SEDONA … se perdre dans les terres ocres de l’Arizona !

Sedona, Sedona .. j’ai trouvé le paradis, je me suis perdue à Sedona en espérant ne plus jamais en repartir…

 

Sedona .. perdu entre Phoenix et le Grand Canyon, souvent délaissé par le touriste français car on ne trouve pas de parcs nationaux à proximité. Sedona est pourtant très connu pour ses roches rouges, au sein d’une immense vallée. Un lieu magique et spirituel …
Sedona, c’est d’abord un village rue, plein de restaurants et de magasins de touristes.

Sedona, il faut y faire une halte et aller se perdre dans les canyons alentours… la foule disparaît et laisse place à une immensité .. à des paysages à perte de vue.. rouges toujours …
Parce-qu’on peut si facilement passer à côté de Sedona, voici un petit aperçu de cet endroit ..
Nous nous sommes surtout baladés comme d’habitude pour aller respirer le grand air.

Première balade en arrivant par le sud, Bell / Courthouse : une belle boucle de plus de 2 h, avec déjà des promesses de panoramas magnifiques.

Le chemin est pratiquement plat : à gauche, Bell Rock et à droite Courthouse Butte.

 

 

 

 

Le chemin offre parfois une belle vue sur le reste de la Vallée … Vue sur Cathedral Rock … un des paysages les plus connus de Sedona.

 

 

Effet spécial sur la photo ….

 

 

La journée s’achève et nous filons voir le coucher de soleil sur l’emblème de Sedona : The Cathedral Rock. Majestueuse montagne, toute d’ocre.

 

Une petite balade facile qui nous emmène tout près d’un torrent qu’on ne peut traverser.. le spectacle est grandiose …

 

 

 

A Sedona, nous y sommes allés deux fois. La première fois, c’était un week-end, rien que mon mari et moi : un moment si rare quand on est expatrié. Nous étions partis 48h en laissant les enfants chez des amis : c’était une échappée belle, hors du temps ….
Pour y aller : à deux heures trente de Phoenix, Arizona ou 2h du Grand Canyon.
Au sud de Flagstaff, Sedona pourra vous paraître juste une attraction pour touristes : le centre du village est noir de monde et plein de magasins et restaurants.
Le village a de plus attiré beaucoup de monde car c’est un centre où se développent des vortex (spirale d’énergie tellurique) : j’ai eu un peu de mal à m’interesser à tout ça : bref, si cela vous interesse, je vous recommande l’article du Monde (voir référence ci-après).
Dans les routes environnantes, vous pourrez voir des tas de jeeps, qui parcourent les routes terreuses. Oui, mais comme toujours, il suffit de marcher un peu plus loin, de rouler un peu plus en avant et vous vous retrouvez quasiment seuls, au milieu de cette nature sauvage et magnifique.

Au printemps, les températures sont agréables.
Je vous emmène dans les prochains articles pour la suite de nos balades… il me reste à vous parler de la journée du lendemain de ce week-end et des autres balades que nous avions faites un an après en famille, alors que nous passions nos vacances à Flagstaff (voir l’article : Pourquoi c’est sympa de passer ses vacances à Flagstaff Arizona ?)

Et connaissez vous Sedona ?  Qu’avez vous vu de Sedona ?

Sources : pour nos balades, nous avions ce petits guide très bien fait :

 

Je vous recommande aussi la lecture de l’article du Monde pour en savoir un peu plus sur l’histoire mystique de Sedona.
http://www.lemonde.fr/voyage/article/2011/01/05/sedona-capitale-du-new-age_1460917_3546.html

 

15 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.