Exposition les Indiens des Plaines à Kansas City

Exposition Les indiens des Plaines à Kansas City :

The Plains Indians : Artists of the Earth and Sky

L’exposition des Indiens des Plaines a d’abord eu lieu au musée du Quai Branly à Paris. Elle est depuis le 19 septembre à Kansas City dans le très beau musée d’Art de la ville : le Nelson Atkins Museum. Elle restera jusqu’en janvier 2015 et partira ensuite à New York, au Metropolitan. Elle a donc été faite en partenariat avec ces deux autres musées.

indians

J’en avais déjà beaucoup entendu parler et souhaitais vraiment aller la voir. J’ai profité d’une visite scolaire avec la classe de High School de ma fille pour y aller. Je pense que je vais y retourner très prochainement. Le matin, nous avons visité l’exposition et l’après-midi, nous avons eu droit à une conférence : Behind the scene.

L’exposition m’a passionnée car cela résonne vraiment avec l’histoire locale. La conférence m’a captivée. Apprendre comment une telle exposition est organisée, ce que cela implique, le budget, prévoir l’architecture de l’ensemble, rassembler les pièces … c’était passionnant.

1ère partie : Behind the scene

L’exposition regroupe 176 pièces uniques d’objets d’arts indiens (native American comme on dit ici) réalisés par des artistes des tribus des indiens des plaines (Dakota, Teton Sioux, Cheyennes, Comanches etc..).

L’origine de ces objets couvre une période de 4 siècles. Des œuvres d’artistes contemporains ont aussi été collectées : une manière de rendre hommage à ces artistes contemporains.

Le musée Nelson Atkins

Le musée se trouve en plein centre ville entre le quartier du Country Club Plaza et Westport.

Il est situé dans deux grands bâtiments : une aile ancienne d’architecture style pseudo greco-romain, et une aile moderne : comme une projection sur le sol d’un gratte-ciel. Les deux styles s’agencent harmonieusement et sont reliés par deux grands halls. Cela forme un très bel ensemble.
Le musée a un budget annuel de plus de 22 millions de $ dont 2,5 dédiés à l’éducation. Il emploie environ 300 employés et de nombreux volontaires.
Le musée regroupe 33 000 pièces de collection qui s’étalent sur une période de 5000 ans d’histoire (pièces égyptiennes, chinoises, statues du Moyen-Age, impressionnistes, contemporains), regroupant ainsi des objets historiques de différentes cultures et époques, alliant arts anciens, contemporains et modernes. A côté de ses expositions permanentes qui sont installées dans tout le musée et plus particulièrement dans l’aile ancienne, l’aile moderne accueille des expositions ponctuelles de très grandes qualités.

Nelson
Le musée est gratuit et il est financé uniquement par fonds privés (membres, donations) : Kansas City a une très forte tradition de philanthropie.

L’exposition : Behind the scene

Ci-joint une vidéo créé par le musée américain (allez la comparer avec celle placée en bas et créée par le Musée du Quai Branly : clairement, la perspective n’est pas la même).

 

Préparation

Entre l’idée et l’ouverture de l’exposition : 5 à 10 ans peuvent s’écouler. 5 ans avant, il faut déjà prévoir le budget.
Les curateurs doivent repérer et rassembler des œuvres, confectionner un catalogue, photographier les pièces, les sélectionner. Chaque pièce doit être acheminée par quelqu’un qui en a la charge : le budget tient donc compte des frais liés au transport de l’objet mais aussi de la personne qui l’amène, avec les frais de son logement aussi.

La plupart des objets viennent de collections privées européennes et notamment françaises : en effet, les premiers à être venus ici, étaient des français et contrairement aux Espagnols et aux Anglais, ils se sont fondus dans la population amérindienne. Ils faisaient principalement du commerce avec leur pays d’origine. Il y a donc eu de nombreux échanges à cette époque.

Design de l’exposition

La question avait été de savoir si il fallait reprendre entièrement l’architecture de l’exposition du musée du Quai Branly, sachant que les pièces étaient les mêmes, mais l’architecture des deux sites complètement différentes.
Le design de l’exposition a donc été complètement repensé pour s’adapter à l’architecture locale. La pièce, à Kansas City est plutôt en longueur et forme un coude.

expo

Au Quai Branly, les pièces étaient organisées à l’horizontal sous des tables de verre : ici, elles ont été placées à 45° le long des murs avec à l’arrière une grande photo de trois indiens. L’ambiance est donc forcément différente. Le but de ces changements étaient aussi d’adapter la présentation, au public visé.

Installation de l’exposition

Il aura fallu 100 h de travail sur 12 semaines pour trouver un agencement satisfaisant grâce à l’aide de 7 à 8 personnes dont 2 à 3 finisseurs.
12 mois de préparation aussi pour construire des boîtes spécifiques, en bois et Plexiglas (3 tonnes). En tout 142 travaux de faits dont 95 caisses et 50 plus petites. Les boites créées sont par la suite recyclées mais il y a malheureusement beaucoup de déchets.

Pour installer l’exposition, il aura fallu 16 jours.

Ensuite, Kansas City est une petite agglomération en comparaison avec New York, mais les populations natives américaines y sont plus représentées. Des publicités ont été installés dans les aéroports comme Oklahoma City, Wichita, Albuquerque et Santa Fe.
En tout, c’est 176 graphismes en tout genre qu’il aura fallu créer : affiches, prospectus ..

Pour créer l’événement à Kansas City, des tipis ont été installés un peu partout dans la ville et l’agglomération et notamment devant le musée.
Les écoles ont largement été sollicitées et de nombreux groupes de tous les âges viennent voir l’exposition. (ma grande de High School et mon plus petit en élémentaire). De nombreuses conférences avec des artistes contemporains ont été organisées. Des ateliers éducatifs sont aussi proposés tout.

nelsonatkins2

Voilà, alors, si vous ne l’avez pas vu à Kansas City, vous avez jusqu’au 11 janvier .. après en mars, elle sera au Metropolitan Museum à New York. Je reviens très vite vous parler de l’exposition en elle même.

plains indians

Vidéo de présentation du Musée du Quai Branly.

6 Comments

  • Bonjour! Looks like a very interesting exhibit. Since I live in NYC, I will be able to see it at the Met in the spring. But I look forward to your next post where you give your « tour ». I enjoy reading your blog.

    Todd V

    • Bonjour, I like to learn that Americans read my blog. I wonder what do you think. I know that I have some American readers in Kansas but didn’t know I was read in NY : do you use a translator or you can read French ? .. Anyway : Yes go see it when it’s at the Met or you can come in Kansas City : That’s a very good exibit and a new perspective from the American History..

  • Sorry to answer so late. I read your blog using a translator (well I read a little bit of french but quickly move to the translator). I grew up in Champaign, Illinois and lived in Chicago for 20 years then did a stint in Detroit, before moving to NYC about 4 years ago. So I am a midwesterner who just happens to live in NYC. I love NYC but remain midwestern in my heart. I enjoy your blog and several others for their insight into the cultural differences between US and France. Yours is particularly good because you are living in a very representative part of the US and you and your kids had the authentic American high school experience. My french connection is I worked for a french bank for 10 years and learned a bit about the French way from that experience.

    Todd V

    • Sorry, I didn’t answer to your last message. Thank you for your bio.. I like to have review from American. I know that little y little, my blog is read through google translate by American, and I fell very thanksfull when I receive such comment. Thank you, and I hope to get soon more comments in English. Stay tuned, my post about the exibit is about to be release, but I miss time, right now..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.