Une fin d’après-midi aux Bisti Badlands

Quelques lignes sur le guide touristique, une photo, le nom Badlands, il ne nous en fallait pas moins pour décider de nous y arrêter.

Les Bisti Badlands au Nouveau-Mexique

Badland, c’est une dénomination souvent retrouvée pour ce genre de paysage minéral, où l’érosion a réduit le paysage à sa plus simple expression. Nous en avons déjà croisé, notamment au Dakota du Sud, dans un parc national qui porte ce nom.
Au retour d’une autre visite (Chaco National Historic Park, dont je vous parlerai très prochainement), nous décidons de faire un détour et d’aller voir cet endroit étrange.
Nous sommes au Nouveau Mexique depuis la veille, cet état que nous connaissons déjà puisque nous avions séjourné là, il a 2 ans et demi déjà, mais plus au sud dans la très belle région de Santa Fe et Taos.
Nous y arrivons donc par un chemin détourné .. hésitons entre plusieurs routes, car évidement, les cartes sont fausses à cet endroit-là. Dans un tournant, sur la route non goudronnée, nous rencontrons un couple d’allemands (c’est fou comme on se sent proche entre européens), ils campent dans le coin depuis deux jours et nous disent que si nous voulons aller voir les Hoodoos (formations rocheuses), il nous faudra marcher 2h .. pas vraiment envie, nous repartons la mort dans l’âme… mais heureusement, en arrivant du côté de la route 371, nous croisons enfin ce que nous étions venus chercher.
C’est un paysage de désolation .. l’érosion poussée à son comble … un nature hostile.. un paysage torturé..

Voici donc un très court passage sur Bisti … et quelques photos d’un endroit digne d’un film de science fiction. A vrai dire c’est presque oppressant…

Comment se rendre aux Bisti Badlands ?

Le meilleur moyen de le voir et de prendre la 371 et de descendre vers le sud. (évitez de faire comme nous et de les chercher par la 550, sauf si comme nous, vous venez de Chaco, un endroit qui vaut le coup d’être vu).
Un peu en contre-bas de la 371, après le panneau qui vous indique le lieu, se trouve un départ de chemin : cela vaudrait le coup d’aller s’y promener un peu. Nous revenions d’une autre balade et il faisait chaud, alors, nous n’avons pas eu le courage. Mais un conseil : renseignez-vous avant : ne partez pas sans une carte plus précise et surtout, amenez de l’eau. Il y a peu d’informations sur le site : j’ai trouvé cela sur le web.
Bisti est entre deux villes du Nouveau-Mexique, Gallup et Farmington. Nous logions à Farmington. A cet endroit vous trouverez tout ce qu’il faut pour loger. Ne louper pas la pizzeria au centre ville.

Merci de me lire !

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.