons de plus en plus vers cette direction 😉
    Mais un bon burger de temps en temps ça fait quand même plaisir… Certes le mcdo nous n’y allons que très très rarement, on préfère un in’n’out ou aller chez The Counter 🙂
    Bref mon commentaire est assez décousu, désolé par avance, avec peut-être quelques fautes… Encore désolé ! Et je ne suis même pas sûre d’avoir réussi à exprimer ce que je voulais… Enfin bon !

    • oui, je comprends ce que tu veux dire .. bon, ok In and out c’est pas trop mal .. en fait, à force, on fait attention et puis, j’ai 10 ans de plus que toi .. mais je ne suis quand même pas une psycho de la bouffe .. par contre, quand même la dernière fois qu’on est allés dans un mcdo, c’était entre Montreal et Quebec à 9h du soir par -15°C, il n’y avait rien d’autre.. j’ai eu une sensation de gavage intense, en ayant encore faim alors que je venais de m’enfiler 500 calories .. bref .. et les hamburger, les vraies les bons.. ok, mais rarement .. j’ai de plus en plus de mal à manger de la viande .. et je n’aime plus le coca ..

      • Non mais je comprend totalement, je deviens un peu pareil avec la viande, alors qu’avant il m’en fallait une fois par jour (en france) ! Et je suis tout à fait d’accord pour mcdo, ce n’est pas pour rien que je suis malade après chaque repas chez eux …. 😉

  • Dommage pour la belle de s’être vexé rapidement mais c’est le problème d’Internet : il n’y a pas l’intonation qui va avec le commentaire.
    Pour la malbouffe, ça a beau faire peu de temps qu’on est ici, on fait très attention. On allait pourtant parfois au Mc Do en France mais on n’y est pas allé une seule fois depuis qu’on est là. Du coup, c’est notre “grande” qui réclame : ils sont vraiment très fort pour appâter les clients dès leur plus jeune âge !

    • et oui pas toujours facile de ne pas résister .. notre plus petit revait de wendys .. le même genre .. j’ai cédé une fois .. mais pas deux .. c’était vraiment dégueu

  • Ah ah ! excellent cet article. Moi aussi je crois que ça m’aurait vexée ou en tout cas ennuyé un commentaire sur ce que je mange 😉 même si je reconnais qu’on “overshare” sur les réseaux sociaux et qu’il faut s’attendre à tout type de remarque, parfois mal interprétée.

    Comme toi en ce qui concerne les burgers, j’en mange de plus en plus rarement… Le Mac Do c’est en ultime recours en road trip 🙂
    Bonne journée !

    • ça t’aurait véxée ?? zut alors .. bon, mais oui, en ultime recours en road trip en essayant plutot le subway en fait ..

  • Je suis aux USA depuis 9 ans et ai un petit garçon qui a un peu plus de 2 ans, forcément il ne connaît que les USA. Il va à la crèche trois fois par semaine, et adore la pizza, le mac’n’cheese, et d’autres machins (il a même eu une fois un hot-dog….). Ici, par contre, et surtout depuis qu’il mange à peu près comme nous, nous nous efforçons de ne pas manger pizza, burger, etc. Ce qui, de temps en temps, me désole parce que le McDo a des jeux faits pour les enfants (leur playground est super tentant) mais je me dis que si j’y vais une fois avec lui, il voudra toujours y retourner. Alors que, pour l’instant, de ce qu’on lui fait, il adore les carottes, les brocolis et les sweet potatoes entre autres (et il a même goûté une huître à Noël et apprécié …. ah, mon coeur de mère française l’a porté aux nues sur ce coup-là).
    Bref, sans vouloir raconter ma vie, McDo et cie, c’était vachement bien quand j’habitais en Europe, ici tout comme vous, je fais quand même attention, et pourtant la bouffe est le dernier sujet de mes préoccupations. La dernière fois que je suis allée au McDo, mes intestins s’en souviennent encore…. ce souvenir n’aide pas non plus 😉

    • le problème c’est que même si on veut pas se focaliser sur la bouffe, on n’y est bien obligé car non seulement, ce n’est pas forcément bon, mais en plus, à force si on ne fait pas attention, c’est notre santé qui en prend un coup

  • Tout à fait d’accord avec toi sur la nourriture!
    Pourtant, je ne vis pas aux USA (pas encore mais j’espère un jour) mais j’y vais environ 2 fois par an et je suis une dingue de ce pays, mais le Mcdo je ne peux plus…
    Quand je veux manger un vrai bon hamburger, je ne vais effectivement pas dans les fast food à l’exception du shake shack…
    Moi qui ne suis pas très nourriture “saine” pourtant, je me doute que ça ne doit pas être tout le temps simple là-bas, j’espère comme toi avoir plus tard la possibilité d’essayer de creuser cette question au quotidien! 😉
    Et merci pour ton blog qui me fait rêver lors de mes petits coups de mou en France et aussi pour les super conseils de voyage (4 corners et la route vers bluff en passant par ce qu’il reste du Lake Powell expérimentés en septembre). 🙂

  • Coucou !
    Oui je te comprends, moi aussi je psychote un peu sur la bouffe. Cependant je ne rechigne pas sur un burger dans un resto de burger. Le mc do sincèrement on n’y va jamais, sur la route on s’arrête plus volontiers dans un dinner (même si souvent la bouffe n’est franchement pas super). D’après mes souvenirs les mc do en France sont quand même moins atroces qu’ici…
    Et effectivement le décalage horaire donne des moments assez marrants sur instagram (combo café du matin /saucisse de veau)
    Bonne fin de dimanche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.