Chaco Culture National Historical Park : un trésor peu connu ..

Loin d’être fini, notre voyage autour des 4 Corners continuait. Plongés au sein de la culture Native American depuis plusieurs jours, nous nous devions de passer là, à Chaco. A vrai dire, nous n’avions pas trop planifié la fin du voyage : nous avions prévu deux nuits à Farmington, dans le nord du Nouveau-Mexique. Se donner du temps pour se poser, ne pas tout planifier, c’était certainement la meilleure des choses à faire : nous avons ainsi pu ajouter des visites imprévues.

Quand nous avons fait la visite en compagnie de notre guide Ute (voir l’article Une journée dans une réserve indienne UTE), celui-ci, nous avait parlé avec beaucoup d’émotions de ce lieu sacré.

Au bout d’une route graveleuse, sur un terrain plat, se trouve le National Park, juste après cette montagne sacrée.

A l’entrée : le visitor Center. Un petit film nous en apprend plus sur le site… C’est parti pour la visite.

Perdus dans ce désert, cela semble presque irréel tant le lieu est immense et riche. C’est le plus grand site du peuple des Puebloans. On a du mal à imaginer pourquoi ces gens vinrent à cet endroit et construisirent ces immenses bâtisses entre 800 à 1200 de notre ère. Le lieu est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO,

Il s’agissait là d’une société organisée, savante car les murs suivent les mouvements du soleil et de la lune.

Les bâtisses, étaient reliées entre elles par un système de routes uniques. Mais ce système s’étendait bien au delà car les routes atteignaient aussi d’autres endroits comme Aztec, un lieu où nous sommes passés peu après. Près de 640 km de routes ont ainsi été découvertes.

La maçonnerie

Les Chacoans (comme sont nommés les habitants de Chaco), étaient très habiles dans la maçonnerie : ils possédaient une technique très précise pour pouvoir assembler des murs pouvant soutenir la hauteur de leurs bâtisses. Celles-ci étaient en fait un système de pièces toutes reliées entre elle. Les pièces rondes étaient des kivas, lieux de célébration. Plueblo Arroyo (photo de la maquette ci-dessous) a encore la forme de D de l’époque : elle était composée de 3 à 4 étages.
Les murs pour soutenir tout cela étaient composés, d’une triple structure, faite en son milieu d’un mélange de boue et d’adobe. Les sols et les toits étaient constitués d’une trame de poutres, poteaux, écorces et boue.


Le commerce

Pendant la période allant de 1010 à 1120, Chaco était un centre d’échange et de commerce intense : turquoise, poteries étaient échangés et les relations commerciales s’étendaient certainement jusqu’au Mexique.

La visite de Chaco

La visite du canyon se fait le long d’une route circulaire, reliant les constructions entre elles. L’ensemble est assez bien conservé pour un lieu qui a plus de 1000 ans et qui subit le climat rude du désert du Nouveau Mexique : très froid en hiver, et très chaud en été.

Premier lieu : Hungo Pavi

Chetro Keti

Les murs suivaient la ligne de lever du soleil ..

Juste à côté, nous allons à pied jusqu’à la grande citadelle, la plus grande, la plus impressionnante :

Pueblo Bonito

En chemin, nous tombons encore une fois sur des petroglyph…

Le lieu est peut-être le plus impressionnant de Chaco. Il est immense. On y voit de nombreuses kivas.

Nous y avons retrouvé notre petite mascotte, qui nous a suivis tout au long de notre voyage.

On y retrouve des enfilades de portes à la forme caractéristique en T.

et dans certaines pièces où nous avons accès, se retrouve intact les poutres d’époque.

 

Pueblo Del Arroyo

Kin Kletso

Le dernier que nous visiterons : à vrai dire, il fait chaud .. et on a tendance à se lasser de toutes ces pierres mais l’impression reste la bonne : nous sommes vraiment sur un trésor.

Voilà, la visite touchait à sa fin .. un bref passage au Bisti Badlands  le même jour (voir article déjà écrit et publié avant)… une impression de désert.. nous n’en avions pas encore fini avec le Nouveau-Mexique … mais nous commencions à avoir chaud .. nous n’étions que début juin.

Détails pratiques

Villes les plus proches : Farmington (la plus proche), Gallup et Albuquerque qui est la capitale du New Mexico.
Il faut prendre une petite route au départ de la 550 qui va de Farmington à Albuquerque.
A Farmington, vous trouverez toutes les commodités (super-marchés, hotel, restau très sympas sur Main Street).
Une fois à Chaco, arrêt obligatoire au Visitor Center pour payer sauf si vous avez le Pass National Park (mais c’est à cet endroit, qu’on vous donnera la carte.

Merci de me lire !

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.