{High School Chronicles} Organisation des études et coûts

Organisation et coûts des Etudes Universitaires aux Etats-Unis

Pour faire suite à mon dernier article sur l’Université que j’ai visitée avec ma fille lundi dernier, je voulais revenir sur deux points qui me paraissent importants pour que l’on comprenne bien les enjeux et l’organisation des études supérieures américaines. Pour comprendre, certains ont fait des comparatifs entre les diplômes français et les diplômes américains : ici, je vous décrits le cursus américain sans rentrer dans les comparaisons.

Organisation des études : Généralités

Université K State

Aux Etats-Unis, les études supérieures sont assez standardisées. Elles ont lieu dans les Universités dont le terme générique est plus souvent le terme College. A ne pas confondre avec les Community Colleges qui sont aussi des écoles d’enseignements supérieures mais qui offent le plus souvent des cycles courts d’enseignements. Je ne me suis pas penchée sur la question, alors je n’en parlerai pas, mais il est bon de savoir, qu’il existe des passerelles entre les deux systèmes : certains états comme la Californie facilite le passage de ce système à l’autre.

Bien avant la sortie de la High School (lycée), l’élève va postuler pour rentrer à l’Université. Il postule pour une UnderGraduate School. En effet, si il va jusqu’au bout et qu’il valide ses études, il obtiendra un undergraduate diploma, le bachelor. Les études durent 4 ans. Il devra choisir ce qui s’appelle un major et un minor : il peut aussi choisir deux Majors : on dit alors qu’il suit un double major.

A K State (l’université que j’ai visitée la semaine dernière), il a la possibilité de choisir entre 250 majors. C’est comme cela qu’il peut choisir de suivre un cursus de Chemical engeneering acompagné d’un minor en Musique, faisant de ses études, presque des études sur mesure. Ces différents major se feront à l’intérieur de Colleges spécifiques (genre de faculté).

A K State, il y a 9 colleges qui sont assez représentatifs de ce que l’on trouve un peu partout.

Arts and Sciences, Engineering, Architecture, Veterinary medecine, Business administration, Human ecology, Education, Agriculture.

Pour valider un major, il faut obtenir, un certain nombre de credits, sorte d’Unité de Valeurs.

Au terme de 4 ans, l’élève obtiendra un Bachelor. Si il veut poursuivre ses études et obtenir un Master voir un doctorat, il faudra qu’il continue mais dans une autre université, dite Graduate School. Le système de sélection est aussi difficile. Les Graduates schools permettent ainsi de former des médecins, vétérinaires .. et d’autres spécialités. Ils sont peu à continuer dans ces voies-là et les études coutent encore plus chères mais sont aussi plus facilement finançables. K State est très réputée pour sa Vet School.

Coûts des études aux Etats-Unis

Autant vous le dire tout de suite, le coût des études n’est pas le même partout et dépendra de beaucoup de facteurs.

De manière général, les coûts sont donnés à titre indicatif par les universités.

Il faut distinguer les classes de coûts suivantes :

  • Tuition and fees : frais d’inscription et de scolarité : celles-ci varieront du simple au triples, suivant que vous êtes résident dans l’état ou non : on parlera de In-State tuition et de Out-of-State tuition. Pour avoir le statut de In-State, il faut avoir résidé au moins 2 ans dans l’état avant l’inscription à l’université.
  • Housing : le logement calculé avec la nourriture,
  • Les livres.

Exemple : pour K State qui est une université d’état, tout comme son homologue Kansas University, les coûts ne sont pas énormes (tout est relatif) quand il s’agit d’université d’état. En Californie : Berkeley est une université d’état, tout comme UCLA ou Davis : elles ont d’ailleurs le nom de University of California  (UC), par contre, Stanford est privée…

Exemple de coût de l’Université K State

Par an : In-state tuition : 7 674 $ contre Out-of-state : 20 358 $.

A cela, vous rajoutez jusqu’à 8000 $ de logement et nourriture et environ 1000 $ de livres.

Soit pour quelqu’un de l’état : environ 16 000 $ pour l’année, multiplié par 4 années … on passe à 29 000 $ par an pour quelqu’un d’Out-of-state…

Ceci n’est qu’un exemple, pour la Californie, on atteignait plus de 50 000 $/an pour UC Davis en out-of-state.

Comment faire pour diminuer la facture ?

shutterstock_236025649
Le financement photo de Shutterstock

Autant vous dire que peu paient exactement cela … enfin quoique …

Il existe différents moyens pour diminuer la note :

Déjà, il existe des aides fédérales qui permettent aux personnes à faibles revenus et issues de minorités (Hispanic, native american ..), d’obtenir des aides. On nous a fait remplir un formulaire : la FASFA : l’élève est ainsi enregistré et en cas de problème du côté des parents, l’état fédéral peut prendre le relaie. Bon, nous on n’a rien eu pour notre fille aînée, mais le conseillé d’éducation avait insisté pour que tous les élèves soient inscrits. En cas de disparition subite des parents ou de problème majeure, l’élève est déjà connu du système.

Les Scholarships : ce sont des bourses d’études. Dans les deux dernières années de scolarité, les élèves se mettent en chasse de scholarships. Tout est bon pour en obtenir. Elles s’obtiennent au mérite la plus part du temps.

Des organismes redistribuent des fonds qui sont attribués aux élèves par tirage au sort, à condition, que l’élève se soit inscrit. D’autres organisent des concours et attribuent des scholarships aux meilleurs élèves. Il existe des sites web et des listes spécialisées. C’est presque un travail à plein temps que de chercher des scholarships. On s’est laissé un peu débordé pour notre aînée. Parfois, les élèves vont s’inscrire pour participer à des concours : concours de poèmes, concours de discours … si ils sont sélectionnés ou remarqués, ils peuvent obtenir des scholarships de 1000, 3000 voire 5000 $.

Ensuite, il existe des scholarships au mérite : K State distribue de l’argent en fonction des résultats des élèves lors de leur scolarité : en gros, vous avez un A de moyennes (GPA> 3,5) et un résultat au ACT > 32, K State, vous paie pratiquement toutes vos tuitions : en effet, la scholarship sera de 32 000 $ : une amie de ma fille en a profité.

Et je n’ai pas parlé des scholarship données pour le sport : faites faire du foot à votre fils ou du basket et si il se fait remarquer, il pourra continuer tout frais payés dans une des plus prestigieuses universités.. Mais attention, ces scholarships se donnent facilement, mais se retirent aussi vite : un gars de l’école avait toutes ses études payées et parce-qu’il est arrivé un peu éméché avec sa petite amie à Homecoming, s’est vu retiré aussi sec sa scholarship.

Les loans : ce sont des prêts spécials étudiant. Le problème est immence en fait : avec l’augmentation des frais de scolarité ces dernières années, de nombreux étudiants se sont énormément endettés : la dette a plus que doublé ces dernières années. Certains remboursent leurs études jusqu’à des âges avancés (40 ans et plus). Certains n’y arrivent pas. Parfois la dette rejaillit sur les parents qui sont déjà en difficulté. On dit que c’est le prochain gros problème financier que rencontrera l’Amérique après les sup primes.

Les Grants : certaines universités ont des programmes d’aides directes. Ils donnent de l’argent, en fonction du mérite ou en fonction de votre situation familiale. L’argent peut aussi venir de l’état ou de l’état fédéral (cf FASFA).

Les Plan 529 : La dernière possibilité est aussi pour les parents d’épargner : il existe des plans d’épargne spéciaux : l’argent placé doit être utilisé uniquement pour financer des études et sera deductible des impôts. Ce sont les états (States) qui offrent ces plans. Vous habitez au Kansas, vous choisissez un plan 529 de Pensylvannie car son taux est plus interessant au moment où vous souscrivez et votre enfant pourra aller au college en Californie : That’s OK !,

Voilà, le tout combiné permet de financer les études. Ce n’est pas facile à comprendre. En fait, il faut plutôt tabler sur les scholarships et partir le plus vite possible à la chasse. Pour nous, au départ, nous n’étions absolument pas au courant de tout cela, alors il nous a fallu du temps pour réagir pour notre aînée.

En conclusion pour faire simple, vous êtes nulles et très riches, vous payerez plein pot, mais vous ne serez pas accueillis dans les meilleures universités .. Vous êtes brillants et pauvres, vous aurez quelques aides, à condition d’être bien conseillés. Mais mieux vaut être quand même dans les meilleurs et avoir des possibilités de financement, car malheureusement, le coût des études en laisse pas mal derrière. Un autre fait est que la proportion des élèves ne finissant pas leur cursus est assez énorme aussi : cf les chiffres ci-dessous.

60% des élèves n’obtiendront pas leur diplôme en 4 ans.

59% des gradués, l’obtiennent en 6 ans.

 Classement des Universités et coûts demandés:

http://colleges.usnews.rankingsandreviews.com/best-colleges/rankings/national-universities/data

Notre expérience précédente ..

13 Comments

  • J’ai une question un peu personnelle …. si j’ai bien compris, votre 2è fille aimerait faire véto (qui était donc une des raisons d’aller à K State) ? Je crois avoir lu dans un de vos articles de l’année dernière ou il y a deux ans que vous disiez qu’il fallait être américain pour pouvoir y entrer ? (mais peut être que ce n’est qu’en graduate school ?) Est-ce que c’est le cas ? Et, pour votre fille (si vraiment elle veut faire veto, je peux me tromper), il faut qu’elle soit américaine à quel moment, à l’entrée de la scolarité ?

    • Alors, je vais répondre :
      c’était mon aînée qui était interessée par véto et c’est au Quebec où les études s’organisent à peu près de la même façon, qu’on nous avait dit qu’elle aurait très peu de chance d’être reçu en grad school pour veto car elle n’était pas canadienne. Si elle avait voulu le faire ici aux US, pas de problème car nous sommes résidents (presque un statut d’américain) et que nous payons nos impots aux US. Ma seconde est allée visiter KState car elle est sur sa liste en tant que Safety school : si elle plante toutes ses autres inscriptions, elle aura toujours la possibilité d’aller à K State en undergraduate school car elle va y être acceptée d’office vue ses résultats d’école ..

  • Toujours tres interessant comme article pour nous qui commençons a etudier le sujet. Ns avons regardé le film “Ivory Tower” sur le sujet, edifiant… Je ne comprends pas comment ils laissent des gens avec aussi peu de capacité de financement se laisser happer par un endettement aussi faramineux. Il y a moyen de trouver un job aux US sans forcement être passé par la case “College”, ce n’est pas pour tout le monde, c’est evident ! Merci encore pour cet article Isabelle

    • Merci pour le compliment, mais même si le problème du financement est un réel problème, ce que vous dites est limite choquant !
      Heureusement il y a des aides pour cela mais les gens sont mal conseillés et s’inscrivent dans des universités qui apportent peu de valeurs ajoutées par la suite et qui sont très chers : d’où les problèmes de financement.
      Le nombre de colleges est énorme et leur coût est très souvent exorbitant et payer 20000 $ par an K state peut se justifier, payer le même prix pour le petit college perdu au fin fond du Kansas ou de l’Oklahoma, ne se justifie pas…

      • Bonjour Isabelle, je n’ai pas compris ce qui est choquant dans mes propos:
        L’avantage d’etre aux US est qu’il y a davantage de jobs sur le marchés (si l’on compare à la France) et que tout les gens decrochant un jobs correctement remuneres ou createur d’entreprise n’ont pas forcement un diplôme de College. Ce qui ne me semble pas le cas du tout en France, ou même avec un diplôme de fac tres avancé (et gratuit !!) on reste sur le carreau.
        Apres il est evident qu’il faut avoir un budget important si l on souhaite etudier aux US, connaître les ficelles pour reduire un peu la facture (scholarship) et bien choisir la valeur du College pour la filiere qui interesse.
        Desolée encore si mes propos vous ont offusqués, ce n etait pas mon intention !

          • non, je n’étais pas offusquée .. loin de moi .. et pour les fautes .. ça arrive .. non, ce que je trouve choquant dans ce que vous dites, c’est de dire aux gens que parce qu’ils ne peuvent pas se financer leurs études, ils peuvent se contenter d’un job, qui sera forcément moins interessant et moins bien payé … en sortant de high school, il n’y a pas vraiment de choses très intneressant à faire : enfin, il me semble …

  • Très intéressant !
    J’aurais finalement cru que ça revenait plus cher que ça.
    Si on fait le compte, 13 000 € pour un an d’université, nourriture et logement compris, ce n’est pas vraiment plus cher que ce qu’on peut payer quand on est étudiant à Paris. Je me souviens que pour mes études, il me fallait entre 1000 et 1200 € / mois pour (sur)vivre (un mélange de job + parents + allocations pour le logement).

    • sauf, que là, c’est le moins cher .. on passe au double en out-of-state … et qu’il n’y a pas d’allocations de logement ici … alors certains s’en tirent à ne pas payer grand choses car ils ont des scholarships, mais d’autres paient plein pot …
      54 000 $ pour une UC en out-of-state ??? je dis oui, pour Berkeley .. mais pas pour une sombre école perdue au fin fond du Wisconsin … et tout le monde ne rêve pas d’aller à Manhattan Kansas … à commencer par ma fille …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.