Fort Scott, Kansas : au coeur de l’histoire des Etats-Unis

Encore une petite visite historique au mois de septembre : cette fois-ci à Fort Scott.

Fort Scott est un fort classé National Monument. Il est situé à une heure au sud de Kansas City, le long de la Route 69, route qui longe la frontière avec l’état du Missouri. Il est aussi situé le long de l’ancienne frontière militaire.

Vue de Fort Scott : image à l’entrée
Fort Scott Historical National Monument a été créé en 1978 pour commémorer le rôle essentiel qu’il joua pendant 4 périodes de l’histoire de la construction des États-Unis.

De 1842 à 1873, Fort scott fut au coeur de l’Histoire de l’édification et de la construction de l’Amérique.

En 1842, l’armée américaine établit une chaîne de forts le long de la dite : Frontière militaire, du Minnesota à la Louisiane, ceci pour garder la Frontière permanente des territoires indiens (Permanant Indian territories). Avec l’arrivée des colons, les tribus indiennes étaient déplacées vers l’ouest dans le Indian Territories où on leur assurait que les blancs ne s’établiraient pas. Les soldats étaient là pour garantir la paix entre les colons et les tribus indiennes. La frontière était sensée être permanente.. Elle ne le fût pas.

 

De 1842 à 1853, l’armée parcourt les plaines et les « trails » qui servent à la conquête de l’ouest. Ils rentrent souvent en contact avec les tribus indiennes.
En 1846, l’armée envoie de Fort Scott des troupes sur le front de la Guerre du Mexique.

Dans les années 1850, le Kansas est le théâtre de violents affrontements entre les pro et anti esclavages : le Kansas voulant adopter une résolution contre l’esclavage. L’état voisin Missouri qui pourtant est dans l’Union à ce moment-là, ne l’entend pas de cette oreille et des troupes viennent régulièrement semer la terreur au Kansas : c’est la période du Bleeding Kansas. En 1854, le Nebraska-Kansas Act établie les nouveaux territoires.
Après que l’armée eut vendu le fort Scott en 1855, le baraquement d’infanterie devint l’hôtel pro-esclavage, tandis que l’autre de l’autre côté de la rue, devint l’hotel anti-esclavage.

Fort Scott n’est plus un fort mais la ville est le théâtre de ces affrontements.

L’armée est souvent appelée pour remettre de l’ordre. Finalement, en 1861, l’état du Kansas est créé et rentre dans l’union en tant que Free State. Il est le 34ème de l’Union. Mais c’est aussi cette année-là, que la guerre se déclare.

Lors de la Guerre civile (guerre de sécession), Fort Scott est réutilisé pour stocker des minutions, et sert de base arrière pour envoyer des troupes vers le Missouri, l’Arkansas, le Kansas et l’Indian territory qui ne se réduit alors plus qu’à l’Oklahoma.

L’expansion du train : pour protéger l’avancée du train, l’armée est obligée d’intervenir contre les propriétaires qui refusent que celui-ci traverse leur propriété … Fort Scott est sélectionné pour servir de base arrière à l’armée dans le sud-est du Kansas. En 1885, 4 lignes atteignent le Pacific et Fort Scott a été choisi comme ville de connexions entre les lignes.

Le fort se visite ; les bâtiments ont été rénovés voir reconstruits. Dans un des bâtiments se trouve un petit musée mais il était en rénovation quand nous y étions. Les maisons se visitent et sont meublées comme à l’époque.

L’étable des dragons, baraques des dragons

 

Maison de sotckage de vivres

 

Ajouter une légende

 

Maison des officiers

 

à l’intérieur de l’étable

 

 

 

Maison des officiers

 

 

 

 

 

 

Sortie du Fort, la ville est mignonne bien que trop calme. Elle a su garder son charme des siècles passés. Petite ville du sud du Kansas-est, elle est toujours à la croisée des trains que l’on entend à longueur de journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour s’y rendre, rendre la 69 au sud de Kansas City à partir de la 435, ou à partir du Metcalf Boulevard. Vous y êtes en un peu plus d’une heure. Elle n’est pas très loin de l’extrémité sud du Kansas, c’est à dire pas très loin du bout de la Route 66 : avis aux amateurs.

Merci de me lire .. partagez, faites le buzz .. à bientôt …

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.