Partir accompagner sa fille à l’université à Montréal

Il m’aura fallu 4 mois pour réaliser enfin, ce qu’allait devenir notre vie sans elle. 
Elle a dit au revoir à ses sœurs, son petit frère et son père.. elle s’est envolée .. je l’accompagne..
L’aspect administratif m’aura masqué toutes les implications affectives de ce départ. 
Il y a 4 mois : nous avons commencé les démarches pour les papiers d’immigration, les inscriptions, les frais à payer, sans compter son statut de résidente aux États-Unis à gérer. Son statut de mineure a encore plus compliqué l’affaire. 
3 mois, à collecter des informations, à les ordonner, à envoyer des montagnes de papiers, pour être enfin prêtes.. j’aurais pas mal pesté contre l’administration canadienne.. et il y a 4 mois, devant la complexité de tout ce qu’il nous restait à faire, j’ai failli tout envoyer promener, mais cela aurait été trop bête pour elle. 
Et le jour J est arrivé, un vol Airtransat à attraper, avec enfin à l’arrivée, l’aboutissement de tout ce processus : un aller simple pour Montréal une attente de deux heures à l’immigration : sa nouvelle vie commençait avec son permis d’études .. permis d’études pour 4 ans : en route pour McGill. 
Quelques journées suspendues dans cette ville de Montréal en attendant mon retour dans le Kansas. Montréal, une ville qui me fascine complètement et qui a déjà conquis son cœur. 
Montréal vit et respire … Voir Montréal en plein été en se promenant en tee-shirt et en se plaignant presque d’avoir chaud. Que demander de plus ? 
  • Arpenter le Vieux Montréal, goutter du cidre glacé et le meilleur foie gras du Canada, 
  • Monter jusqu’au Plateau en passant par la rue Saint-Laurent, 
  • Admirer les boules énormes colorées et lumineuses dans les arbres de la rues Saint-Denis, 
  • Passer devant une boulangerie, aller boire un thé aux bleuets en dégustant un muffins moelleux chez Tim Horton
  • Savourer une crêpe au Sarrasin aux noix de Grenoble d’origine californienne, 
  • Poser une question en anglais et se voir répondre en français en étant tutoyée.. 
  • Se perdre au Mont-Royal et demander son chemin à un chinois qui s’excuse de ne parler que anglais,
  • Voir une population très diverse, évoluant dans cette cacophonie linguistique si bien rodée.. 

Montréal a su réinventer un style à part, une troisième culture entre la culture française et la culture américaine. 
Ne croyez pas retrouver là, une Amérique devenue par un coup de baguette magique, soudainement francophone, 
Ne croyez pas retrouver là, une France soudainement américanisée.. 
non, non ! et pourtant, elle est la deuxième ville francophone au monde… 
Montréal est jeune, dynamique et artistique. 
Elle vit beaucoup au rythme de ses universités anglophones ou francophones.. la jeunesse est partout : studieuse, déjantée, libérale ou passionnée.. 
Je repars samedi .. le cœur léger elle reste ..: une nouvelle vie commence pour elle…

Merci de me lire !

11 Comments

  • C’est chouette tout ça (à part la partie administrative…).
    McGill est une bonne université et Montréal est une super ville ! Elle va pouvoir bien profiter 🙂
    Pourquoi cela complique les choses par contre pour le statut de résident aux USA ???

    • merci .. pour la carte de résident : ben, il ne faut pas la perdre et c’est au douanier qui l’accueille aux US de gérer : en étant résident, tu garde le statut si tu habites plus de 6 mois par an aux US, et si tu prouves que ta résidence est toujorus aux US .. on peut faire un re entry permit mais cela ne garantie rien .. donc on a du aller à la peche aux Informations et c’est un avocat qui m’a conseillée.

  • J’ai découvert Montréal il y a deux ans et j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette atmosphère que tu décris vraiment très justement, ni française, ni américaine. Mon fils songe à y aller pour son année de stage de fin d’études et peut être plus. J’aurais quelques années de moins et un autre parcours, je tenterais sûrement l’expatriation là bas ! Ta fille va sûrement y être très bien. Merci pour tes articles. Florence

  • J’imagine à peine ce que ça doit être pour une mère d’accompagner sa fille à l’université loin de chez soi… Samedi je me baladais vers McGill, ça sentait la rentrée, beaucoup d’étudiants, des parents et des plaques d’immatriculation d’un peu de partout !!!!
    Je lui souhaite beaucoup de succès dans sa nouvelle vie étudiante et puis en cas de pépin il y a une belle entraide ici de quoi rassurer la famille 🙂

    • samedi j’y étais à McGill en centre ville : il y avait une tente énorme pour accueillir tout le monde.. incroyable : j’ai pu faire avec ma fill Mathilde toutes les démarches bnaques, téléphone etc .. j’adore ce quartier en plus, après je suis allée me balader sur le plateau ..

    • Oh oui je suis passée à côté des tente, ça m’a donné envie de refaire un long cursus mais bon…
      Est-ce difficile d’entrer à McGill, je suis curieuse !!!
      Ah le Plateau… on y a vécu plus d’un an c’est un quartier sympa quand même !!! Vas-tu revenir souvent à Montréal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.