Une virée à Tadoussac, en passant par le Saguenay

Non, ce n’est pas l’Océan.. Je suis au bord du Saint-Laurent au Canada.

Tadoussac, une journée plus au nord

Quand je suis venue au Canada pour accompagner ma grande puce à Montréal, fin août, j’en ai profité pour aller rendre visite à mon frère et sa famille qui habitent dans la région de Québec (oui le Québec en ce moment, c’est une histoire de famille)…
Encore plus au nord que Québec, j’ai posé mon sac non loin de Saint-Anne de Montmorency. A cet endroit, Montréal et son bilinguisme sont bien loin.. Ici, on ne parle que français et attention, on ne mélange pas.
2 jours bien remplis, avant de regagner Montréal avec en premier, une virée jusqu’à Tadoussac.

 

2 heures de route en remontant vers le nord, le long du Fleuve Saint-Laurent : parfois en surplomb, parfois de loin.. une halte dans une boulangerie à tomber pour s’acheter un sandwich (A chacun son pain à Baie Saint-Paul).

 

 

 

Nous arrivons bientôt au confluent du Saguenay et du Saint-Laurent. La route s’arrête net .. il n’y a pas de pont. La voiture doit emprunter un “traversier”.
Le Saguenay est une rivière qui prend sa source 155 km en amont, dans un lac, le Lac Saint-Jean. Après la ville de Saguenay, la vallée devient escarpée et forme un profond fjord, avant de se jeter dans le Saint-Laurent. La rivière sur une faible largeur peut atteindre jusqu’à 400 m de profondeur. Les courants d’eau sont donc multiples et les températures varient beaucoup entre le haut et le bas du fjord. A cela, il faut ajouter le mélange des eaux douces venant de la rivière et les eaux plus fraîches et surtout plus salées venant du Saint-Laurent, favorisant une faune très riche : des baleines viennent s’y retrouver notamment en fin d’été. Oui, l’embouchure du Saint-Laurent est loin, mais ses eaux sont déjà chargées en sels de l’Océan.
Le traversier, nous emmène donc lentement sur l’autre rives du fjord. A cette vitesse, nous pouvons apprécier le paysage.

 

 

 

 

 

Tadoussac n’est pas loin et nous nous posons, non loin de l’eau … pour dévorer nos bons sandwichs. Ensuite, nous pouvons y aller : d’un pas rapide, nous passons à côté de la petite église au toit rouge, la Chapelle des indiens : celle-ci est en fait une des églises les plus anciennes d’Amérique du nord : construite en 1747.

 

 

 

 

 

Tadoussac est le plus vieux village du Québec : il a fêté ses 400 ans en 2001. Le fjord du Saguenay était déjà connu des amérindiens vivant là. En 1535, quand Jacques Cartier remonte le Saint Laurent pour la première fois, celui-ci jette l’ancre à Tadoussac, conquis par la beauté du lieu.
Mais bien plus tard, Tadoussac devient le premier comptoir commercial de l’Amérique du Nord : un poste de commerce de fourrure y est installé : il s’agit alors de la Nouvelle-France. Samuel de Champlain avait songé installer sa première colonie là, finalement, c’est bien plus au sud, qu’il l’installa à l’emplacement qui allait devenir Québec.

 

reconstitution du poste de commerce
Les styles sont mélangés et cet hôtel chamboule un peu le paysage mais on le saura après, il a été construit en 1866, reconstruit en 1942 et rénové en 2000. Il a été le lieu de tournage du film L’Hôtel New Hampshire d’après le roman de John Irwing.

 

 

Mais, ce bus jaune, nous rappelle que le lendemain, c’est la rentrée des classes .. alors, nous reprenons le chemin de la maison … Oui, je sais, la question vous brûle les lèvres : Non, nous n’avons pas vu de baleines. L’essentiel était de passer une journée en famille (et puis j’en ai déjà vu en Californie à Monterey..).. on a essayé de les voir à l’horizon, mais sans succès.. pas grave, j’y retournerai…

 

Une petite balade le long de la Pointe de l’Isle, un aperçu sur le Saguenay. L’impression d’être au bord d’une mer : non, il s’agit du Saint-Laurent qui a cet endroit a une largeur de plus de 20 km.

 

 

Retour dans l’autre sens : la route est magnifique … mais le ciel devient menaçant…

 

et en arrivant, c’est la vue sur Québec qui nous accueille..

 

la suite, balade seule au Cap Tourmente …

Merci de me lire !

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.