Bluffée par Bluff, Utah

Arrivés en fin d’après-midi à Bluff : notre camp de base pour quelques jours. La route venant de Hovenweep était sans grand intérêt. Et tout d’un coup, nous traversons une gorge.. et à la sortie voici Bluff …
Ce panneau ne manque pas d’humour : Bluff était en effet un centre pour les populations pueblo (ancètres des indiens Anasazi), comme on l’apprendra plus tard. Les alentours en effet, regorgent de vestiges absolument inconnus du grand public. Nous en avons aperçu lorsque nous avons fait une piste, quelques jours après.
Non, la ville fut réellement créée par des pionniers mormons.. et là, c’est une autre histoire dont je vous parle juste après.
Deux rochers jumeaux, une lumière du soir éclatante. Le site est à couper le souffle. un fond de vallée avec des roches roses. malheureusement, l’ensemble est peu mis en valeur et on se retrouve rapidement au milieu de bâtiments un peu à l’abandon, de vagues hôtels et des terrains vagues.
Mais comment un site comme celui-ci a été tant négligé ?
Nous sommes au fin fond de l’Utah, sur une route de passage, les gens s’arrêtent peu. A la sortie sud de la ville, sur la gauche, une grande bâtisse neuve en bois .. c’est notre hôtel : le Desert Rose Inn. Nous avons réservé une cabine. L’ensemble est encore un peu en chantier, mais l’intérieur de la cabine est très mignon.
Le rocher Locomotive
Nous sommes donc basés là, pour 3 nuits, puis, une nuits au Goulding et encore 2 autres nuits .. J’ai pris un peu ce qui restait.. et nous apprenons que le premier supermarché est à 30 km de là. Ça paraît incroyable. Mais comment font les gens qui habitent là. Et pour les amateurs de petits verres de vin, c’est encore pire, dans la ville où se trouve ce supermarché, Blanding, l’alcool a été banni : la ville est ultra-conservatrice, et il n’y a pas d’alcool vendu sur son territoire. Et si vous pensez, qu’en allant vers le sud, cela va être mieux, détrompez-vous, dans la réserve Navajo, l’alcool a aussi été banni mais pour d’autres raisons. Pour la petite bière du soir, ce n’est pas trop grave, mais pour le pique-nique, il va falloir s’organiser.
Premier soir, je vous parle très bientôt des restaurants .. qui valent le détour…  mais en attendant, nous étions allés admirer les lumières du soir, pendant que je ne rêvais que d’une chose, c’est d’aller me faufiler vers ces vallées bordées de pierres roses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.