High Shool Chronicles : A Celebration of Academic Achievement

Cette fin d’année scolaire est des plus chargées avec des évènements tous plus surprenants les uns que les autres. Avec une sortie des classes le 23 mai, tout se bouscule les quelques semaines avant la fin. C’est concert presque deux fois par semaines, pour l’une et pour l’autre, mais aussi, banquet pour la fin d’une activité de sport, banquet pour célébrer à l’avance le Diplôme d’IB de l’une (je vous parle très prochainement de l’International Baccalauréat) .. sans oublier la graduation (remise des diplômes la semaine prochaine).

 

Invitation

Cette année, comme l’an dernier, j’ai assisté à la cérémonie des remises de distinctions et de récompenses des élèves de la High Schools de mes deux grandes.

Il y a deux semaines, j’ai reçu une invitation : “Vous êtes cordialement invité à vous joindre à la célébration de la réussite de votre enfant. Nous serions honorés de votre présence le lundi 5 mai à 7h à l’auditorium.” Cette année, je n’étais pas surprise.

Mais cette année, ma grande, Mahault n’a pas souhaité y aller car elle est en plein IB exam : le baccalauréat international et avait une épreuve assez difficile le lendemain.
Pas de soucis, l’organisation est vraiment très bien faite : à l’arrivée, il faut aller pointer et l’élève reçoit un petit carton, sur lequel sont inscrites ses distinctions.
Le début de la cérémonie commence et comme toujours, je ne prends pas de photos : c’est un moment extrêmement solennelle et je pense que cela serait mal vu : quoique : vu que personne ne juge ici, je ne crois pas qu’on me ferait la moindre réflexion.
Bref ! des élèves sont sur scène, il s’agit des élèves de la choral de l’école. Deux élèves habillés en militaires arrivent au pas portant chacun un drapeau, l’un des États-Unis, l’autre du Kansas.
Arrivent ensuite encore une dizaine d’élèves en uniforme militaire, qui défilent. J’apprendrais plus tard, qu’ils font bien partis de l’école et forment une classe.
L’hymne est chantée : la main droite sur le coeur. Toute l’assemblé est debout.

 

La cérémonie peut commencer.

Discours de la principale : elle explique combien elle est fière de tous les élèves présents ici et fière des résultats nationaux de l’école. On se sent tout de suite très importants et  très fière de faire partie d’une école ayant reçu la mention : “A National School of Excellence“. (bon ne cherchez pas dans le classement, elle n’est quand même pas dans les 100 premières, mais 200 peut-être).

 

Les élèves doivent aller se placer sur le côté, classés en fonction de leur année : l’énoncer des distinctions commence : un à un les élèves présents avancent, tendent leur papier à la personne en charge d’énoncer le nom de l’élève et ses distinctions.

ça me fait rire car elle est la seule qui n’est pas floue.

Le système est pas mal fait, car comme cela, il n’y a pas de temps mort, et juste les élèves présents sont nommés. Ils s’avancent tour à tour, sont ovationnés, serrent la main d’une personne, et reçoivent leur enveloppe à leur nom avec dedans, leur récompense : un pins, des lettres au nom de l’école…

 

A l’entrée, on nous a donné un petit livret où tous les noms des élèves récompensés sont inscrits : cela me permet de voir à l’avance ce que Amy et Mahault ont obtenu.
Amy 
Academic Letter with Distinction

First Year Honnor Pin

 

Mahault
Presidential Scholar
Academic Letter with Distinction
Social Science Award
Science Award
French Honor Society Distinction

Les papiers lui ont été remis le lendemain pour les absents et elle n’était pas la seule, les enveloppes sont redirigées à l’accueil … et je ne sais pas si vous voyiez, mais celui-ci, le Presidential Scholar, est signé par Monsieur le Président Barack Obama .. je vous rassure, il n’était pas dans la salle .. dommage … et je ne pense pa qu’il ait conscience d’avoir signé tous ces papiers .. qu’importe .. c’est quand même sympa..

 

Pour le français, ma fille ne prend pas les cours de français à l’école, mais elle était présidente du club de français et à ce titre faisait partie de cette organisation : le French Honor Society.

Ouh, me voilà d’un coup très impressionnée et émue.. mais ne comprenant pas vraiment à quoi tout cela correspond. Les explications sont heureusement à la fin du petit livret :

Academic Letter with Distinction : donnée pour excellence académique, pour les élèves qui ont complété 3 semestres avec un GPA supérieur à 4.4 et pas de note en dessous de C. Les élèves doivent être enrôlés dans 6 classes par semestres. (Le GPA est la moyenne des moyennes et est sur un total de 5).

 

 

Viennent ensuite les distinctions des élèves Seniors (dernières années) encore plus remarquables de l’école : ceux qui ont eu des scores impressionnant lors des tests nationaux standardisés (1% et 4% au niveau national) : ils sont nommés : National Merit Finalists, National Merit Commended, National Merit Outstanding Participant. 
Ceux-ci remontent sur le podium peu après à l’énoncer de leurs distinctions et sont félicités publiquement par la principale.
Je suis donc sortie de cette cérémonie très impressionnée par tant d’excellence.

Mais en rentrant, Mahault me dira qu’elle ne regrette pas de ne pas y être allée : elle avait encore tant de révisions à faire et elle me déclare : le problème avec ces récompenses, c’est qu’il y en a beaucoup qui ne font rien et qui en ont : ils ne font pas la différence entre ceux qui prennent des classes difficiles et ceux qui prennent des classes plus faciles.

Et oui, les élèves n’arrivent pas tous à la fin de scolarités avec le même background : certains finissent avec des classes de niveau moyen : standard, en math par exemple, tandis que d’autres finissent la High school avec un niveau proche d’un niveau universitaire (classe IB ou classe AP).
Mais tout le monde est mis sur le même plan pour cette cérémonie par les notes. Je vous en avais parlé : les classes en High School sont faites par niveau et non par filière et donc chaque élève a son niveau de préparation, cela se retrouve en langues, en math mais aussi en anglais et en littérature et même en histoire et géographie.

Il n’empêche que ce genre de cérémonie est assez sympa et que l’auto-célébration n’a jamais fait de mal à personne. J’en parlais avec un parent à la fin de la cérémonie, lui exprimant mon étonnement de voir cela et en lui disant que chez nous, nous n’avons plus ni remise de récompenses, ni remise de diplômes, plus d’occasions de célébrer et de marquer des moments de la vie de nos enfants et étudiants. Les américains célèbrent tout et cela renforce certainement leur sentiment de fierté et d’appartenance à une communauté, voire à un peuple.
Je découvre ces rites au fur et à mesure, et j’aime bien cela.. Je suis sure que parmi vous certains trouveront cela complètement ridicule, voire élitiste, il n’empêche que cela apporte certainement un sentiment de confiance et d’optimisme indéniable, points forts de la société américaine.
La semaine prochaine aura lieu la graduation (remise des diplômes) de ma fille aînée, Mahault, marquant ainsi la fin de sa scolarité dans le secondaire… je vous raconterai… comme je dois encore vous raconter notre parcours du combattant pour son entrée à l’université (on arrive enfin au bout, pour recommencer dès l’année prochaine pour Amy) et ses deux années de préparation à l’International Baccalauréat… à suivre…

 

Merci de me lire !

4 Comments

  • Effectivement, je n’ai presque aucun souvenir de mes 2 graduats (BAC+3 en Belgique). Aucune fête ou célébration. J’ai eu uniquement droit à un “Tu aurais pu faire mieux” de ma mère ! Ce qui n’a fait que diminuer ma confiance en moi !

    J’aurais adoré être célébré après mes études, mis en avant ! Je suis persuadé que ça aiderait beaucoup de jeunes et même de parents !
    Je n’aurais dû courir après cette confiance.

    J’aimerai bien inculquer à mes futurs enfants cette confiance et cette optimisme dont nous manquons tant de ce côté de l’Atlantique.

    Merci de nous faire voyager, rêver à travers ce blog ! J’ai chaque fois l’impression de partir visiter votre magnifique pays d’adoption.

  • Je suis assez partagée la dessus. Je pense que pour le lycée on devrait en France avoir un moyen de célébrer le bac un peu plus que juste une liste dans un lycée mais je trouve aussi que les graduations pour les Kindergarten et Middle School sont super inutiles ici!

    • d’accord avec toi : en fait, ce n’est pas systématique : cela depend des école : ma 2nd a eu une graduation en robe et chapeau au primaire, mon ainée en middle school mais sans uniforme .. et idem pour preschool .. cela depend beaucoup .. une petite fete de départ c’est sympa aussi : mais pour nous, c’est cette semaine la graduation de high school : à suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.