Canyon de Chelly par la Rim Sud : chronique Navajo !

La partie la plus connue du Canyon de Chelly est la partie sud : les points de vue y sont plus nombreux, les vues plus connues et surtout, elle est le point de départ de l’unique chemin autorisé sans guide à descendre dans le Canyon.
Sur la Rim Sud, se succèdent de nombreux Overlooks, offrant une belle vue à chaque fois.

Tunnel Overlook

Nous y étions donc venus en 2010, étions descendus en bas (voir l’article sur notre balade dans le canyon) et cette année, nous y avons fait un bref passage, histoire de revoir cette magnifique vue et de profiter encore de ces paysages magnifiques.

Pour comprendre l’âme Navajo (Dine en langue Navajo) et ce qu’ils sont aujourd’hui, il faut se replonger dans ce passé si douloureux.
7 générations sont nées et ont vécu depuis la Longue Marche.
La longue marche, comment expliquer ? Il faut remonter plus en avant pour connaître ce qui se passa au moment des conquêtes de l’ouest. On a tous dans la tête des images des gentils colons et des méchants indiens sans foi, ni loi qui les attaquaient. Mais qu’en était-il vraiment ?
Dans ce qui n’était pas encore l’Arizona, vivaient les Navajos dans leur territoire qu’ils délimitent par 4 montagnes sacrées (au Colorado, au Nouveau-Mexique et en Arizona). Mais différents autres groupes commencèrent à revendiquer aussi certaines parties de ce territoire et se focalisèrent sur le Canyon de Chelly en particulier, qui semblait être le point stratégique des Navajos.
Des alliances se créèrent et ce qui n’aurait pu être que des alliances locales changea avec l’arrivée des américains qui considéraient avoir le droit de s’approprier des terres.
Les Navajos devinrent tenaces à défendre leur territoires, leurs droits. Les incidents devinrent quotidiens entre les différentes communautés.

Maison Navajo : Hogan

Le Canyon de Chelly (ou Tsgi en Navajo) était le point focale pour les Navajos : il était considéré comme un refuge et une forteresse par leurs ennemis. Canyon de Chelly était en effet un endroit idéal pour se cacher, long de deux bras de plus de 40 km chacun, il est constitué de nombreuses grottes et recoins, autant de cachettes possibles.
Les conflits devenaient tellement importants entre peur et insécurité, l’armée américaine décida d’employer la force.
Le Colonel Carleton avait la certitude qu’en déportant les populations, celles-ci finiraient par oublier leur terre et qu’ils s’assimileraient à la culture américaine. Décision fut prise de les envoyer dans un premier temps à Fort Summer (au Nouveau Mexique, à 300 miles de là) et ensuite de les envoyer en Oklahoma, le Indian Territory (territoire qui avait été décrété terre d’accueil des indiens et je ne sais pas si vous connaissez l’Oklahoma, mais c’est une terre aride et peu hospitalière).
Le fameux Kit Carson (héros de la conquête de l’Ouest) fut appelé à la rescousse. Celui-ci, accompagné des ennemis jurés des Navajo, les Utes, mènera la politique de la terre brûlée en détruisant toute possession Navajo.
Les Navajos seront fait prisonniers et rassemblés. C’est au Canyon de Chelly que les derniers se rendent. Alors commence la longue marche : 400 km à pied pour se rendre à Fort Summer : autant vous dire qu’une bonne partie mourut en route d’épuisements, de faim et de maladie.
4 ans, ils furent emprisonnés là, dans l’attente d’être envoyés comme beaucoup d’autres en Oklahoma. Mais au bout de 4 ans, Washington eu vent du sort qui leur était réservé et des négociations commencèrent. Il fallu attendre 1868 pour qu’un traité soit signé et le territoire Navajo (très amputé) soit restitué. Les descendants de ceux qui firent la Grande Marche, vivent donc maintenant autour du Canyon de Chelly.
Tous les Navajos n’avaient pas été déportés et ceux qui avaient fuit se trouvent maintenant dans des communautés à Grand Canyon, Monument Valley, Navajo Mountain ou vers la San Juan River.
La Navajo Nation, la réserve Navajo, s’étend maintenant à travers l’Arizona, le sud-est de l’Utah et l’ouest du Nouveau Mexique. Le gouvernement est situé à Window Rock en Arizona.

Je vous emmène continuer la visite.

Tsegi Overlook

Jonction Overlook

Sliding House Overlook

Sliding House 

White House Overlook

Spider Rock Overlook

Voilà, prochaine étape, au fond du Canyon… avec une grand-mère Navajo…

Merci de me lire !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.