Mes 13 syndromes de français expatriés aux US

Etre français et vivre son expatriation : syndromes de français expatriés aux Etats-Unis

Sur le mode de l’article paru dans Buzz Feed, il y a un petit moment, je vous ai rédigé mes 13 syndromes de françaises résidentes aux US depuis trop longtemps. Et désolée cela ne va pas aller en s’arrangeant, cet été et pour la deuxième année consécutive, je ne rentre pas en France. Je reprends donc les débuts de phrase de cet article et j’y rajoute ma sauce …

Ces syndromes de français expatriés aux Etats-Unis

1-Tu te prends à aimer des produits alimentaires improbables …
Alors à part avoir succombé au peanut butter crunchy (100% peanuts organic, sans huile de palme, ni sucres ajoutés), et à la Kansas City BBQ Sauce, j’échappe peut-être à ce syndrome là : j’ai banni au contraire, tous les trucs improbables pour essayer de garder malgré tout la ligne et la santé .. Au placard, les Jelo, les donuts et les cup cakes .. Oreo et autres biscuits gorgés de corn syrup … je fais simple … je bannis la junk food : interdit d’aller au McDo … donc ce ne sera pas pour moi : désolée …
2-Mais tu parcours 15 km pour aller trouver ta baguette .. ça c’est bien vrai .. je traverse la ville pour aller faire mes courses chez Trader’s Joe parce-que là, je trouve des bons petits produits que j’aime … Près de chez moi, j’ai tout plein d’énormes super-marchés .. mais ils ne m’inspirent pas du tout …
3-Tu t’indignes dès qu’on essaye de te faire passer du mousseux pour du champagne .. C’est plutôt le fait qu’on me fasse passer du cidre pour ce qu’il n’est pas … on ne sert pas du champagne pour les crêpes, non ?
4-Les habitudes vestimentaires américaines te laissent sans voix … c’est sur que j’ai mis du temps à m’habituer aux Pyjama days à l’école.
J’ai aussi mis du temps à m’habituer à voir mes filles mettre des vestes GAP et dédaigner leurs petits gilets Cyrillus. Mais je crois que là, je ne m’y habituerai jamais : voir partir mes filles à l’école en short en mars, alors qu’il ne fait que 5°C le matin. Mais remarquez, cela ne peut pas être pire que d’aller faire du shopping chez Justice (un magasin de fringues pour pré-ados).
5-et un jour tu te retrouves en claquette et survet au supermarché : ben c’est sur, que je ne suis pas souvent en tailleur Chanel, mais bon, je n’ai pas à me plaindre, j’arpente les Outlets et j’ai quand même réussi à dégotter des bons petits polos Hilfigher, des jeans Calvin Klein et des Converses pour moins chers qu’un tee-shirt de chez Monoprix.
6-Tu rêves de passer un moment à une terrasse : oh, ben il y a le Starbuck pour ça, mais c’est vrai qu’avec le Drive Way, on y est moins souvent. C’est sympa de commander son Latte au volant de sa voiture.
7-Tu t’amuses de l’obsession américaines du sport : je la subie aussi : ma fille se trouve malheureuse si elle ne court pas ses 3 miles tous les jours, quant à ma seconde, c’est à 5h15 le matin qu’il fallait que je l’amène à son entraînement de natation, tous les vendredi … alors du coup, je me suis achetée un bracelet Jawbone pour surveiller mon sommeil et mon activité …
8-Tu maudits les lois qui t’empêchent de boire dans la rue : ça c’est clair : sauf au Texas, où tu peux te balader avec ta bouteille de bidouse à la main. Mais, plus que cela, je maudits les lois qui font passer l’alcool pour le poison absolu pour les – de 18 ans : à force d’interdits, ils ont plutôt obtenu l’effet inverse pour certains.
9- la cigarette .. pas pour moi : on ne voit personne fumer dehors ni dedans .. plutôt dans sa voiture.
10-Tu insupportes tes amis avec ton franglais : je fais attention .. mais ça m’échappe : c’est vrai que cela fait longtemps que je dis MiZZouri et non MiSSouri, ou je dis KAINsas et non KANsas.
Quant à ma ville : je ne supporte plus d’entendre dire que j’habite à Kansas … J’HABITE dans la métro de KANSAS CITY, mais côté KAAAAINSSAASS ! et si vraiment, vous n’arrivez pas à dire le City de Kansas City, dites simplement : Kay Ci pour KC.
Mais, désolée,  à part nous, il y a nous qui parlons français ici … et par contre, quand je reviens en France (tous les 3 ans), je sursaute à chaque fois que j’entends parler français .. Sorry … c’est un peu gênant au début, surtout que du coup, j’ai envie de dire bonjour à tous le monde et de taper la discute … “Oh vous parlez français, depuis combien de temps vous habitez ici, on s’échange nos numéros .. ah zut, on est en France, c’est vrai j’avais oublié .. désolée, c’est le résultat de 6 ans d’expatriation.” et là, je me prends le regard le plus méprisant du monde .. Sorry je sors de mon Kansas … Ah oui, tu ne sais pas où est le Kansas …
Quant à mes enfants, je me suis faite le grand défenseur de la pureté de la langue française, mais mon combat est perdu d’avance : Que dois-je répondre quand ma fille me dit qu’elle part hainguer out avec sa best friend et qu’elle pense qu’elle ne rentrera pas too late car ils annoncent de la pluie de chien … Et parfois j’ai beau assumer que nous sommes à l’avant d’une icy storm et qu’ils ont prévu du sliiit, il n’y a rien à faire, elle me répond que tant qu’il n’y a pas de tornado watch, she doesn’t care. Sorry, voilà le genre de mixed-up que l’on pourrait faire, à défaut, de tomber dans ce messy speach, on essaye de translater le plus souvent possible, mais ça devient too hard when they come back from school.
Et pour mon plus petit, on a beau essayer de se donner bonne conscience en lui faisant rencontrer des copains francophones, avant même qu’on ai le dos tourné, ils ont déjà switché à l’anglais. Il n’y a pas d’école française ici …
11-Tu es plus français que jamais aux US : ça c’est clair. J’ai essayé tant bien que mal d’améliorer mon anglais (il a évolué, faut pas croire !). Je deviens américaines en parlant facilement à n’importe qui. Par contre, à un moment je me suis dit que ma plus grande force ici, était de parler français, c’est bien pour cela que j’ai créé ce blog et mon site de Santé aux US : AmerikSanté.
Et puis, là, ces deux derniers jours, j’ai eu les deux plus beaux compliments de la part d’Américains : l’un d’eux m’a demandé d’où je venais et quand je lui ai répondu, il m’a dit : “Don’t never try to loose your accent : it is SO lovely …” (n’essaye jamais de perdre ton accent, c’est trop joli …) Alors OK, c’était un caissier, mais franchement, vous en connaissez beaucoup de caissiers à Paris qui vous diraient cela si vous aviez un petit accent américain  ????
Bon, Ok, j’avoue, on a mis ce panneau devant notre entrée, à défaut de mettre un drapeau français..
Et pour mes filles en High-Shool, la plaisanterie a duré toute l’année, dès qu’elles faisaient quelque chose qui troublait leurs copines, on leur disait : “You’re so French” en souriant … mais elles restent dans leur coeur leurs Frenchies préférées..
12-Mais tu ne supportes pas tes compatriotes touristes : là, suis pas tout à fait d’accord .. je vous aime mes compatriotes touristes… mais je ne vous vois pas souvent à Kansas City… et vous manquez quelque chose..
Mais quand même, vous débarquez là en voulant tout voir… vous passez votre temps en voiture, vous faites 3500 miles en deux semaines, mais qu’avez-vous ressenti de l’Amérique, la vraie ? … le contact avec l’Américain ..
zut, c’est vrai, vous ne parlez pas anglais … mais stoppez .. pensez que vous ferez le voyage de votre vie en en voyant un peu moins mais en profitant des lieux .. un pays, c’est pas juste des paysages et des outlets .. c’est pas juste New-York et San Francisco le Grand Canyon et les arches : venez vous encanailler à voir un match de Base-Ball, descendez dans les bas fond de la ville pour aller écouter de la musique, la vraie, dans des lieux improbables comme Nashville, Kansas City ou Saint-Louis, allez taper l’incruste lors d’une graduation d’une université, à défaut celle d’une High-School, allez assister à un match de foot-ball américain, allez manger un burger dans votre voiture chez Sonic, allez visiter un campus d’université, allez marcher en ville, ne tremblez pas si le caissier vous demande vos plans pour ce soir, il ne vous drague pas,  asseyez-vous sur un banc public et commencez à vous tourner vers votre voisin, tendez lui la main et présentez vous .. il sera tellement fier de parler avec un français. I am so proud, it is awsome … !
13-Tu te transformes en avocat pro américains dès que tu rentres en France : ben oui, désolée .. On ne peut pas vivre dans un pays et cracher dessus (le French Baching m’irrite alors, je ne vais pas commencer à critiquer le pays qui m’abrite depuis presque 6 ans). Mais même pire que cela, je me fais l’avocat du Kansas … Et pourtant, même devant Taiwan et le Maroc, le Kansas, c’est le plus gros choc culturel de ma vie.
Nous avions été abreuvés de séries télé et nous pensions tout connaître de l’Amérique.
Nous ne savions pas que le principale moteur de cette nation multi-raciale et multi-culturelle était l’optimisme, la bonne humeur et la tolérance..
Alors Sorry Sorry, je me suis abreuvée à cette source, suis devenue un peu plus américaine de jour en jour tout en étant consciente des défauts de ce pays et tout en sachant pertinemment, que je suis trop française pour le devenir complètement … de toute façon, they don’t care, tout le monde ici est l’étranger de quelqu’un, mais face à leur drapeau, ils se tournent tous et en reconnaissance, chantent toujours ensemble leur hymne national.
A force de vivre dans ma bulle, je me suis laissée porter.
Détrompez-vous, je n’ai pas forcément une vie de rêve, je suis souvent seule à vrai dire, j’ai, ici, quelques amis qui me comprennent, mais je vis dans ce pays que je ne comprends pas tout le temps : il me manque parfois un décodeur pour appréhender une situation, un contexte. C’est une société pleine de codes, de contradictions auxquelles nous n’étions en rien préparés.
Et je reste surprise, très souvent, par certaines situations ou réactions. Je vis le choc culturel tous les jours, à tout moment, même après 5 ans de vie ici.
A ceux qui les yeux pétillants me parlent du rêve américain, de green card et qui rêvent de venir habiter aux US.
Je réponds, oui, nous sommes dans un monde de bisounours, où tout le monde, il est beau et gentil .. mais la vie est taff pour beaucoup ici, voire injuste et surtout ici, on n’a rien sans rien … on bosse et on n’attend rien, ni des autres, ni du gouvernement…
Désolée, je ne suis pas dans l’admiration béate et aveugle, je connais le revers de la médaille ..
malgré cela, l’antiaméricanisme primaire, ce n’est pas pour moi …

25 Comments

  • Bonjour Isabelle,
    Je prends toujours un réèl plaisir à lire vos chroniques made in Kansas, et c’est la première chose que je fais le lundi matin au bureau (chut.. ne pas le dire) en me demandant “que s’est il passé cette semaine à Kansas City ! Dans ce dernier article,
    dans votre “syndrome 12”, vous parlez du fait que les touristes (dont je fais partie) ne prennent pas le temps et passent deux semaines à faire 3500 miles. Oui, c’est vrai, mais justemement le temps on en a pas trop, et je pense qu’on a envie de voir un maximum de choses car ce voyage a un coût et on ne peut pas forcément revenir très souvent. Parfois, c’est même juste le voyage d’une vie. Donc, oui on ne peut qu’avoir un tout petit aperçu de la culture américaine, mais ce n’est pas faute d’envie, c’est juste faute de temps. Par contre, j’ai pu discuter (malgré mon accent épouvantable j’avoue) facilement avec des américains et c’est très agréable d’avoir en face de soi des gens qui lient facilement conversation sans méfiance, ça fait du bien. J’aurai bien aimé aussi assister à une graduation (mais pas facile de savoir où et quand) , mais grâce à vous on en a eu l’occasion. Merci de passer du temps à nous faire partager pleins de choses sympas.
    Béatrice

    • Merci trop gentil .. Vous avez 5 semaines de congés payés quand les américains n’en ont que 2. Alors vous avez beaucoup de chances. Je comprends votre sentiment, mais n’est t on pas un peu frustrée quand on ne peut stopper que 2 h dans un lieu en se disant qu’il faut vite repartie car il faut trouver l’hôtel de la prochaine etape et faire la même chose le lendemain. Maintenant, je passe au minimum deux nuits dans un lieu pour apprécier une journée entière dans un lieu.

    • Oui bien sûr vous avez raison. On aimerait bien rester un peu plus à chaque endroit, mais difficile de rester plus de 2 semaines (question budget) aux US. Mais ayant très envie de découvrir plus profondément San Francisco et ses alentours j’économise (tel le petit écureuil de votre jardin ‘!) pour pouvoir venir une semaine complète sur cette région pour les 20 ans de ma fille. Mais j’avoue que vous m’avez donné très envie de découvrir le Kansas aussi. Merci encore !

  • Mes beaux-parents viennent d’emménager à LA, et je me demande comment ils vont le vivre finalement. Même si lui est Américain il n’y a jamais vécu, et même si elle y va tous les mois pour le travail depuis des années, ce n’est pas la même chose que d’y vivre. Pour l’instant ils voyaient ça tout rose, parfait… ils y sont depuis 5 jours, alors attendons de voir =)

    Ils partent avec mon mini beau-frêre de 14 ans (qui les rejoindra à la fin de l’année scolaire) et je me demande comment lui va le vivre, comment il va grandir là-bas loin de nous et de la France. Pour la langue je ne m’inquiète pas trop, il ira dans une école internationale avec la moitié des cours en français. Et puis il est bilingue Suisse-Allemand (l’autre nationalité de son père!) depuis sa naissance, alors il a l’habitude de passer d’une langue à l’autre!

    Tu as raison pour le voyage, moi aussi j’aime prendre mon temps et voir comment les gens vivent. C’est pour ça qu’on fait des échanges d’appartements et qu’on passe du temps au même endroits (3 semaines à San Francisco, 3 semaines à Vancouver). On s’installe, on fait nos courses, on prend nos habitudes dans un café, on va voir un match, …

    • Ils trouveront leurs marques avec le temps comme on la fait. Et l’école internationale ça permet de rencontrer des gens comme nous ce qui facilite l’arrivée. Je n’ai pas vraiment eu cette chance à KC mais j’ai survécue .. On s’habitue … Super l’idée d’échange d’appartements .

  • Comme beaucoup je lis le blog avec assiduité même si je laisse rarement des commentaires. Je suis entièrement d’accord avec toi et je trouve qu’il est bon parfois de dire que tout n’est pas rose dans l’expatriation….. le rêve américain existe mais je pense qu’il nécessite énormément de travail comme tu le dis on n’a rien sans rien. Merci encore de nous faire partager ton expérience de l’expatriation au quotidien…..

  • Tres bel article! Je m’ y reconnais beaucoup…..Meme apres 13 ans ici, je vis aussi toujours le choc culturel !!Pas quotidiennement…mais souvent…et je suis en Californie !!Mais bon, je l’ aime quand meme ce pays …sinon, j’ en partirais, mais c’ est sur, je reste francaise !! Beatrice

  • Excellent article, merci beaucoup de nous faire vivre ce quotidien made in Kansas. C’est drôle, car quand je disais autour de moi, il y a une dizaine d’années, que j’allais faire une année d’étude dans le Kansas, tout le monde pensait Texas ! Le Kansas est un état inconnu pour la plupart de nos compatriotes, et pourtant tellement authentique !

    • Et oui c’est souvent une vision assez étriqué de l’état, mais je te rassure, quand on dit en Californie que nous habitons le Kansas, on voit toujours une moue sur la tête des gens ….

  • Trés bel article ! je suis a Dallas depuis 15 jours …. encore sous le choc! je vais m’inspirer de votre article pour remplir mes journees an plus des cours d’anglais que je prend le matin.
    by the way, votre blog est cool !

  • Bonjour,
    Je découvre avec plaisir votre blog via celui de Mathilde, qui vient de publier une interview de vous.
    J’ai passé 2 semestres dans une université du Missouri lors de mes études, et depuis j’ai eu l’occasion de faire plusieurs voyages avec mon mari. Je retrouve dans votre article tout ce que j’ai vécu aux USA, et je vous rejoins sur tout ce que vous dites. Quelle surprise de les voir honorer leurs soldats en prélude au spectacle de Shamu à Sea World ! Quelle plaisir de partager une bière dans un bar de Key West avec de parfaits inconnus, de se retrouver invité à l’inauguration d’une boutique de fromages à Long Island, et d’avoir un mot sympa de n’importe quel cashier de boutique ! Alors oui, les relations sont souvent superficielles, mais au moins ils sont aimables avec le touriste lambda, ce qui n’est pas franchement le cas partout en France… Et oui, les USA ce n’est pas du tout la France, ce que malheureusement beaucoup de touristes n’ont pas en tête en arrivant là-bas.
    Comme pour le Kansas, quand je parle du MiZZouri je suis obligée d’expliquer où c’est, bien sûr ! (ma parade : “c’est en plein milieu, là où personne ne va jamais !”). Ce n’était pas du tout mon premier choix, mais je suis ravie d’y avoir passé une année. J’ai trouvé le système scolaire américain bien plus motivant que le système français (une vraie vie sur le campus, des activités pour les étudiants, des cours en petits groupes et pas dans des amphis bondés, et une salle de sport incroyable – mais c’est bien sûr tout ça qu’ils paient dans leurs frais de scolarité très élevés). On comprend mieux pourquoi les américains semblent si sûrs d’eux et pourquoi ils sont si fiers d’afficher leur réussite, même si pour nous français ça ne se fait pas d’être “show-off”.
    Je ne sais pas encore où se fera notre prochain voyage, mais je me réjouis d’avoir à le préparer !

    • “Alors oui, les relations sont souvent superficielles, mais au moins ils sont aimables avec le touriste lambda, ce qui n’est pas franchement le cas partout en France…”
      Bonjour,
      C’est ce qui m’a marqué lors de mon premier séjour aux USA. Pour expliquer, j’ai cru, dans la première boutique du Crown Center à Kansas City où nous sommes entrés avec mon amie américaine (du Mizzouri!), que c’était une de ses amies qui tenait la boutique, vu comme on avait été accueilli et lorsque je lui ai demandé, elle a éclaté de rire en me disant que non, que c’était une boutique où elle n’avait jamais mis les pieds avant et là…….gros choc culturel quand on voit qu’en France on explique aux employés que c’est bien de dire “bonjour” lorsque quelqu’un rentre dans une boutique.J’ai aussi eu la chance d’aller voir un match des “Chiefs” et 3 courses de Nascar en plus des soirées musicales. J’ai aussi rencontré des gens formidables au Kentucky et en Virginie et à chaque fois passé des moments merveilleux même si on sait qu’on ne les reverra pas et que c’est le plaisir du moment présent. “Carpe Diem”

    • merci à vous deux pour votre témoignage.. Emmanuelle, cela a du être une belle expérience : est ce que c’était Mizzou ? Nous avons visité plusieurs campus et comme vous, nous avons été impressionnés par ce que cela offrait. Ma fille avait l’occasion d’aller à Kansas State, elle a choisi le canada mais je pense qu’elle aurait été très bien aussi là.
      Dom : quand es tu venu à KC ? Il faut qu’on aille voir les chiefs et les Royals. Nous c’est plutôt Sporting KC.. Mon mari est allé au Nascar.. Oui, c’est génial aussi de parler avec les caissiers : mes préférés sont chez Trader Joes et dans ma banque… c’est assez drôle …

    • bonjour,
      je suis venu en 2011 et en 2012 pour 2 mois, j’ai eu des soucis qui m’ont empêché de venir en 2013 et 2014 et donc j’ai prévu de revenir en 2015 pour encore au moins 2 mois (il faut bien cela pour profiter au maximum du prix du billet et cela me permet d’aller voir les états voisins avec KC comme port d’attache où j’ai la chance d’être accueilli.
      Mon fils a fait 1 an à l’université de Laval à Québec où nous étions allés le voir et depuis 10 ans nous entretenons de vraies relations avec ses voisins québecois. Donc beaucoup de relations superficielles mais de temps en temps on a la chance que cela devienne plus profond. Mes relations avec mes amis du Missouri ont aussi été le fruit du hasard et depuis nous sommes en contacts toutes les semaines.

    • J’étais à Truman, à Kirksville, dans le nord de l’état.
      Les courses de Nascar, j’espère bien le faire un jour car notre fils de 8 ans serait ravi ! (il a vu Cars quand il était plus jeune et a toujours aimé les voitures).

    • @Dom : cool : de toute façon, il ne faut pas toujours généraliser et il faut saisir les relations quand elles vont au delà parce-que heureusement, il y a des gens qui ont envie d’aller un peu plus loin : en fait, dans le Midwest, cela prend du temps … en attendant, quand on a un pb, on arrive à comtper sur les voisins et même si les relaitons ne vont pas très loin, ils sont là .. j’en ai encore la preuve aujourd’hui, où nous bataillons avec l’eau qui a envahi notre basement .. Si tu reviens à KC, fait signe : je t’accueillerai avec plaisir …
      @ Emmanuelle : oh yes, à l’opposé .. oui mon fils de 7 ans a adoré le Nascar … fais signe aussi …

  • Hello, Je suis ravie de découvrir ton blog, moi aussi je vis dans le Midwest, pas très loin de chez toi. Je vis dans le Dakota du Sud mais à environ 7 h de route du Mont Rushmore!
    Je me reconnais pas mal dans ton article en particulier pour la nourriture (mon mari trouve que j’ai le palais anesthésié, les cafés des voisines çà aide!, Justice!, les claquettes et le survêt (moi ce sont les Huggs en hiver et le survêt…). Mais comme toi j’apprécie énormément ce pays. Nous y sommes depuis deux ans et je suis très triste d’entamer notre dernière année.
    Pareil j’ai vécu au Maroc mais après petite différence puisque nous sommes partis en Egypte.
    Nous aurons visité au mieux le pays, comme toi je préfère prendre mon temps, j’en verrais moins mais plus en profondeur.
    Merci de partager ton expérience.

    • merci pour ton témoignage .. Nous y sommes passés au Dakota du sud : en fait nous l’avons traversé après avoir été à Mt Rushmore et fait un stop de 3 jours aux Badlands dans un bed and breakfast charmant. et nous avons fait un stop à Sioux au Panera .. Vous degustez aussi en terme de neige mais aussi de tornade ?? à bientôt

  • Superbe article! Je suis Belge et vis aux US depuis 3 ans. Je n’ai presque pas parle francais depuis 3 ans et j’ai l’impression d’avoir perdu un peu. Je parle avec mon fils un petit peu (il a 3 ans) Mais pas tres souvent car mon epouse ne parle pas le francais non plus… Je suis donc le seul francophone depuis toutes ces annees. Ce qui me manue ici sont les steak de cheval, le steak tartare (fillet americain pour les belges) les bonnes frites et sauces pour frites belge! Puis la biere Belge et l’architecture.. Puis le rochefort et baguette francaise! But I LOVE AMERICA! Ce pays est margnifique et jamais je ne voudrais retourner d’ou je viens. Merci pour votre article
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.